AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

On a pas trouvé mieu....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: On a pas trouvé mieu.... Mar 24 Jan - 17:01

La faim…. Bien étrange maladie qui vous tiraille l’estomac jusqu’à le faire hurler. Quel horrible bruit que celui d’un ventre affamé ! Pour les gens normaux, c’est bien simple : tu travail, tu reçois tes sous, et avec, tu t’achète a manger. Pour moi, c’est différent. J’ai choisie ma liberté avant tout, loin des boulots, loin des amours, loin des démons et autre bestioles du genre.

Je n’ai pas le flair d’un chien, mais sous forme animal, j’assure quand même pas mal. L’odeur des bons repas n’as pas besoins de vents pour se faufiler dans l’air ambiant. Comme tout le monde, j’ai mes préférences, certain mets étant plus délicats pour ma petite bouche de furette que d’autre. Je parcourais alors la ville de part en part, me faufilant entre les pieds des passant ou longeant les murs, me cachant parfois sous les caisses en bois, les barils d’alcool, les étalages des marchands. Je change bien souvent de quartier afin de laisser le temps aux personnes que « j’empruntait » de m’oublier.

L’odeur du thon, finement émietté me titilla la narine, et lentement, discrètement, je m’approchais du bout de pain qui enfermait cette délicieuse odeur. Comme pour m’ennuyer, le destin avait mis se bout de pain au trésor dans les mains d’une personne…comme si tout cela allait m’arrêter ?! Je ne pus retenir un petit sourire sur ma petite tête de fouineuse, puis, tranquillement, grimpa derrière lui, sur le dos du banc…

Aussi rapide que la foudre, aussi vif que l’éclair, paf, j’attrapais entre mes petites canine le trésor tant chéri (et un bout de doigt au passage, vu le drôle de gout de sang que j’eue dans la bouche) et disparut a la première ruelle. D’habitude, s’est suffisent, mais je sais pas pourquoi, celui-là me poursuivit ! Et il ne me lâchait pas le vilain ! Non mais oh ! Poursuivre ainsi une pauvre bête sans défense….

Tournant la tête pour voir si il me suivait je reçus une petite douleur a la patte qui me fit tourner la tête juste a temps pour m’arrêté devant une bouche d’égout ouverte ! Bien sur, les petits piquets avec les rubans blanc et rouge pour dire « attention », je ne les avais pas vues sous ma petite taille de furette…

Alors que je me disais que je l’avais échappé belle, je vis l’autre me poursuivre encore ! Quel coriace ! Finalement, les égouts… ce n’était pas une mauvaise idée ! Et paf ! Je fis un pas en avant, riant, le repas dans la bouche, et tomba… tomba….. Tomba trop vite !!!

Instinctivement, je me mis en boulle avant de tomber ... sur un truc poilu Oo
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: On a pas trouvé mieu.... Mar 24 Jan - 18:14

Les jours de l’autre côté du miroir se suivent et ne se ressemblent pas, perpétuel changement et roulement de vies, il n’y avait rien à faire de se coté là. Et finalement pour les pauvres âmes, si l’on pouvait les qualifier ainsi, qui étaient passé de l’autres coté, leur quotidien étaient souvent chambouler par des faits réellement inattendus et plutôt invraisemblables. Mais à quoi pouvait-on s’attendre d’autre dans un monde où la réalité se trouvait mêler à la fiction et où l’on pouvait accéder, selon la rumeur, par le biais d’un simple verre d’eau ?! Rien de vraiment étonnant finalement. Pourtant, dans ce monde des plus étranges, restait encore des comportements purement humains, et les rues bondées laissaient entrevoir cette image de paresse d’une population complète. Sinon, comment expliquer les badinages des habitants alors qu’ils marchaient presque en rangs serrés dans les rues, se promenant sans but réels, se promenant pour le plaisir de marcher sous le soleil de l’unique ville qui se trouvait de l’autre côté du miroir. Au travers de cette ville, toujours engoncée dans ses soies rouges, battant de son éventail d’une main tout en tenant son ombrelle de l’autre, Lucy vaquait à cette occupation communautaire sans vraiment de but. Vestige d’une ancienne vie, où quand l’on ne buvait pas du thé en compagnie des femmes de la même strate social, on s’amusait tout simplement à courir les boutiques les plus huppés de Londres. En termes de boutique ça n’avait strictement rien à voir avec la capitale Anglaise, et en termes de promenades, cela revenait à dire que l’on tournait rapidement en rond collé serré à des gens que l’on ne connaissait que trop ou trop peu. Néanmoins, même dans les situations les plus banales qui soit, il arrive qu’un simple détail vous fasse changer de voies, vous emmenant dans des contrés insoupçonnées et insoupçonnable.

