AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Sam 12 Nov - 20:32

Je me réveilla, au bord du lac. J'étais couché sur le ventre, l'herbe me chatouillant le visage au gré du vent et de ma respiration. Moi qui était partit pour me baigner au clair de lune, me voilà couché sur l'herbe verte au soleil. Ce dont je me souvient c'est d'avoir plongé dans le lac...Puis rien...Je me releva difficilement, mes muscles engourdit comme si j'avais dormis très longtemps, trop longtemps. Mon oreille interne s'habitua elle aussi difficilement au nouvel environnement qui s'étendait devant mes yeux. J'étais stupéfait, littéralement envoûté par l'espace autour de moi. Je fis quelques tours sur moi même. Plus je découvrais les alentours de vue, plus je souriais sans vraiment m'en rendre compte. Puis m'arrêtant de tourner sur moi même. Je sentis quelque chose frapper ma jambe. Je regarda, un sabre était à ma ceinture. Un magnifique Katana. Puis je m'intéressa à ce que je portais. Moi qui était vêtu d'un costume sur-mesure avant de plonger dans l'eau écarlate du lac, je me retrouvais dans une sorte de Kimono noir et d'un grand manteau blanc par dessus mes épaules. Je leva la tête, un nuage passa au dessus de moi. Je ferma les yeux et respira l'air pur qui m'entourait. Un air tranquille et paisible qui me convenait.

Depuis que je bougeais, je sentais une force étrange parcourir mon corps, je me sentais léger, je me sentais fort et robuste comme jamais, je me sentais on-ne-peut mieux. Je leva mes mains pour voir mes paumes et bougea mes doigts, comme pour attendre une réaction, un signe. Mais rien. Normal, à quoi pouvais-je m'attendre ? Je me remis face au lac et regarda mon reflet à l'intérieur. Il était "normal", à mon image, mes faits et gestes, il les faisait. Mais après toutes ces sensations ressenties, une question se posa. Où suis je ?

Sur le coup, je ne paniqua pas le moins du monde. Peut être étais ce juste un rêve. Peut être que je me suis noyé inconsciemment dans le lac et que c'est le monde qui vient après la mort. Je pensais que ce serait plus peuplé que ça. Enfin peut être que je me trompe aussi. Un coup de vent à la fois violent et doux souffla quelques secondes. Me rappelant un peu plus la solitude dans laquelle je me trouvais. Dans un élan d'instinct pur, je commença à marcher autour du lac, comme pour chercher quelqu'un, ou quelque chose qui pourrait m'apporter des réponses à mes questions.

Je marchais, je marchais sans être vraiment sur de la direction que je prenais. Je sentais toujours l'énergie dans mon corps sans pouvoir lui donner un sens, une signification ou même un but à sa présence. Étonnement depuis que j'étais ici, je me sentais mieux qu'auparavant, et quand je dis auparavant, c'est que de toute ma vie, je n'ai jamais ressentis de telles sensations. Je me sentais bien, voilà comment je me sentais. Je crois que je sais désormais, ce que mon mentor voulait me dire par "Tu dois te trouver toi même"...Aujourd'hui, il semble que le destin ai fait en sorte que je trouve mon "vrai moi". Même si cela peut paraître impossible. Moi même je croyais qu'un monde parallèle ne pouvait exister, mais le fait est que je ne suis pas mort, je suis bien vivant à mon avis, je suis plus vivant que jamais. Et je ne suis pas sur terre. Trouver son véritable soit. Ça ressemble aux vieux films de sciences fiction où le héros doit se retrouver pour gagner en puissance. Tout à coup, je fus stopper dans le cours de mes pensées. Je posa une main sur la garde de mon sabre et me mis en garde. Par pur réflexe, je fus le premier étonné. Puis je me calma et me redressa, cherchant des yeux une présence...Quelqu'un que je ne voyais pas mais que j'arrivais à...ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Sam 12 Nov - 21:34

Zash était assit sur une branche d'arbre, sous sa forme de chat. il regardait le lac, ses yeux vert transparent brillant à cause du reflet du soleil sur l'eau. Il était pensif et ne bougeait pas d'un poil, c'est à peine s'il respirait. Il avait enfin finit son travail du matin. Après avoir passé chez chaque habitant de son secteur il avait lu chaque lettre grâce à son pouvoir et noté tout ce qui pouvait être intéressant dans son carnet. Malheureusement aujourd'hui il n'avait pas eut grand chose de palpitant. Un homme qui écrivait à sa maitresse, lui disant qu'il allait quitter celle qu'il avait pris pour femme. Une autre d'une jeune fille qui voulait mettre fin à ses jours, celle-ci il l'ignora, ça faisait une bonne dizaine de fois qu'elle promettait au garçon dont elle était amoureuse que si il ne sortait pas avec elle, elle passerait à l'acte. Mais une lettre avait tout particulièrement touché et perturbé.

C'était un jeune homme du nom d'Axel qui avait du prendre tout son temps pour écrire cette lettre. A force d'en lire, Zash avait sur connaitre le caractère des gens au travers des mots, ce qu'ils ressentaient lorsqu'ils écrivaient. Là il avait pu comprendre que ce jeune homme tremblait lorsque sa plume touchait la papier pour tracer ces lignes qui allaient former sa déclaration d'amour. Les mots étaient tendre, doux et puissant. Cet Axel avait su trouver des mots claire et sincère. Le chat d'Iriomote en avait presque eut les larmes aux yeux. Déclarer sa flamme étaient tellement courageux. Mais pour lui le plus touchant avait été la personne à qui ce courrier était adressé. Il s'appelait Arthur... Tout au fond de lui, Zash espérait qu'il accepte la demande d'Axel.

Mais d'une autre coté il ne voulait pas. Son cœur se serra et il prit l'enveloppe et la déchira en deux. De mauvais souvenir de l'autre monde lui remontaient en mémoire. Sa famille qui l'avait exilé pour sa bisexualité, les exorcismes qui lui avaient fait subir pour le libérer du démon. si c'était vraiment mal deux hommes ensemble, il devait lutter contre ça. Il regarda les morceaux de papier et les lâcha par terre, certain s'envolèrent et d'autre restèrent à ses pieds. Après ça il s'était transformé en chat et installé sur sa branche.

Il en était là perdu dans ses réflexions quand il entendit des bruits de pas. Un homme entra dans son champs de vision, il le fixa. Il le vit porter sa main à son arme et se mettre en position de défense. Il baissa les oreilles et le vit se redresser. Il savait qu'il avait repérer sa présence et il descendit de son perchoir et s'approcha de l'homme le regardant de ses yeux vert quasi transparent. Son regard était un mélange de reproche et de curiosité féline. Il pencha la tête sur le coté en l'observant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Sam 12 Nov - 22:00

Reprenant mon calme peu à peu. Je regardais autour de moi. Puis je vis un arbre, le seul qui soit tout proche du lac. Puis je vis descendre de cet arbre, un chat. Un simple chat avait réussit à éveiller tout mes sens et à les mettre en alertes. Sur le coup, je me dis que ma réaction fut trois fois trop exagérée par rapport au petit animale qui se trouvait devant moi. Je me sentais un peu idiot. Il s'approcha de moi. Son petit air intrigué dans les yeux m'attendrit sur le moment. Puis je m'accroupis pour me mettre plus près de ce chat. Sa tête penchée sur le coté me fis esquisser un sourire amusé. Je ne pu m'en empêcher d'ailleurs. L'allure de ce chat m'amusait un peu. Je lui caressa la tête tranquillement. Et lui dit.

-Ah si tu pouvais me dire où est ce que je suis tombé...ça m'arrangerai vraiment tu sais. Enfin tu es un chat, je ne vois pas vraiment comment tu pourrais me répondre.

Je me redressa et continua à regarder aux alentours pour voir si il y avait quelqu'un. Un espoir vain dirait-on...Personne. Appart moi et ce chat. Je le regarda un moment en lui souriant amicalement. Il semble docile...Puis je repris ma marche, tranquille et sereine malgré le fait que je ne savais toujours pas où je me trouvais. Cette question m'intriguais de plus en plus. Moi qui aime savoir que je suis maître de mon destin. Me voilà je ne sais où, je ne sais quand, je ne sais comment...Tant d'intrigues manquant de réponses. En plus, me diriger au hasard serait en quelques sortes du suicides sachant que je ne connais pas l'environnement ni les bêtes qui y vivent. J'ai quelques notions de combat à mains nues et au sabre, mais je ne suis pas un guerrier ou autre chose de ce genre...Dans le cas présent, je suis un être itinérant. A la recherche d'un endroit où aller pour voir du monde. Mais y a t il des gens comme moi ici ? Ou alors c'est un nouveau monde encore vierge de la race humaine ? Je ne pense pas...mais on ne sait jamais.

J'avais fait un tour du lac entier. Sans voir qui que se soit appart le chat. D'ailleurs, peu après avoir fait mon tour entier, je retourna auprès de l'arbre auquel je l'avais vu. Et je m'assis au pied de cet arbre pour me reposer un peu. Bien que je ne sois pas du tout fatigué. Il semble que je sois bien meilleur physiquement dans ce monde. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. L'air peut être ? Non ce doit être plus profond que cela. Je pris le fourreau de mon sabre pour l'examiner de plus près. Je sortit la lame délicatement. Le son du métal frottant contre les parois du fourreau est... indéfinissable. Je ne saurai mettre des mots sur les frissons que cela me procure. Avant de venir ici, j'avais quelques sabres chez moi. Mais aucun tranchant comme celui là. A peine j'avais posé le doigt sur le fil de la lame que j'en saignais. Un tranchant pareil est incomparable. Je me demande si il me servira ici. Je posa ma tête contre le tronc de l'arbre et fixa l'horizon toujours à la recherches de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Sam 12 Nov - 22:43

Zash le sentit le caresser et le laissa faire lâchant un ronronnement, peu de gens le caressait, surtout parce qu'il ne les laissaient pas faire à cause de sa fierté mal placée. Mais là l'homme ne savait pas ce qu'il était vraiment il n'avait l'air de rien connaitre à ce monde. Il le plaignait, il lui faisait pitié en faite. Il l'entendit lui parler riant intérieurement se disant; "s'il savait". Il le regarda s'éloigner espérant quand même qu'il ne tombe pas sur un démon ou une gargouille, quoi que ça pourrait être drôle. Il se mit alors à le suivre discrètement, marchant dans la forêt, invisible à l'œil. Il se déplaçait comme un prédateur prêt à fondre sur sa proie: silencieux et patient.

Il se rappela son premier jour, quand il avait débarqué, il s'était directement fait sauter dessus par un démon qui voulait le mettre en pièce, il ne serait surement plus de ce monde si Castiel, sûrement son seul ami dans ce monde comme dans l'autre, ne l'avait pas sauvé. Ce qui l'avait surprit plus tard en apprenant qu'il était une gargouille et qu'elles ne font jamais ça. Il aimait beaucoup Castiel et même si l'on pouvait voir de l'ambiguïté entre eux, ce n'était que de l'amitié. Quoi que parfois ils se prenaient pas mal la tête pour des futilités ayant tout deux des caractères fort. Mais c'était presque toujours Castiel qui gagnait, Zash n'étant pas si courageux que lui. Mais au moins il avait trouvé un point de repère dans ce monde, la première personne qui l'avait un tant soit peu accepté tel qu'il était.

Il suivit le nouveau arrivant tout autour du lac, ce qui faisait une bonne balade. Il revint là où ils s'étaient rencontré. Furtivement il passa derrière l'arbre où se trouvaient ses habits et où l'homme était appuyé. Il se transforma. Le contour de son corps de chat devint flou, grandissant rapidement, ses poiles disparurent et il redevint humain. Il laissa visible sa queue de chat et ses oreilles ainsi que ses crocs. Ses doigts était plus fin que la normal et ses ongles légèrement pointu. Ses cheveux étaient mi-long et un chemin de poile fin descendait le long de sa nuque disparaissant dans son dos. Il était complètement nu, il prit rapidement son boxer pour l'enfiler. L'homme avait du s'habituer à sa présence alors qu'il le suivait, il ne devait donc par trop faire attention à lui, il dit alors d'une voix claire pour le faire sursauter:

« - Si vous voulez des réponses à vos questions, laissez le temps à celui que vous questionner de parler. Et si vous voulez savoir comment je peux vous répondre c'est avec ma bouche, mes cordes vocale, ma langue.»

Son ton n'était ni aimable ni agressif. Il était neutre, il resta de l'autre coté de l'arbre, le laissant se déplacer.


Dernière édition par Zash Mireto le Dim 13 Nov - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Dim 13 Nov - 12:55

Pendant que j'étais dans mes pensées, je ne faisais plus attention au chat qui m'avait suivi durant toute ma "petite balade" autour du lac. J'était en ce moment même et depuis mon arrivée, dans mes pensées les plus profondes. Je réfléchissais à ce qu'il pouvait bien m'arriver, à ce qui m'étais arriver, à ce qui allait m'arriver. J'était dans une profonde incompréhension. Ce que ne me plaisait pas le moins du monde. Je rangea mon sabre dans son fourreau et me mis en tailleur. Je le posa sur mes genoux et entendit une voix s'adresser à moi.

« - Si vous voulez des réponses à vos questions, laissez le temps à celui que vous questionner de parler. Et si vous voulez savoir comment je peux vous répondre c'est avec ma bouche, mes cordes vocale, ma langue.»

Sur le coup, je fus, surpris, mais pas au point d'en sursauter ou de me remettre sur mes gardes. J'étais plus calme, je m'étais en quelque sorte, habitué à l'environnement qui m'entourait. Un environnement où tout peut arriver à n'importe quel moment. La voix venait de l'autre coté de l'arbre. Le chat n'en était donc pas vraiment un. Ah ce monde est vraiment plein de surprises me disais je paisiblement. Sans me retourner pour voir mon interlocuteur. Je lui répondit calmement.

-Tu n'étais donc pas complètement un chat. Ah...quel endroit fascinant. Tu connais les réponses que j'attends ? Alors réponds moi je te prie. Je t'écoute attentivement cette fois ci.

Sa voix ne m'étais absolument pas familière, mais s'était celle d'un jeune homme. Quelques questions se posèrent en plus dans mon esprit. Comment s'était-il changé en chat ? A t il une sorte de pouvoir ? Un don ? Peut être en ai je un aussi. Depuis que je suis ici, je sens quelque chose d'indescriptible en moi. Si c'est un rêve, il est très convaincant. J'attendais patiemment que le jeune homme-chat daigne me répondre. J'étais...impatient d'avoir des réponses. Mais je restais calme et serein. A vrai dire, je m'étais réellement habitué. Je m'attendais à toutes les réponses. Depuis le "tu es en train de rêver" au "c'est le paradis". J'étais heureux...bêtement heureux. Joyeux simplement, s'était une sensation que je n'avais pas souvent ressentit. J'avais la sensation d'être enfin moi, d'être chez moi dans cet endroit qui m'étais inconnu. D'être revenu d'un endroit que je n'aurai jamais dû quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Dim 13 Nov - 20:11

Zash prit ses habits et fit le tour de l'arbre pour se mettre face à l'homme, il tria ses habits démêlant le pantalon de son haut et enfila le bas, il le fixa tout en enfilant un premier canon puis l'autre. Il portait un calçon donc ça ne le gênait pas, et il aimait regarder les gens dans les yeux quand il leur parlait. Ainsi il pouvait essayer de décrypter à quoi ils pensaient. Il n'y avait rien de plus détestable qu'une personne qui fuit le regard pour ne pas avoir à affronter celui des autres. Il examina dans un premier temps l'homme. Il était grand... très grand, ce qui tira une moue à Zash, car quand il est en chat il peine a évaluer la taille des "humains". Il trouva ses vêtements un peu particulier, peut-être trop grand... enfin chacun son style. Ce qui frappa le plus le chat d'Iriomote ce fut le regard l'homme. Malgré la situation il avait l'air assez calme, il trouva qu'une légère lumière rassurante brillait à l'intérieure. Il l'avait écouté et lâché un soupire agacé avant de répondre tout en crochant son pantalon.