Qui. Qui aurait pu deviner que dans la cohue constante, elle viendrait à se faire arracher son, si précieux, éventail, par une bande de gamins qui n’avaient surement rien d’autre à faire que passer leur temps à chahuter au milieu des esprits perdus de cette ville toute aussi perdue. Mais l’on ne s’amusait pas à voler Lucy F. Holle comme ça, et d’une poigne de fer, elle rattrapa d’un geste instinctif les vêtements de ce petit voleur. Il eut beau se débattre, sa pauvre stature d’enfant pas plus que trois pommes ne lui donnait aucune force. Oh, il pouvait toujours crié, mais à chaque fois ces cris restèrent bloquer dans sa gorge par cet étrange courant d’air qui semblait sortir de nulle part. Trainant sa nouvelle victime toute désignée hors de portée de ces potentiels défenseurs, elle s’enfonça dans des ruelles, sans se douter une seule seconde, que les circonstances feraient en sortes que les choses ne se dérouleraient pas comme selon ses plans. Les destins, toujours à se mettre sur sa route, toujours à lui jouer des tours, et s’il n’allait pas lui falloir longtemps pour récupérer son éventail, il lui en faudrait beaucoup plus pour sortir de ce foutu merdier dans lequel on l’avait poussé. Une seule seconde d’inattention avait suffi à faire chuter la jolie tromperie dans le trou béant des égouts, mauvaise affaire que cela, et du fond de ces égouts nauséabonds, elle avait juré, ragé et hurlé sans pouvoir rien faire d’autre que regarder ces petites créatures s’enfuir. Diable soit sa position de femme, diable soit son inattention, les années passées à mentir n’avait pas aiguisé son sens du combat, et encore moins de la stabilité. Etre trop sûr de soi, encore et toujours, cela serait le point faible de la tromperie. Elle en oubliait même sa faiblesse physique tout simplement parce que son esprit lui semblait absolument imbattable. C’était idiot, complètement idiot, mais personne n’était parfait.

Finalement, pour couronner le tout, alors qu’elle repliait son ombrelle qui ne lui servait désormais plus à rien dans l’obscurité des lieux, elle sentit quelque chose lui tomber dessus. Pas vraiment lourd, et plutôt surprenant, elle poussa un petit cri de surprise à ce contact, tout en en lâchant son ombrelle qui se mit à dériver au rythme de l’eau noire qui s’écoulait ici.

« Nom de non ! Qu’est-ce que c’est que ça ! »

Attrapa avec une certaine brusquerie ce qui lui servait à présent de couvre-chef, elle fut encore une fois surprise de tomber nez à nez avec un furet tenant entre ces minuscules griffes ainsi que sa gueule, un sandwich presque aussi gros que lui.

« Bon sang ! Ca ne peut arriver qu’à moi ce genre de choses. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: On a pas trouvé mieu.... Jeu 26 Jan - 23:41

Il y a beaucoup de chose dans le monde qui ne s'explique pas forcément d'une manière extrêmement logique sur le coup, et qui laisse tomber généralement sur la ou les personnes concernés un voile d'incompréhension. Une voile assez gênant, de toute manière comme toute chose absolument abstraite qui n'est qu'une jolie petite mignonne tournure de phrase nous montrant l'image de quelque chose .. totalement impossible. Vous voyez souvent vous des "voiles d'incompréhensions" tomber sur vous ou sur les gens qui vous entour ? A vrai dire, c'est une question rhétorique, ne répondez pas, surtout pas .. encore un moyen étrange de parler, vive la langue ! Nous parlions donc d'incompréhension. Ah oui, effectivement. Une incompréhension parfait, idyllique.. mot à ne pas confondre avec hydropique, qui ne veut absolument pas dire la même chose, il y a juste quelques lettres (et pas notes comme je l'avais écrit) qui sont identique. Le fait de ne pas comprendre une phrase, une attention ou même tout simplement une situation donnée peut être très très très mais vraiment très embêtant et même donner sur d'autre situation un peu plus compliqué, un peu plus "cocasse" comme on dit (mot ayant une étrange ressemblance avec cette boisson de l'autre monde, le "coca", sûrement pour nous faire comprendre qu'il est amusant d'acheter une boisson capitaliste au couleur de l'armée rouge. Bref). Vous pouvez, par exemple, vous retrouvez plongé dans une soirée libertine en pensant aller voir le dernier film de Tim Burton, ou encore vous pouvez vous retrouvez nez à nez avec une statut grec en pensant avoir rendez vous avec la femme/l'homme de votre vie. Tant de situation étrange qui aurait pu être éviter si jamais ce "voile d'incompréhension" n'était pas tombé sur vous, vous faisant perdre le véritable sens de ce qui est entrain de ce passer actuellement pour une connaissance, un proche ou même tout simplement pour vous. Relativement chiant, n'est ce pas ?