« - Je ne suis pas qu'un chat effectivement, je suis un Chat d'Iriomote... franchement vous pouvez pas faire un effort pour reconnaitre... Et pour répondre à vos questions il m'en faudrait, la seule que j'ai eue c'est...»

Il se stoppa pour enfiler son haut, peinant un peu à cause de ses oreilles, il jura un peu et enfila enfin sa tête après avoir plaqué ses oreilles à son crâne. Bien que ça faisait maintenant un bon moment qu'il était arrivé dans ce monde il ne s'était pas tout à fait habitué à son corps. Il n'était pas né avec et avait vécu avec un corps humain pendant 19 ans. Après avoir bien mit son haut et avoir passé sa main dans ses cheveu pour dégager son visage, ce qui ne servit par à grand chose puisque ces derniers retombèrent devant ses yeux.

« - ... c'est " où est-ce que je suis tombé". Je suis sur que tu voudrais que je te dise que c'est un rêve... ou ton imagination. Et bien non c'est la réalité et estime toi chanceux, ce monde est moins pourrit que l'autre... enfin si tu élimines les démons et les gargouilles... »

Il le fixa et s'assit par terre souplement, et enfila ses chaussures puis il s'installa d'une manière presque inhumaine, à la façon d'un chat. Il était bien sur assit ses son postérieurs ses deux mains entre les jambes et les jambes repliées à la verticale. Il le fixa de ses deux yeux vert transparent n'ajoutant rien de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Lun 14 Nov - 21:25

Je voyais maintenant intégralement le garçon. Il n'étais pas plus âgé que moi, voir même plus jeune certainement. Il se rhabillais suite à sa retransformation en humain. J'étais curieux, un peu plus à chaque seconde. Il m'expliqua que ce n'était pas un rêve. Même si je m'attendais à cette réponse. Cela me fis tout de même un petit quelque chose...Mais ce n'était pas du regret ou de la nostalgie de mon "ancienne" vie. Non, s'était quelque chose de plus profond de plus...magique. Une chose qu'il me dit me frappa. Des gargouilles et des démons....Je fus un peu surpris pas ce qu'il venait de me dire. Je ne le fus pas entièrement car, malgré le fait que ça paraisse impossible. Un chat d'Iriomote se tenait assis devant moi. Et ce devait être la preuve la plus convainquante qu'il pouvait m'apporter pour me montrer l'ampleur de ces paroles. Je le contempla quelques instants en silence. En réfléchissant. Puis je lui répondit sur mon ton habituel, un ton calme et reposant pour celui qui l'écoute.

-Des gargouilles et des démons tu dis ? Je trouve ce monde de plus en plus fascinant. J'ai tellement l'impression de me répéter. C'est affreux comme sensation tu ne trouves pas ?

Sur ce, je me leva tranquillement, et enleva ma grande veste blanche et mon haut de Kimono. Dévoilant ma musculature svelte mais néanmoins puissante. Je pris mon élan, et plongea dans l'eau. J'essayais de trouver une sorte de porte, qui pourrait donner accès au monde d'avant. Mais je ne trouva rien de la sorte. Non pas que je voulais y retourner mais par curiosité. Je suis trop intéressé pour partir maintenant. Je remonta après quelques secondes passées sous l'eau. Il ne m'avait probablement pas suivit par flemme ou parce que c'est un chat. Et les chats exècrent l'eau...Je remonta sur le rivage et m’allongea dans l'herbe à coté de Zash. Je soupira de bonheur et ouvrit les yeux vers le ciel bleu et les quelques nuages de passages.

-Au fait, mon nom est Hewley Gabriel. Mais tu peux m'appelé Gab'. Et toi ? Comment t'appelles tu jeune chat d'Iriomote ?

Pour le moment, j'avais plus envie de me faire des connaissances et des compagnons pour survire. Si cet endroit est hostile, autant avoir des équipiers pour se protéger. D'autant plus qu'appart ce katana à ma ceinture, je ne semble pas posséder d'autre arme. Mais je ne m'inquiète pas trop. Je suis très bon bretteur. Je maîtrise le kendo. Mais je ne sais pas si ce sera suffisant face à des gargouilles ou des démons. Pour le moment, j'affichais un sourire détendu et serein. Je ne me prenais pas la tête. Après tout, la vie est un chemin imprévisible. Il faut passer dessus, qu'importe les embûches. Il faut passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Jeu 17 Nov - 19:37

Zash écouta sa première question sans rien dire. Il se revoyait à son arrivée, se posant des milliers de question. Comment un autre monde pouvait-il exister? Et pourquoi il y était et comment? Est-ce que les filles du métro l'avaient vu disparaitre? Est-ce que ses parents le recherchaient sans relâche? Retournant terre et ciel pour pouvoir retrouver leur fils disparu. Il se demandait si sa mère pensait à lui, si son père priait chaque soir ou si au contraire il remerciait le seigneur de m'avoir punit et d'avoir laissé le démon me prendre à cause de mes pêchés. Mais si OstherSide est l'enfer, je suis totalement à ma place, je ne veux rien n'y changer. J'avais peut-être déjà un côté chat dans l'autre monde, sa fierté, et sa manie de prendre les gens de haut. Il était aussi paresseux, s'il avait étudié c'était pour plaire à ses parents, pour qu'ils lui accordent de l'attention et un minimum d'amour. Qu'est-ce qu'il aurait donné pour entendre un "je t'aime" de sa mère et un "je suis fier de toi mon fils" de son père. Il aurait donné beaucoup, il serait devenu prêtre pour eux. Il se serait forcé de croire en un Dieu qui pour lui était injuste. Peut-être que c'était réellement une punition d'avoir voulu manipuler les gens et de vouloir faire croire que je voulais louer le Seigneur.

Il 'espérait surtout que son frère ainé se soit étouffé avec sa bible, et sa sœur cadette noyée dans sa stupidité. Ils étaient les deux préférés, les deux si parfais. Son frère était tellement doué aux études et avait un bel avenir devant lui. Il allait devenir un prêtre exemplaire. Sa sœur elle, était tellement mignonne... Enfin c'est ce qu'aimait lui dire sa mère. Car pour lui ce n'était qu'une peste capricieuse à qui on accordait tout. Tout ça car elle était une pauvre petite fille après deux horribles grands frères. Il aimait penser que sa famille ne se souvenait pas de lui, que après son passage il a été littéralement effacé de ce monde avec ses pêchers. Que personne ne se souvenait de lui, que tout ce qui lui appartenait a disparu comme par magie. Qu'il ne reste plus rien, même pas un souffle de vie de son passage dans l'autre monde. Ainsi ses parents auraient deux enfants parfait et ne penserais plus à lui. Ils ne le maudiraient plus, ils ne penseraient plus à lui comme un démon, comme une tâche tenace à effacer. Il allait répondre à l'homme mais il se déshabilla et plongea dans l'eau. Zash se protégea avec le bras pour ne pas être mouillé, pas qu'il n'aimait pas ça, au contraire l'eau ne le dérangeait absolument pas, mais il aimait se créer des faux points faibles, afin de pouvoir s'échapper le plus facilement possible. Il se demanda surtout ce que faisait l'autre dans l'eau, il voulait pêcher? se rafraichir? Était-il simplement fou? Tout était possible. Il l'attendit patiemment qu'il remonte à la surface et ressorte, ce qui ne tarda pas. L'homme s'allongea à coté de lui, Zash ne changea pas de position et l'observa, il allait lui répondre mais le vit ouvrir les lèvres, il garda donc sa réponse coincée dans sa gorge en attendant sa nouvelle question. Il soupira doucement et dit:

« - Vous posez trop de question je trouve. Enfin peu importe. Et si vous voulez tout savoir je me suis habitué à ce monde et vous verrez qu'il est bien mieux que l'autre. Il n'y a pas autant de...»

Il fronça les sourcils ne terminant pas sa phrase, il n'en avait pas envie. Il voulait oublier ce qu'il appelait la Terre et ne penser qu'à OtherSide. Pour lui il était réellement né dans ce monde, l'autre vie il voulait tirer un trait dessus. Il avait parlé avec haine et mépris, ça avait du s'entendre dans sa voix, mais ce n'était pas le genre de chose qu'il veut aborder. Il posa un regard neutre sur son vis-à-vis et reprit calmement:

« - Je m'appelle Zash, si tu as un message à transmettre à quelqu'un ou un paquet à faire livrer, adresse toi à moi. Pour le moment tu ne connais personne et tu n'as pas d'ami ici, mais ça viendra peut-être avec le temps, si tu te fais pas bouffer avant, ou tuer tout simplement. »

Il se tut doucement, laissant planer la menace muette. Lui il ne lui ferrait pas de mal, mais il savait que malgré tout, OtherSide était une "Terre" dangereuse. Personne n'est à l'abri de se faire assassiner. Et d'ailleurs des accidents arrivent tous les jours. Il préférait mettre l'inconnu au courant, pas qu'il vienne se plaindre auprès de lui s'il est blessé ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Ven 18 Nov - 21:36

J'écoutais attentivement les paroles de mon nouveau "camarade". J'étais attentif en pensant surtout à ma survie ici. Si cette terre était hostile comme il le prétend. Je pense qu'il va falloir vite me trouver des moyens de m'échapper ou de combattre. Je me demande si j'ai une capacité animale comme cet homme. Je me redressa légèrement. Etant presque entièrement sec grâce au soleil régnant au dessus du lac. Je ne me rhabilla pas immédiatement. Je profitais du moment présent...Un moment que je pensais unique. Je respira l'air pur de cet endroit. Et me tourna vers Zash. Je réfléchissais. Mécaniquement, j'avais honte en quelque sorte mais, j'avais analyser sa manière de parler. Lorsqu'il avait commencé à me parler de cet endroit, il avait...butté sur sa comparaison avec l'ancien monde, enfin la Terre. Il a dû changer de monde de la même manière que moi, enfin je veux dire, sans vraiment si attendre. Mais il s'est visiblement bien adapter à ce monde nouveau. Son instinct félin sans doute. Visiblement, il ne se plaisait pas dans sa vie "précédente" et il ne la regrette pas le moins du monde à ce que je vois. Ses parents ? Sa famille ? Ses amis ? Qu'en fait il ? Peut être qu'il n'en avait pas...ou peut être qu'ils ne l'acceptaient pas comme il était...Je stoppa le cours de mes pensée et regarda mes mains un moment. Toujours en sentant l'étrange énergie me parcourir.

-Zash, je sais que je pose trop de question mais je suis de plus en plus curieux malgré moi. J'ai deux question, la première, c'est que depuis que je suis tomber ici. Je ressens quelque chose que je n'ai jamais sentis avant. Une sorte d'énergie, un genre de nouveau muscle ou quelque chose du genre. Saurais-tu ce que c'est ? Et ma seconde question. Quel est le nom de ce monde ?

Je le regardais. Guettant une réponse satisfaisant ma curiosité. Un vent un peu plus régulier venait de se lever. Et je commençais à avoir froid. En attendant sa réponse. Je repris mes vêtements et me rhabilla tranquillement. J'étais sec. Je me retourna vers lui et le regarda dans les yeux de mon air paisible habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Dim 20 Nov - 22:39

Et voilà encore deux questions qui lui étaient posées, ce Gabriel était un peu agaçant pour lui, Zash n’aimant pas trop la conversation. Mais bon il ferrait un effort pour cette fois, prit de pitié pour l’homme. Il continua de regarder l’être devant lui qu’il identifia comme un ange en premier lieu, ne voyant pas de quel autre race il pouvait appartenir et n’ajouta rien tout de suite, rassemblant ses idées. Le nom de ce monde ? Il en avait entendu plein et personnellement il l’appellerait l’enfer, même s’il l’adorait. C’est ce qui le qualifierait de mieux, car où d’autre est-ce que l’on trouverait des monstres comme lui, ou des démons ? Ou encore des gargouilles. Il sourit doucement à cette idée, imaginant son ancienne famille dans son monde, les voir paniquer, courir dans tous les sens. Priant dieu pour qu’ils les sauvent. Ça pourrait vraiment être intéressant à voir. Il avait développé ce côté cruel en venant dans ce monde. C’est sûrement en devenant un chat, c’est ce qui a légèrement changé sa perception des choses et un peu sa personnalité. Il savait que le chat était l’animal le plus cruel au monde. Ces petits félins étaient les seuls qui chassaient par pur plaisirs, sans avoir le besoin de se nourrir de la chaire de leurs proies. Ils pouvaient également jouer des heures avec une souris sans la tuer, lui tapant dessus comme on tape sur une balle. Ils ne les mangeaient même pas la plupart du temps, c’était juste pour le plaisirs. Pour s’amuser, rien de plus. Puis il réfléchit au pouvoir de Gabriel, il y en avait tellement en ce monde. Et deviner le pouvoir d’un autre n’était pas évident. Qui sait, il pourrait peut-être le faire dans une centaine d’année quand il maitriserait mieux son pouvoir. Voir à l’intérieure des êtres vivants, pouvant savoir ce qui se cache en eux, le lisant comme dans un livre. Ça lui donnerait un pouvoir considérable, mais il doute y arriver un jour. Il soupira encore et fixa chacun de ses gestes avant de répondre :

« - J’ai remarqué que beaucoup de gens avaient des pouvoirs dans ce monde… je ne peux pas t’aider sur lequel est le tient, tu vas devoir le découvrir seul. Aurais-tu une idée ? Quelque chose qui te serrait utile ? Et pour le nom de ce monde, il est le plus souvent appeler Otherside. »


Il le laissa ensuite se rhabillant réfléchissant comment il pourrait découvrir son pouvoir… et soupira encore… ne sachant pas trop comment faire. Il avait découvert le sien par hasard, passant tout une journée à voir les gens en sous-vêtement. Il n’arrivait pas à le contrôler et ne voyait plus aucune matière qui était fine. Puis au fur et à mesure il avait su comment fait pour l’utiliser et l’arrêter surtout. Car il y a quand même quelque personne qui ne porte pas de sous-vêtements… si si… Zash en avait eu la preuve. Il reprit alors ayant une idée :

« - Essaie de te concentrer… et d’imaginer quelque chose, du feu, du vent, ou alors je sais pas de la lumière, un truc qui pourrait être ton pouvoir. Et essaie de la matérialiser en y pensant très fort. Essaie de le sentir, comme quelque chose de palpable par l’esprit. »


Il arrivait à sentir la matière s’effacer sous son esprit, il se dit alors que ça devait être un peu pareil pour tous les pouvoirs. Que les autres êtres devaient sentir quelque chose de différent, comme un sixième sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Lun 21 Nov - 15:57

Un pouvoir, quelque chose de si mystérieux et insolite dans l'autre monde, se trouve exister ici dans Otherside...Je constatais que mes questions ennuyais mon compagnon et qu'il n'aimait vraisemblablement pas ça. Je le regardais, après m'être rhabiller tranquillement. Je m'assis en tailleur comme dans mes séances de détente que je proposais à mes patients les plus énervés ou stressés. Je souffla quelque temps. Je devais...découvrir mon pouvoir, comme un nouveau muscle, un nouveau sens...Une brise légère passa, me confirmant que j'étais en pleine possession de mes moyens. Que je connaissais toutes mes aptitudes, mes limites. Mais, j'étais...bloqué, il me manquait quelque chose, le pouvoir dont m'a parlé Zash. Je ne le visualise pas. Enfin, je n'arrive pas à le définir, à savoir sa nature et son effet. Je soupira, ressentant une légère déception. Moi qui suis en général sur de moi et de mes capacités. Je...doutais en quelque sorte. Je ne savais pas, comment faire...Penser à la lumière ? le feu ? ou autre chose...Non ce n'est pas ça. Je me leva tranquillement. Et me tourna vers Zash.