La surprise, ce fameux voile qui nous a valu un jolie paragraphe, tout cela peut se montrer avec un exemple très simple : celui d'un dragon qui marchait, un sandwich à la main. A vrai dire, lui n'aimait pas du tout ça, mais il avait promit à un ami de lui en acheter un sur la route. Et en gentil dragon doux et amical, il respectait toujours ses promesses. Quel quelle soit. Par exemple, n'importe qu'elle personne censée aurait pu se rendre compte que c'était une jeune humaine bientôt majeur qui tapait ces lignes, mais lorsqu'une espèce de boule de poile arriva en plein sur lui, lui chipant son achat pour son ami et parti en courant avec, il ne comprit pas réellement tout ce qui venait de se passer. C'était .. de l'incompréhension. Mais vraiment, une belle incompréhension totale, comme on en voit pas tous les jours. Et sa promesse alors ? Il ne pouvait pas laisser la boule de poile s'enfuir comme ça avec son butin ! Il était dragon ou non ? Passé le stade du "what .. what the fuck ?", il s'élança à sa poursuite. C'était assez dur d'arriver correctement à suivre cette chose qui se trouva être un furet au pelage blanc amusant. Mais c'est bien parce que la bestiole était blanche qu'il réussit à la retrouver du regard plus d'une fois. Au pire il s'envolait et ... non. Non, il ne fallait pas abuser de ses pouvoirs. Il courut longtemps, ce qui lui sembla être une éternité à vrai dire. Au final, fatigué, il ralenti en la voyant tomber dans un trou. Encore de l'incompréhension. C'était franchement une manie chez lui ! Il se pencha et remarqua les égouts. Hum.. intéressant.. il se pencha et réussit facilement à descendre, tombant sans trop en foutre partout. Il arriva par contre devant une femme qu'il ne connaissait ni de Eve, ni d'Adam, tenant le coupable dans ses mains. Un coupable qui semblait avoir volé la jeune femme aussi. Il sourit doucement, comme toujours et s'inclina faiblement à son adresse

- Bonjour mademoiselle.. excusez ce saut devant vous mais cette "chose" a un élément qui m'appartient "

Il tendit la main et reprit la nourriture. Il en arracha un petit bout et le tendit au rongeur. Il devait avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: On a pas trouvé mieu.... Ven 27 Jan - 15:12

Bon, ce n’était pas des poils, mais de doux cheveux. Bon, j’aurai pus dire que ce n’était que des cheveux, mais ils étaient vraiment doux et sentaient vraiment bon. Ils sentaient encore bien meilleur quand un peu de thon et de mayonnaise, enfuit du pain, se sont répandu dessus. Je n’eue pas le temps de dire « ouf », ou de manger les miettes de thon ainsi éparpillé, quelques chose m’agrippa brusquement pour me suspendre devant la tête d’une jeune femme. Ba voilà, tout s’explique : il n’y a que les femmes pour prendre autant soin de leurs cheveux….

L’autre, bien sur, têtu comme pas deux, descendit à son tour, s’excusant auprès de la demoiselle, me nommant d’une étrange façon : « chose » !

Mon oreille s’agita tandis que je le regardais méchamment, prête à répliquer, mais sans attendre, il me reprit le sandwich, en coupa un petit bout, puis me le rendit. Quelle offense ! Je n’étais pas qu’une vulgaire bête mourant de faim !

Je me mis alors a m’agité, toujours tenue par la femme aux égouts, lui répondant d’une voix aigue propre a ma forme de furet, furieuse :


- Tu sais se qu’elle te dit la petite chose ?! Nan mais ho, franchement, c’est quoi ses manières !

Ba oui, il ne fallait surtout pas confondre « voler », « emprunter » et « faire la manche » ! J’empruntais de quoi me nourrir, tout comme certains emprunter auprès d’un banque, rien de plus. Un jour ou l’autre, je lui aurai rendu son repas… Tard… Sans doute dans plusieurs années…. Mais je l’aurais fait !

Et puis quoi, comme si un minuscule bout de pain pouvais rassasier une femme… Bien sur, je n’étais pas bien grande, ni bien costaud, mais ce n’était pas la peine de croire, non plus, qu’une miette me suffirait. Je n’étais pas au régime en plus…

Et puis « chose…. » Depuis quand un être humain est une chose ? Bon, il est vrai que sous apparence animal, difficile de savoir que je suis aussi, en partie, humaine, mais ce n’est pas une raison. Même un furet ne devrait pas être traité de la sorte, surtout un aussi joli furet blanc comme moi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: On a pas trouvé mieu....

Revenir en haut Aller en bas

On a pas trouvé mieu....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com