-Zash, pourrais tu m'attaquer ? Avec une arme, un coup ou même mon sabre si tu veux. Mais j'aimerai que tu me portes un coup sans reculer ou hésiter s'il te plais.

Je m'éloigna un peu de lui, j'avais posé mon katana auprès de l'arbre. Non pas pour lui laisser et qu'il m'attaque avec spécialement, non juste pour éviter de le dégainer et contrer avec. Je voulais savoir, si je ne peux l'utiliser consciemment pour le moment, alors il fait partit de mes réflexes. Comme quand on porte un coup au visage, nos bras se lèvent pour se protéger, mon pouvoir agira certainement comme tel. Je n'étais pas sur de ce que je faisais. Je voulais juste le faire. Une volonté de découvrir mon pouvoir par une expérience sans fondements, sans certitudes que mon pouvoir agira. J'avais confiance en mon pouvoir. Peut être est ce un peu prématuré pour lui faire confiance. Mais si il fait partit de moi, il ne voudra surement pas mourir. Je me demande quel est sa nature ? Un pouvoir plutôt offensif ? Défensif ? Métamorphose comme ce jeune homme ? Invocation peut être ? Je suis à la fois curieux, impatient et effrayé par un potentiel encore à découvrir. Dès que je m'étais éloigner de quelques pas. je me tourna vers Zash et me tint droit. Lui faisant face à quelques mètres de sa position. Je le regarda droit dans les yeux.

-Même si tu penses que c'est débile comme idée...Je t'en prie Zash. Attaques moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mar 22 Nov - 20:04

Zash le laissa se rhabiller, baillant légèrement. Il n’avait pas eut les heures de sommeil qu’il aurait du avoir. Il n’en avait pas besoin autant qu’un chat, mais beaucoup plus qu’un humain. Huit heures, pour lui c’est comme si vous dormiez à peine 4 heures. Ce n’était pas vraiment parce qu’il était fainéant, enfin il y avait un peu de ça aussi, mais bonne chance pour le lui faire dire. Il se remit une mèche de cheveu en place observant toujours sa nouvelle connaissance. Il fut déçu de ne pas le voir essayer un peu plus en sautant partout, en prononçant des formules magiques inexistantes et inutiles. Ou alors qu’il tente des gestes qui partent dans tous les sens comme dans certaine histoire. Il aurait même pu aller jusqu’à dessiner des runes imaginaires au sol. Mais le meilleur et le plus drôle aurait été qu’il se prenne pour un de ces chamanes indiens qui font un peu tout à la fois, tout en dansant et faisant des "oh oh oh oh" incompréhensible. Bref, il n’avait rien fait de tout ça et avait demandé à Zash la dernière chose qu’il s’était imaginée. De l’attaquer ? Non mais il était complètement fou et puis le Chat d’Iriomote ne se battait pas, jamais, sauf en cas d’extrême majeur où s’il sait qu’il a affaire à plus faible que lui du genre une souris. Mais là il y avait trop d’élément inconnu, si le pouvoir de Gabriel se manifestait et le tuait ? Hors de question et il n’avait pas à rendre service à un étranger.

- C’est non… Je ne me bas qu’en cas d’extrême urgence et encore. C’est uniquement si c’est mon dernier recourt. Donc va te trouver un Démon ou une Gargouille, tout deux auront un plaisir fou de se battre contre toi.


Il était franc, et ne ferrait rien contre sa volonté ou qui ne lui plaise pas sans y être forcé par le chantage. Il avait ses idées et ses principes, et ne reviendrait en aucun cas dessus. Mais bon il savait qu’il allait continuer à insister ou du moins s’en doutait. Il réfléchit alors à une solution. Mais pas évident. Puis une idée lui vint, il ne savait pas si ça fonctionnerais mais il fallait essayer. Il ne voulait pas mettre sa peau de chat en danger, il n’avait qu’à risquer sa vie pour lui-même. Il soupira, pourquoi il l’aidait déjà ? Il ne savait même plus le pourquoi du comment. Mais ceci n’avait plus vraiment d’importance. Il se redressa légèrement et dit :

- Plonge dans le lac et coule-toi sans remonter. Peut-être que ton pouvoir apparaitra. Prend un gros caillou et tien le, afin de pouvoir le lâcher au cas où.


C’était sa seule idée, mais il ne l’a trouvait pas si mauvaise. C’était mieux que de se jeter en bas d’un ravin, car il pourrait se stopper à tout instant, relâchant la pierre pour remonter à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mer 23 Nov - 15:04

Le jeune chat d'iriomote déclina ma proposition. La violence ne semble pas lui plaire. Nous sommes deux. Bien qu'il est vrai que mon idée tenait du barbarisme. Il me proposa une autre idée que je ne trouvais pas si idiote. Au début, je fus...septique et prenait ça comme une blague. Mais en y repensant à deux fois. Je décida d'essayer. Malgré le fait que ça ressemblait à du suicide. Je regarda autour de nous. Et chercha une pierre assez massive pour me porter au plus profond de l'eau. J'en vis une de belle taille. Je m'en approcha et la souleva. Elle était aussi lourde qu'elle y paraissait. Je m'approcha de l'eau. Et regarda mon reflet. Je réfléchis encore quelques instants. Je relâcha la pierre sans plonger avec. Puis je me tourna vers Zash.

-L'eau ne me dis rien...j'ai une autre idée.

Je m'avança. Et empoigna mon sabre que j'avais laissé plus tôt, planter dans le sol. Je sortit la lame de son fourreau. Et la contempla quelques instants. C'était une magnifique lame. Je ne savais pas comment était elle arrivée à ma ceinture. Mais c'était comme si j'avais déjà les connaissances pour manier cette épée. Comme si j'avais grandit avec en fait...Je coupa court à mes pensées. Impatient d'expliquer mon expérience à Zash. Je n'étais pas sûr que ça l'intéressait vraiment. Mais s'était pour me rassurer un peu que je voulais lui expliquer. Futile comme intention mais moralement, ça fait du bien.

-Je voudrais que tu sois témoin de la manifestation de mon pouvoir Zash. Si toutefois il se manifeste. Mais ne parlons pas de cette éventualité. Je vais me planter ce sabre dans le ventre. Ou du moins je vais essayer de le planter.

A ce moment, je crois que je vivais l'enfance que je n'avais jamais eu. Un enfance avec des moments où l'on fait n'importe quoi, où l'on fait des choses dangereuses juste pour se prouver quelque chose à soit même ou à quelqu'un d'autre. Juste pour ressentir l'adrénaline au moment fatidique. Je crois que je vais rattraper ces moments perdus en une fois, ici. J'ouvris un peu ma veste de Kimono. Et appuya un peu la pointe de mon katana sur mon ventre. Sans aucune pression. Un léger frisson parcourra mon corps tout entier. Je ferma les yeux et me concentra pour ne pas rater mon coup. Je leva mon sabre, Et l'abaissa aussi sec dans une expiration brève. La lame était de par en par de mon torse. On la voyait entrer dans mes abdominaux, et sortir dans le bas de mon dos. Vers mes reins. J'ouvris les yeux. Mais je ne vis pas de sang. Non, juste deux disques de lumières. L'un devant mes abdominaux, et l'autre devant le bas de mon dos. La lame avait traversée le premier disque, et était ressortie de l'autre sans pour autant m'avoir touché. Je retira la lame. Et les disques disparurent. J'étais, d'une par soulagé, mais aussi et surtout heureux. Aucune blessures, aucune tâche de sang. Juste un sabre intact, un corps intact. Et un esprit plus serein que jamais. Je me tourna vers Zash. Et afficha un grand sourire mêlant amusement, sérénité et joie.

-Je te l'ai déjà surement dis mais...j'aime vraiment ce monde Zash.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Sam 26 Nov - 19:18

Zash fut soulagé en le voyant s’approcher de l’eau avec son gros caillou qui, par ailleurs, devait peser très lourd. Gabriel ne bougea pas un certain temps et finit par se retourner vers lui et lui dire qu’il ne pouvait pas, mais il se fichait de qui ? Il ne lui demandait en aucun cas de se noyer volontairement c’est juste qu’il s’était dit que ce serait plus facile pour l’homme de s’en sortir vivant. Ce n’était pas comme se tirer une balle dans la tête ou se planter un sabre dans l’es…. Le chat d’Iriomote vit sa nouvelle rencontre se saisir de sa lame et la sortir de son fourreau. Il observa l’homme et descendit son regard sur le sabre, puis finit par reporter son attention sur son compagnon provisoire se demandant ce qu’il comptait faire. Il l’écouta attentivement et réfléchit à toute vitesse ne sachant quoi penser. Il le vit se découvrir et poser la pointe du Katana sur son ventre. Zash s’en fichait un peu, mais ne voulait pas voir de spectacle morbide ou un suicide involontaire. Il allait le stopper en parlant, mais il le vit faire le geste.

Le chat d’Iriomote ferma les yeux à cet instant, poussant juste une plainte de dégout qui ressemblait fortement à un miaulement rauque et paniqué. Il en avait vu des malades, des dépressifs qui venaient à l’église de son père menaçant de se suicider si le Seigneur de les aidait pas. Il connaissait la nature des gens, et comme tous les adolescents il avait bien pensé à un moment donné qu’il allait fuguer ou mettre fin à ses jours, comme ça ses parents seraient bien triste et s’en voudraient à mort de ne pas lui avoir accordé ce qu’il voulait, dans son cas juste un peu d’amour. Mais il avait vite abandonné l’idée vu comment étaient ses parents ils s’en seraient royalement moqué ou alors l’auraient sévèrement punit s’il avait été retrouvé ou qu’il s’en serait sortit vivant. Mais là ce n’était pas pareil, Gabriel n’avait pas l’air d’avoir des tendances suicidaires, et c’était pour découvrir son pouvoir, mais pour Zash ce n’était que de la folie. Il resta ainsi les yeux fermé un petit moment, n’aimant pas la vue du sang, pas qu’il en a peur, mais ça lui déplait simplement. Quand il les rouvrit il vit son vis-à-vis retirer la lame de son corps, ou plutôt d’une sorte de disque blanc. Ça avait dont fonctionner, son pouvoir c’était manifesté. C’était assez impressionnant, même pour lui qui avait vu déjà beaucoup de chose dans ce monde.

Puis il l’entendit lui dire qu’il aimait ce monde… est qu’il entendait par là la vie ? La chance ? Ou les miracles ? Il n’arrivait pas à identifier, pour lui ce n’était qu’une simple fou de plus sur ces terres d’OrtheSide. Ce serait un homme comme un autre qu’il ne verrait pas beaucoup mais dont il se méfiera, comme toutes créatures qui peuplent ce monde. Zash se redressa et soupira fixant l’homme et lâcha, lasse :

- Tant mieux, si tu l’aimes évite ce genre de connerie et pense à ta survie.

Zash ne tenait pas particulièrement à la vie de l’homme, il ne tenait pas particulièrement à la vie tout court. Mais son instinct animal le forçait à rester en vie, à ne pas vouloir mourir. Si la vie pouvait le quitter sans la moindre douleur, ça lui irait parfaitement bien. Ça serait parfait pour lui. Lâcher son dernier souffle, donner un baiser, doux et sensuelle à la mort, finir en beauté. Et puis qui sait… peut-être qu’il avait neuf vies, comme les chats de son monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Dim 27 Nov - 13:15

Après les paroles de Zash, je réfléchis quelques instants. Je ne suis pas un guerrier, un chevalier ou un combattant. Je suis psychologue simplement. Mes capacités de combats ne reposent que sur de l'abstrait. Des cours pris dans un simple club près de chez moi. Bien que j'affectionne la maîtrise du katana, je n'ai jamais eu l'occasion de me servir d'un vrai. Appart il y a quelques minutes c'est vrai mais...Le fait est que cet endroit semble hostile d'après Zash. J'ai aussi ce pouvoir, ce pouvoir de créer des "portails", il faut que j'arrive à le maîtriser et je serais alors en mesure de me défendre.. Je devrais faire attention et essayer de mes trouver des alliés afin de survivre. Après tout, si je dois passer le reste de mes jours ici. Autant que ce soit avec des amis ou des compagnons. Je n'ai jamais vraiment fait partit d'un groupe...Je contempla la lame de mon sabre, et le rangea délicatement dans le fourreau que je tenais dans ma main. Je le garda sous la main par sécurité et juste parce que j'aimais le tenir, sentir sa présence. C'était surement une chose qu'il me manquait dans l'autre monde...Pas un sabre quelconque, non, plutôt une extension de moi même. Un objet avec lequel je suis en total harmonie. Je me tourna vers Zash.

-Où se trouve la ville la plus proche ? J'ai faim pas toi ?

Je ne m'en rendais compte que maintenant. Mais j'avais le ventre vide. Je n'avais plus la notion du temps en ce monde. je ne portais pas de montre ni quoique ce soit qui puisse m'indiquer l'heure...Est ce la même heure ici que là bas d'ailleurs ? Encore beaucoup de questions sont à régler...mais mon compagnon ne semble pas aimer y répondre. Je trouverai les réponses par moi même dans ce cas. Si il y a une ville. J'espère pouvoir m'installer sans trop de problèmes et surtout pouvoir monter un cabinet de psychologie. C'est mon domaine, alors autant en faire profiter les gens d'ici. Personne n'aime vraiment aller chez les psy, mais parfois il y a des personnes qui en ressentent le besoin. Alors quitte à être là, autant servir à quelque chose.

Je me tourna encore vers mon compagnon mais pas pour lui parler. Je me demandais juste qui était-il avant d'arriver ici, comment était-il et si il a changé. Je m'intéresse souvent aux autres, à leur pensées, leur phobies, leurs sentiments. Ce monde, bien qu'il ai un aspect différent de l'autre, ne doit pas fonctionner très différemment. Il semble méfiant, il a l'instinct de survie c'est sur et certain, non seulement parce qu'il semble être un mi homme mi chat. Mais aussi parce qu'il a du faire de mauvaises rencontre parfois. Le fait est qu'il me met surtout en garde contre les démons et les gargouilles. Je me demande si il y a beaucoup de races hostiles comme celles ci. Je sortis de mes pensées un instant et mit mon katana à ma ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Dim 27 Nov - 19:57

Non mais l'homme se foutait totalement de lui ou quoi? Une ville, maintenant il voulait savoir où se trouvait une ville! Après avoir essayer de se trouer le corps sous ses yeux! Non mais il n'était pas sérieux là. Zash ne pu pas cacher son étonnement devant ce qu'il appellerait de l'inconscience. Est-ce que ce Gabriel tenait vraiment et réellement à la vie? Ou bien c'était juste pour faire genre? Il ne le comprenait plus ou plutôt pas. Et surtout ne le suivait absolument pas. Pour lui il passait du coq à l’âne tellement rapidement. Ce n'est pas que Zash était bête et long pour comprendre, mais là il ne voyait pas le rapport. Il n'aimait pas trop ce genre de personne, mais bon il n'aimait pas grand monde non plus. Mais pourquoi n'aimait-il pas les gens? Ce n'était pas parce qu'il était trop bien pour eux, c'était plutôt le contraire. Il ne se sentait pas assez bien pour les autres, mais même en le sachant il les prenait de haut, tout simplement pour se mettre à leur hauteur. Et puis il ne savait pas comment s'y prendre pour se faire des amis, il a toujours été rejeter dans sa classe à cause de son père qui était pasteur. Les gens se moquaient de lui à cause des croyances de sa famille, comme si c'était une honte de croire en Dieu. Mais pour Zash tous avaient la liberté de penser. De croire ou non. C'était tellement personnel que l'on ne pouvait forcer personne. La famille avait surement une influence sur nos pensées et sur ce que nous sommes... sur ce que nous devenons ou non. Ou encore sur ce qu'on aurait pu devenir. Mais au final, on décidait nous même de notre vie, suivant les difficultés.

Une autre raison que Zash n'ait pas d'ami est qu'il ne voulait pas changer pour les autres. Il était qui il était, et si ça ne plaisait pas il s'en fichait. Il n'allait pas essayer de plaire à tel ou tel personne. Et puis il se savait aussi incapable de changer, les mauvaises habitudes étant les plus difficiles à perdre et il en avait des tonnes.

Il soupira se grattant la tête et se releva il rassembla le reste de ses affaires. Il enfila sa sacoche de facteur autour de son torse, sur son épaule et l'ouvrit pour compter les lettres qu'elle contenait. Pas parce qu'il avait peur qu'il en manque non, il savait qu'elles étaient toutes là, mais c'était une question de rituel. C'était presque devenu un toc. Il lu rapidement les noms sur les lettres et soupira, il pouvait aller en ville avec l'homme. Il avait quelque lettre à livrer et il pouvait prendre le temps tout en l'accompagnant. Il plongea ses yeux vert transparent dans ceux de l'homme et dit:

- Bien je t'accompagne jusqu'en ville, j'ai un boulot à faire là-bas. Et t'as quelque chose pour payer ta nourriture?

Il ne lui demandait pas ça pour lui prêter de l'argent, bien au contraire, si la réponse était oui il lui en tauperait volontiers pour tous les services rendu jusqu'à maintenant. Surtout qu'il en avait fait beaucoup, il aurait pu le laisser tomber là, restant sous sa forme de chat. Mais il était de bonne humeur aujourd'hui et il s'était sentit assez sympathique pour aider. C'était sa B.A-BA de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mar 29 Nov - 17:31

Je vis mon compagnon rassembler les affaires qu'il possédait après s'être gratté la tête dans sa réflexion interne. Je me demandais ce qu'il allait me répondre. Déjà, je me demandais ce qu'il pensait de moi. Un homme débarquant nulle part et prêt à se planter un sabre dans le ventre pour découvrir un pouvoir qu'il ne connait pas. Moi même, résumant ma situation actuelle, m'aurai désigné comme légèrement trop accro aux sensations et fou sur les bords. Je regarda le ciel et vis un nuage passer en me cachant le soleil. Puis me sortant de mes pensées. Zash me déclara qu'il avait un boulot à faire là bas et qu'il voulait bien m'accompagner. J'étais heureux qu'il prenne cette décision. Je ne me sentais pas d'aller dans une direction au hasard dans ce monde hostile et le ventre vide. Puis il souleva une question à laquelle je ne m'étais pas vraiment intéressé jusqu'ici. De l'argent...où vais-je trouver de l'argent pour payer mon repas ? Je n'ai plus mon portefeuille et même si c'était le cas, je ne pense pas que l'argent de l'autre monde est valable ici. Je n'ai pas d'argent...Je n'ai pas encore ouvert mon cabinet et de ce fait je n'ai pas de revenu...Je me sentais idiot, idiot et gêné. Je me tourna vers Zash.

-Non...je n'ai pas d'argent ici.

Je passa ma main dans mes cheveux en réfléchissant. J'étais sans aucun moyen de gagner de l'argent. Je n'aime pas demander la charité, je déteste me faire aider financièrement...J'aime me débrouiller seul même si j'admet que sans Zash, je serais toujours aussi perdu. Je ne voulais pas qu'il m'aide encore. Pour ma fierté avant tout, et puis aussi parce que je lui dois déjà beaucoup. Je lui suis redevable. Je cherchais des moyens de gagner de l'argent. Mais je ne sais pas vraiment comment faire...Je me tourna encore vers Zash.

-Commençons à marcher, je trouverai une solution sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mar 29 Nov - 19:31

Pas d'argent quelle plaie inutile! C'est le premier truc qui passa par l'esprit de Zash. Ce Gabriel aurait au moins pu lui rendre ses services en lui payant à manger. Ah! du poisson, ça faisait tellement longtemps qu'il n'en avait pas manger et il en mourrait d'envie. Effectivement "SUSHI" fut la deuxième chose qui lui vint en tête. Il n'était pas vraiment gourmand mais il aimait les bonnes choses. Il est vrai que ça fait cliché qu'il adore le poisson, mais ce sont ses goûts actuels. Dans l'autre monde il n'aimait pas tant ça, surement une autre chose qui a du changer pendant le voyage. Si on lui avait dit qu'il raffolerait des souris un jours, il aurait rit au nez de la personne qui le lui aurait annoncé. Et pourtant les chasser dans la forêt ou dans les champs était devenue un de ses principal amusement. Il aimait aussi sauter sur les oiseaux pour les attraper au vol, c'était un défit à chaque fois d'arriver à calculer la distance du saut, la vitesse et tout ça. C'était venu d'instinct, mais il sautait souvent à coté au début, pas vraiment habituer à ce corps si petit, comparé à sa taille humain si... pe... grande. Au début, quand il arrivait à bien se transformer il oubliait ses courtes pattes et pensait encore à ses bras. C'était quand même bien pratique un corps humain, surtout les mains d'ailleurs. Car avec celle d'un chat difficile de faire la pince avec le pouce, l'index et parfois le majeur, pour attraper des trucs. C'est toujours avec les dents. Et parfois, certaine chose sont... enfin bref.

Le Chat d'Iriomote regarda autour de lui pour se repérer rapidement et se tourna vers son vis-à-vis et lui fit signe de la main de le suivre. Il redressa ses oreilles pour entendre les bruits aux alentours, il était méfiant, n'étant pas des plus correcte avec les gens certain lui en voulait beaucoup et il préférait se carapater que de les affronter. Mais là il se perdit dans ses pensées pour trouver un moyen d'avoir de l'argent facilement. Il ne voulait pas payer son repas, c'était à Gabriel de le faire, lui acheter du poisson bien chère et de la meilleure qualité, ainsi que ces biscuits au fromage qu'il aime tant. Mais comment faire quand on débarque dans un monde inconnu. Il soupira doucement et regarda l'homme.

- Que faisais-tu comme métier avant?

C'est vrai que certaine chose pouvaient aider dans ce monde, comme médecin, boulanger, poissonnier, boucher ou autre métier que l'on apprécie et qui est vitale. Oui oui, les trois derniers cité sont tout aussi vitale que pâtissier, vendeur de glace et de bonbons... bon d'accord Zash est peut-être un peu gourmand, mais en petite quantité. Puis il se dit également qu'ouvrir une échoppe à sucrerie ne se faisait pas en cinq minutes, il avisa quelque instant le sabre de l'homme et le pointa du doigt, il sait que c'est mal poli, mais s'en fiche royalement.

- Ton truc là... ton Katana, vend le, tu en retireras surement une belle somme. Ah et dès que t'aura ton magasin... fait moi un gâteau pour me remercier.


Et oui de fil en aiguille pour Zash Gabriel était devenu cuisinier en tout genre, il ne se posa pas plus de question. C'était ce qu'il espérait qu'il soit, alors pourquoi pas? Et oui ça travail dans la tête d'un petit Chat d'Iriomote.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mar 29 Nov - 20:00

Nous commencions notre marche dans Otherside. Chaque pas était pour moi un pas vers l'inconnu, un pas vers un endroit où je vais rester toute ma vie, un endroit qui me verrai mourir alors qu'il ne m'a pas vu naître. J'étais impatient de voir à quoi ressemblait le monde civilisé de ce monde. En tant que psychologue, j'aime trouver de nouvelles personnes à "étudier". Tandis que je réfléchissais à une solution pour gagner de l'argent. Zash me sortis de mes pensées en me demandant quel métier je pratiquais dans l'autre monde. Puis il enchaîna sur une proposition pour gagner de l'argent : vendre le katana que je portais à ma ceinture...Et lui préparer un gâteau pour le remercier de tous ces services qu'il me rendait. Peut être espérait-il que je sois un pâtissier. Sur le coup, je rigola. Puis je me tourna vers Zash avec un sourire presque fraternel.

-Je suis psychologue Zash, j'étais connu dans l'autre monde. Enfin on me connaissait dans ce domaine.

Sur le coup, je me disais que j'aurai dû préserver un peu cette information. Souvent, les psychologues sont perçus comme des médecins pour les fous, des gens qui rien qu'en vous regardant, connait vos secrets les plus sombres et les phobies les plus monstrueuses comme les fantasmes les plus exaltants. Ce sentiment instaure souvent une sorte de...méfiance. Sur le coup, je n'y avait pas réfléchit. En ce moment, je suis plutôt heureux, ce qui me change de mon état habituel. Mais dans quelques jours, je pense que je vais redevenir l'homme silencieux et confiant que j'étais. Après tout, ce n'est que la découverte de ce monde qui me procure un tel bonheur. Enfin "ce n'est que"...Puis je fis attention à sa deuxième remarque à propos de mon katana. Je pris celui ci et le regarda un moment. Comme je l'avais sentis tout à l'heure. J'avais un lien avec cette épée. Je regardais dans la direction vers laquelle nous marchions.

-Non, je ne pense pas que je vendrais ce katana...Je trouverais un autre moyen. Mais merci d'avoir proposé une idée. Tu fais beaucoup pour moi alors que tu ne me connais pas. Qu'est ce qui te pousse à m'aider ? Un jour de bonté ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mar 29 Nov - 20:33

Psychologue? Comme Zash faisait des généralités de tout il le fixa un peu plus méfiant qu'avant. Est-ce que l'homme avait fait une analyse de sa personnalité ? Il espérait que non. Le problème surtout c'est qu'il avait vu trop de psychiatre, ou psychologue pour sa malade mentale: la bisexualité. Et oui pour certain c'est encore une maladie mentale. C'est triste à dire mais c'est ainsi. Et ce qui travaillait Zash était: est-ce que cet homme est du même avis que tous ces spécialiste "ami" de son père qu'il a vu ou non. Et même si ce n'était pas le cas, il ne lui en parlerait pas, car c'était mal, il fallait aimer les filles à point c'est tout. Il ne le pensait pas réellement, mais c'est ce qu'on avait gravé dans son esprit. Donc c'est ainsi que ça devait se passer. Dans le fond il ne le pensait pas, mais il avait fermé cette partie de son esprit pour être "normal" comme tous les autres. Mais il savait que s'il sortait avec une fille ça ne durerait pas. Ce qui lui fallait c'était un garçon, quelqu'un pour le rassurer surement. Mais comment faire quand on a fermé son cœur? Son esprit était embrouillé à présent. Ne pas vivre une histoire d'amour lui pesait un peu, mais en même temps, il avait le temps justement. Mais trouver la bonne personne, est-ce que c'était possible pour lui? Laisser libre court à ses sentiments? Pouvoir dire qu'il était réellement homosexuel? Mais assumerait-il seulement une relation avec un être du même sexe que lui... Il ne le savait pas, il n'y arriverait pas, ça lui semblait impossible. La personne avec qui il sera, enfin si ça lui arrive un jour devrai bien s'accrocher et supporter ses humeurs.

Mais qui pourrait aimer quelqu'un qui n'accepte pas de l'aimer? Qui n'assume pas un amour profond et sincère. Qui ne dit jamais je t'aime. Qui pourrait le faire? Qui pourrait aimer assez pour accepter une situation pareil. Zash n'avait pas d'ami pour cette raison aussi, il ne s'assumait pas entièrement et avait mauvais caractère. Avec eux il était trop franc. Il leur disait tous leur défauts sans prendre de gants. Et ça gênait les gens d'être mit face à leur problèmes, parfois inavoué ou inaccepté. Il les comprenait, il n'aimait pas non plus qu’on lui dise qu'il a tord, ou qu'il est trop têtu, mais contrairement à beaucoup il s'assumait, il s'acceptait tel qu'il était et il était conscient de beaucoup de ses défauts. Mais il ne voulait en aucun cas les améliorer. S'accepter et se détester à la fois, c'est un peu étrange non? Il regarda Gabriel et soupira encore avant de dire:

- Un conseil, n'essaie même pas de m'analyser, tu n'y arriveras certainement pas. Et ne regarde pas tous mes fais et gestes. Je sais comment vous êtes les psy, vous analyser sans même vous en rendre compte des fois, et si tu le fais par "accident" ne vient même pas m'en parler. Car je t'avoue que je m'en bats les puces! Et pour l'argent, fait du troc, ça ira mieux.

Il était plus que sérieux, il se connaissait assez et ne voulait pas réentendre ses quatre vérités. Il n'était pas là pour ça. Il se remit à marcher rapidement en direction de la ville, essayant de garder le silence, ne voulant plus vraiment lui parler, pas de peur, mais d'agacement. Sa queue de chat qui bougeait de droite de gauche confirmait sa mauvaise humeur naissante, même s'il essayait de ne pas le montrer. Il arriva enfin sur une colline qui surplombait légèrement la petite ville d'Otherside. Une brise vint lui chatouiller désagréablement les oreilles, il les bougea comme une sorte de tic. Il attendit un signe de Gabriel pour descendre la bute et arriver en ville. Mais il voulait le laisser admirer le paysage s'il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto] Mer 30 Nov - 13:27

Je savais que mon job provoquerait cette réaction chez Zash. Non pas parce que je l'avais "analyser" comme il le disait, mais parce que tout le monde à cette réaction. Il y a pas mal de préjugé à propos des psychologues, des clichés rendant les gens méfiant. Zash à raison, parfois nous "analysons" sans vraiment nous en rendre compte. C'est notre nature, nous agissons comme cela comme une banalité chez nous. Je ne connaissais pas vraiment Zash, mais son comportement me révèle qu'il a eu de mauvaise expérience avec des collègues. Il nous "connais". Il sait comment un psychologue agit...Mais chacun à ses méthodes. Enfin chacun à sa manière de traiter un patient. J'étais un peu vexé par la réflexion de Zash. "Analyser"...Les psychologues ne sont pas des machines à débusquer les secrets des personnes...Je me tourna vers Zash et m'adressa à lui d'un ton calme et habituel.

-Tu sais Zash, les psy ne sont pas des machines. Nous n'analysons pas les gens, nous tentons de les comprendre pour les aider à surpasser leur difficulté. Et je te rassure, je n'essais pas de te comprendre. Pour le moment, je te trouve bien dans ta peau. Je ne vois pas de problèmes apparents, si tu as des problèmes demande moi. Je te suis redevable.

Je ne voulais surtout pas instaurer de mauvaises relations avec Zash, avant tout, il est mon premier "allié". Et puis je ne sais pas comment je me débrouillerai sans lui pour le moment. Enfin j'aurai certainement plus de difficultés...Je marchais tranquillement, suivant mon compagnon sur un petit sentier de terre. J'étais calme. L'euphorie qui s'était emparée de moi à mon arrivée se dissipait peu à peu pour que je retrouve enfin mon tempérament paisible, serein et silencieux. Je faisais attention à ce qui se trouvait autour de moi, la végétation, les animaux, l'environnement quoi...J'étais curieux de rencontrer un démon ou une gargouille. Sont-ils semblables aux bêtes des contes et des légendes ? Je ne pense pas. Et puis, Zash me met souvent en garde contre ces bêtes. Mieux vaut peut être que je n'en rencontre jamais. Je ne sais pas. Je ne me rend peut être pas compte de l'envergure de ce monde. Les mentalités doivent être différentes. Il doit surement y avoir des êtres qui comme Zash peuvent se changer en un animal. Des métamorphes, des démons, des gargouilles...Je me demande quelles autres "races" ou plutôt types, se trouvent ici. Moi même...Suis-je humain ? Ou est ce que j'appartient à un type de ce monde. Je me sens différent mais pas tant que ça...Je regardais devant moi et plus loin, j’aperçus une ville, de loin, je ne pouvais donner une description précise de celle ci. Je me tourna vers Zash et lui sourit.

-bien, nous sommes bientôt arrivés je suppose.

(Suite du rp dans la ville. à toi Zash ! )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto]

Revenir en haut Aller en bas

Le paisible débarque [Hewley Gabriel + Zash Mireto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit