AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 9 Mar - 11:42

Mélodie ramena ses jambes contre son torse et posa sa tête sur ses genoux, n'arrivant pas à stopper les larmes. En vérité, elle ne voulait pas vraiment, pas totalement les arrêter. Le noir était tellement agréable .. Oh, bien sur, il y avait bien la faible présence de lumière qui venait de dessous la porte, mais c'était tellement faible ! Le noir presque total restait autour d'elle, de chaque côté, au dessus et en dessous. Généralement quand on est enfant on a peur du noir qui fait exploser notre imagination. Un monstre dans le placard, une créature gluante sous le lit, une voix.. Et les adultes essayent de trouver des raisons logiques alors qu'ils ne devraient pas car tous ses monstres sont vraiment là ! Ce sont juste des incarnations par l'imagination des troubles que l'on a en nous. Même si le vent souffle vraiment et même si c'est vraiment l'ombre du manteau qui fait la forme du monstre.. Le noir pour Mélodie avait un côté incroyablement rassurant et terrifiant. Elle avait toujours eu une imagination trop importante dans tous les cas. Au moins dans le noir, elle savait qu'elle était totalement seule. Et elle ne voyait rien, rien à quoi elle pouvait s'attacher puis perdre. On perd toujours ! Pourquoi l'homme doit il perdre ? Pourquoi ne peut il pas juste avoir jusqu'à la fin des temps ? Elle posa sa main sur sa poitrine. Elle sentait son coeur battre fortement, elle était donc forcément en vie. Mais c'était justement ça le problème ! Elle avait mal, si mal au coeur, elle ne pensait pas réellement qu'une douleur possible était pareil. Pourquoi devait elle ressentir toutes ses choses dans un moment pareil, alors qu'elle est pour la première fois chez l'homme qu'elle aime ? Gabriel ! Il ne faut pas qu'il l'a voit ainsi, surtout pas. Elle resserra ses mains sur la chemise. Mal ..

En réalité, Mélodie avait déjà faillit perdre sa mère dans l'autre monde. Un jour, on l'avait appeler alors qu'elle était à l'école, on l'avait fait sortir de cours et on lui avait dit. Sa mère était dans un état grave, il était impossible de savoir si elle allait survivre ou non. Il y avait eu les pleurs d'abord, l'affolement, des cris, puis beaucoup de pleurs. Mais ça avait été la phase la plus courte.. pendant deux semaines elle était tombé dans le mutisme le plus complet, personne ne pouvait lui parler ou bien encore l'approcher. Elle ignorait tout le monde comme si ils n'existaient pas autour d'elle. Elle avait mit du temps à retrouver une vie joyeuse et normale une fois que sa mère revint. Si jamais elle acceptée la mort de celle ci .. si jamais il était sur et admis qu'elle ne pourrait plus jamais la revoir et que Mélodie ne pourrait plus la revoir ... Les larmes continuèrent de couler. On a tous une boite de pandore en nous, celle de la louve commençait à s'ouvrir. Mais il ne fallait pas, pas ici !! Pas maintenant.

La porte fit un grincement et elle rouvrit les yeux en grand, ne bougeant pourtant pas de sa position assise, recroqueviller sur elle même. La lumière s'engouffra dans la pièce, la lumière du couloir et du soleil, chassant de cette manière les ténèbres qu'elle avait cru bon d'accepter pour un temps. Il.. il ne devait pas la voir pleurer. Elle avait toujours pris grand soin à cacher ses tristesses et ses pleurs à tout le monde, alors elle ne devait pas rajouter se point à Gabriel. Elle voulait stopper ses pleurs mais elle n'y arriva pas. Quand il s'approcha, elle voulue se retourner pour lui sourire mais elle ne fit que relever la tête. Les larmes revinrent totalement dans ses bras. De manière silencieuse, mais elle se sentait tellement bien contre lui. Elle fit en sorte de passer ses bras autour de lui. Oui, il était bien là, il était bien vivant ! Elle releva les yeux vers lui

- E.. excuse moi.

Elle sourit doucement et baissa la tête dans un soupire

- Je ne voulais pas être comme ça devant toi.. car je t'aime.. excuse moi
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 9 Mar - 16:54

Je la regardais, qui tentais de retenir ses larmes. En les essuyant du revers de la main, ou juste en essayant de les retenir avant même qu'elles ne commencent à tomber. Je lui caressais toujours le visage doucement. Réfléchissant. Les pleurs, sont une chose que j'ai vu tant de fois. Je les ai vu dans les yeux de la plupart de mes patients. Tandis qu'ils me racontent leur passé douloureux. Souvent, ils partent dans un flot d'émotion que je provoque en fait. Et ce flot d'émotions les faits pleurer le plus souvent. De mon point de vue, les pleurs sont là pour "calmer" pendant un moment fort, un moment triste. Ils ramènent à la réalité. Ils brouillent la vue pour ne pas voir ce qui est douloureux, mais après avoir pleurer, on se sent toujours plus soulagé. C'est ce que j'ai pu constater chez mes patients. Moi...je n'ai jamais pleurer. Peut être étant petit, enfin bébé je veux dire. Pour réclamer le sein ou le biberon. Mais en étant conscient de mes actes, je n'ai jamais pleurer. Je n'ai jamais eu d'émotion assez forte pour susciter des larmes de mes yeux. Je n'ai eu aucun lien fort dans ma vie, appart celui avec mon mentor et mes parents. Mais quand j'ai réalisé que je ne les reverrai surement jamais. Je n'ai pas pleuré pour autant. Étrange non ?

Je la regarda longuement, tandis qu'elle articulait difficilement quelques mots entre ses sanglots. Elle sourit difficilement mais son sourire semblait "doux". Et l'instant d'après, elle baissa la tête dans un soupire. Quand elle me présenta des excuses, je ne savais pas trop comment réagir. Après tout, je ne voyais pas l'intérêt d'un pardon dans notre situation. Mais sa phrase suivante me fit comprendre. Des excuses pour être dans cet état alors que nous passions une journée "de rêve" jusqu'ici. Je la regardais tranquillement, inquiet mais tranquille. Je pensais que peut être elle a du avoir de mauvaises expériences avec sa mère, enfin je veux dire un enfance où sa mère n'a pas été assez présente ou alors qu'un choc s'est produit entre elles. Il y a pleins de possibilités... J'en saurai plus plus tard. Après tout, je ne vais pas remettre le couverts avec des choses douloureuses pour elle n'est ce pas ? Je la regarda toujours de mon air le plus serein.


-Ne t'en fais pas. Ce n'est pas grave.

Je la redressa un peu, et moi même je pencha la tête en avant pour venir l'embrasser tendrement. Je prolongea le baiser quelques instants. Un baiser amoureux, tendre, doux, fort, long... Un baiser pour oublier ce qui ne va pas, et ne plus penser à rien d'autre, qu'à un amour pur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 11 Mar - 13:33

Nulle. Déjà, premier point, Mélodie se sentait incroyablement nulle, elle ne comprenait pas trop comment elle en était arrivée là. Ou plutôt si elle le savait parfaitement, et c'est ce qui l'énervait encore plus. Elle agissait parfois comme une vrai gamine. Depuis combien de temps n'avait elle pas pleuré devant quelqu'un, quitte à être froide, massacrante ou tout ce que l'on veut ? Il était de notoriété publique qu'elle pouvait faire preuve d'un sadisme et d'une méchanceté sans limite par moment, c'est belle est bien quand elle ne pleurer pas. Elle n'avait jamais vu l'intérêt dans le fait de pleurer. Et aujourd'hui elle se retrouver en pleure contre son cher Gabriel qui avait du venir la consoler. Elle se sentait nulle. Et conne. Incapable .. Elle avait toujours haïe plus que tout le fait de pleurer, car en plus d'être totalement inutile, c'était très dégradant et aussi un moyen merveilleux pour certaines personnes qui aimaient par nature rabaisser les autres. Oh, bien sur, elle savait que Gabriel n'était pas comme cela, et heureusement, mais elle avait l'impression d'abuser de sa gentillesse. Et de penser tout ça, elle se trouvait encore idiote car c'était bien sur n'importe quoi. Quand il releva son visage doucement vers le sien, elle rouvrit correctement les yeux pour le regarder. Ce n'est pas grave ? Vraiment ? Et bien si ce n'était pas grave alors .. elle avait juste envie de l'écouter et de le croire. Lorsqu'il l'embrassa, elle poussa un petite soupire de plaisir. Elle lui rendit amoureusement, aussi tendrement que possible alors qu'elle glissa sur ses jambes, s'asseyant quelque peu sur lui. Elle resta aussi longtemps que possible à l'embrasser puis recula la tête. Elle le regarda dans les yeux, souriant un peu. Trouver quelqu'un comme Gabriel pour partager sa vie, c'était juste fantastique, même incroyable.. Elle avait de la chance au final, beaucoup de chance, alors elle n'allait pas tout briser maintenant ! Surtout pas.

- Merci .. Tu sais tu m'as fait une promesse tout à l'heure .. J'en suis très heureuse .. je veux rester avec toi ..

Elle caressa doucement sa nuque de sa main et se rapprocha pour l'embrasser à nouveau, assise sur ses jambes dans la simple chemise de Gabriel. Elle se releva alors, le prenant par les mains, tirant faiblement pour le relever. Après tout, ils avaient déjà passé assez de temps comme ça dans la salle de bain, pas besoin d'y rester des heures .. même si de base elle avait réellement eu envie de se laver ! Elle leva les yeux vers lui alors, le regardant tendrement, se demandant comme il allait réagir

- Dit.. tu prend ta douche avec moi ?

Elle rougit un peu, mais heureusement la pièce était encore en partie dans le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 13 Mar - 19:29

Je la calina un petit moment, puis elle recula la tête. Juste pour me dire quelques mots, des mots qui me firent le plus grand bien, et visiblement à elle aussi...Enfin un peu. Puis elle caressa ma nuque tout doucement, et s'approcha pour venir m'embrasser. Je me baissa un peu pour qu'elle force moins, et puis j'avais "hâte" de prendre ses lèvres. Elle se leva et me tira faiblement par les mains pour me faire comprendre que je devais faire pareil. Ce que je fis sans vraiment hésiter. En même temps je n'allais pas rester comme ça par terre alors qu'elle était debout. Ce serait...étrange. Elle me regarda tendrement, et me dit d'un air joueur si je voulais bien prendre une douche avec elle. Malgré la noirceur de la pièce, je la vis rougir légèrement grâce à un éclat de lumière venant du couloir. Je lui souris et lui caressa le visage tendrement. Je rougissais un peu moi aussi mais ça ne se voyait pas vraiment non plus. Je déboutonna ma chemise qu'elle portais juste superficiellement sur les épaules, avec juste un bouton attaché. Je lui caressa les hanches et vint l'embrasser longuement et avec tout mon amour.

-Ça me tente bien je dois l'avouer.

Je lui fis un clin d'oeil, et me dirigea juste d'un pas vers la porte pour allumer la lumière, heureusement ce n'était pas une lumière aveuglante mais plutôt douce et presque tamisée. Pas trop non plus ! il faut que la salle de bain reste lumineuse un minimum. J'aimais beaucoup cet appartement pour la lumière qui y règne. Qu'importe le moment ou l'endroit, il y aura toujours un brin de lumière qui indiquera une sortie des ténèbres. C'est ça que j'aime beaucoup dans cet appartement. J'enleva le pantalon que je portais tranquillement tandis qu'elle en faisait de même pour la chemise. Nous nous retrouvions nues, sans vraiment de gêne, enfin si une petite passagère, il y en aura toujours une. Mais elle était vite passée. Je la pris par la main et l'emmena dans ma douche. Une douche qui pouvait aussi faire baignoire. Mais je n'avais pas pensé à prendre un bain à ce moment là. Elle était blanche, blanche à l'intérieur et recouverte d'une mosaïque bleu et verte à l'extérieur. C'était plutôt joli je trouve. Sobre et beau. Tout ce que j'aime en fait. J'ouvris l'arrivée d'eau et atteignit finalement une température plutôt acceptable. Je pris Mélodie dans mes bras et l'enlaça tandis que l'eau chaude commençait à recouvrir nos corps nus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 15 Mar - 16:17

A vrai dire, elle eu plusieurs pensée. Le soulagement, la gêne, la joie et l'impatience. Une rapide explication s'impose ? très bien. Le soulagement vient de toute évidence dans le fait de ne pas être rejeter. Rappelons à juste titre que Mélodie ne connait absolument rien au chose de l'amour et des rapports physique mais elle avait, depuis quelques heure déjà, décidée de suivre son instinct. Elle était soulagée aussi d'une certaine manière de voir qu'elle n'était pas la seule à rougir ! Mais cela lui allait vraiment bien, il était adorable avec ce petit trait de rougeur. Elle aurait eu envie de le câliner amoureusement à ce moment là. Elle n'eut pas le temps de toute manière de le faire car il déboutonnait déjà la chemise qu'elle avait mise pour couvrir son corps un peu plus tôt quand il était parti chercher à manger, la prenant par les hanches avant de l'embrasser. Elle lui rendit avec un amour entier ce baiser en oubliant un peu sur le coup qu'elle était entièrement nue. Ils allaient prendre un bain ensemble c'était super ! Enfin elle, elle aimait beaucoup cette idée. Ce n'est que lorsque Gabriel ralluma la lumière qu'elle fut un peu gêner. Elle était entièrement nue après tout. Par réflexe, elle posa ses mains devant son intimité pour se cacher, bien en face de lui en permanence pour qu'il ne puisse pas voir son dos. Il enleva son bas et la prit par la main, aussi simplement que cela. Elle le suivit, son bras libre sur sa poitrine et arriva en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire dans ses bras. Il l'enlaça entièrement et elle pouvait sentir les bras de Gabriel sur son dos.. mais elle ne dit rien, restant contre lui. Après tout, il ne le touchait pas vraiment de ses mains, alors ça allait. Elle poussa un petit cri avant de rire en sentant l'eau chaude, mais pas brulante, tomber sur leur corps enlacé. C'était terriblement agréable. En y réfléchissant, quand ils avaient couchés ensemble, la lumière n'était pas total, c'était la première fois qu'elle pouvait le voir entièrement... Vraiment entièrement. Elle releva la tête, déposant un baisé léger dans son cou.

- Je te lave ton dos gabriel ?

Elle tendit le bras et attrapa le savon. Sans prévenir, elle le retourna doucement, restant extrêmement proche de lui. Elle rempli sa main de savon avant de poser le tube sur le sol et de poser ses mains sur son corps. Elle le caressa doucement, tendrement, prenant son temps pour passer sur ses épaules, sa nuque, ses hanches. C'était agréable de prendre soin de celui qu'on aime ! Elle sentie Orube remuer en elle. Quand il l'apprendrait, comment réagira t il ? elle ne voulait pas y penser pour le moment, pas du tout. Elle glissa ses mains devant, l'enlaçant venant ce coller contre son dos en fermant les yeux

- Merci d'être là
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 17 Mar - 22:04

Elle poussa un petit cris amusant lorsque l'eau chaude commença à tomber sur nos corps enlacés. C'était une sensation si agréable. Je ne saurai comment la décrire...Elle m'embrassa dans le cou et me proposa de me laver le dos. Elle tendit le bras pour attraper le savon, et me tourna doucement. Je suivis le mouvement en me laissant faire comme un pantin, un pantin avec un peu de jugeote quand même. Je la sentais près de moi. Je ne sais comment ni pourquoi, mais je savais qu'elle était toute proche de mon corps. Mes sens s'étaient peu être développé en la voyant disparaître de mon champs de vision. Non ce doit être juste une impression de mon esprit. Enfin peu importe, elle est là, près de moi. A me caresser le dos, doucement avec ses mains si douce. Le savon moussant doucement au fur et à mesure qu'elle me caressait le dos, les épaules, ma nuque et mes hanches. Elle glissa ses mains sur mon torse, m'enlaçant doucement pour venir se coller à moi. Son ventre contre mon dos, elle me remercia d'être là. Simplement et tout bonnement... Je ne comprenais peut être pas toute l'importance de ces remerciements, mais je sentais qu'ils comptaient énormément pour elle. Je me tourna doucement et l'enlaça complètement en me collant à elle. Je posa ma tête sur le haut de la sienne et lui caressa le dos tranquillement.

-C'est gentil de me remercier pour ça. Mais tu sais, c'est important pour moi aussi que tu sois là. Je me sens mieux, je me sens bien, je me sens capable de tout quand tu es là, quand tu me regardes, quand tu me touches, quand tu m'aimes...

Je recula un peu la tête pour la regarder dans les yeux. De mon regard le plus tendre, de mon regard le plus doux, de mon regard le plus amoureux. Je pris le savon, et en mis un peu sur mes mains. Et tout en restant devant elle, je passa mes mains dans son dos pour le laver à son tour. Je ne savais pas comment allait-elle le prendre. Si elle allait reprendre mes mains et les mettre autre part à cause de sa cicatrice. Je ne savais pas... Mais je respecterai son choix quel qu'il soit. Car je l'aime, et c'est peu de chose que de respecté ses décisions...enfin cette décision. Qui sait ce que nous réserve l'avenir. Une histoire paisible et longue ? Une histoire pleine de tourments et d'épreuves auxquelles notre amour sera confronté ? Une histoire qui se terminera bien ? Ou mal ? Peut être qu'un jour, je rencontrerai quelqu'un qui pourra me prédire le futur. Mais je ne sais pas si j'ai vraiment envie de le connaître immédiatement. Après tout, chaque instants passés avec elle est un bonheur sans contestes. Et sans doute que connaître le futur enlèverai un peu de cette magie qui existe entre nous, entre nos coeurs... Je la caressais doucement, évitant quelques peu la cicatrice pour éviter en même temps qu'elle ne stoppe ce moment. Je passais mes mains sur sa nuque, l'embrassant en même temps, sur ses épaules, la rapprochant de moi un petit peu, sur ses hanches, et le haut des cuisses que je pouvais atteindre de mes grands bras. Je le faisais, tendrement, comme je le fais si bien. Comme je le fais toujours, non pas que j'ai passé beaucoup de temps à laver des personnes, mais je suis de nature douce et tranquille. Donc il n'est pas dure pour moi de caresser tendrement quelqu'un. Et dans notre situation, c'est un bon avantage que la nature m'a donné.

Je souriais doucement, contemplant son corps nu non pas comme un trophée, ou comme une conquête, mais plutôt comme un trésor, comme une découverte. C'était comme si je redécouvrais le corps féminin. Mais d'une vision plus magnifique. La lumière qui régnait dans la salle de bains me permettait de voir son corps clairement. Un corps fin et harmonieux, c'était les deux premiers termes qui m'étaient venus à l'esprit. Pourquoi ? Je ne sais pas. Le coeur à ses raisons que la raison ignore n'est ce pas ? Je lui demanda doucement mais clairement.


-Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 20 Mar - 7:09

On dira ce que l'on dira, il est possible d'écrire encore et encore sur le bonheur, sur l'amour et sur tout ce qui peut exister d'autre niveau écriture. Chanson, poème.. C'est un caractère de l'homme totalement inépuisable qu'il n'arrête pas de rendre thématique dans des centaines de chose, trouvant des manières toujours plus étranges, innovante ou encore extravagante de le montre, de l'expliquer, de le déclarer.. même si il reste toujours un côté "classique" qui reste à travers les époques. Prenons l'exemple présent : ce glisser sous l'eau de la douche avec la personne de vos rêves, objet de tout vos désirs, ne serait ce pas un moyen intemporel de partager un moment agréable ou encore de partager un amour simple, ou tout du moins de le faire comprendre ? Mélodie et Gabriel était sous cette fameuse douche et elle était maintenant contre lui. Il était plus grand qu'elle ce qui lui faisait toujours un peu étrange quand ils étaient extrêmement proche comme maintenant, mais elle devait avouer bien sur qu'elle ne trouvait pas cela dérangeant non plus, au contraire, il y avait une sorte d'aura de protection quand elle était dans ses bras très agréable. Oh, elle n'était pas le genre de fille qui a besoin d'être sauver face au méchant monsieur qui veut lui faire du mal, en tant que louve, pire, en tant que alpha des louves, s'il y avait un problème, elles l'affrontaient toujours de face, comme une seule femme. Elle le senti quand il remua juste faiblement les muscles, ne se retournant pas encore. Il faut dire, ils étaient si proche ! Elle desserra que faiblement sa prise sur lui, reculant pour le regarder, un peu curieuse.. quand l'ange la reprit contre lui. Il vint se blottir avec joie dans ses bras, sans aucune gêne. Elle sentie ses bras faire le tour de son corps et frémit en sentant la peau de ses bras sur ses mains, mais tout aller bien, ce n'était pas sur ses cicatrices que ses mains étaient posées, au contraire. Lorsqu'il recula la tête pour parler, elle le regarda tendrement en souriant, une enfant au paradis des jouets.. oui c'est comme ça qu'elle se sentait, réellement. Ses mots lui firent chaud au coeur, réellement. Elle lui sourit, au bonheur suprême.. non le paradis n'existait pas, c'était juste ses bras.

Mélodie baissa les yeux pour suivre le trajet de ses mains quand il prit de savon, toujours un petit sourire sur le visage. Allait il continuer à se laver tout seul ? Après tout, c'était normal, il n'était pas handicapé non plus, c'était juste lui laver le dos, elle avait eu envie de le faire, elle avait trouvée cela agréable. Par contre, la suite elle ne pu s'y attendre malgré le côté incroyablement prévisible. Les mains de Gabriel se glissèrent assez rapidement dans son dos, se posant sur sa cicatrice et commencèrent à bouger pour la laver. De surprise, elle poussa un petit cris alors que l'eau tombait toujours sur eux. Elle s'agrippa a ses bras, ne sachant pas trop quoi faire. Lui dire d'arrêter ? De continuer ? D'un côté, la sensation des mains de son amour dans son dos était absolument sublime, de l'autre il touchait sa cicatrice, encore et encore, sans relâche. Elle gardait la tête baissée pour qu'il ne voit pas trop son trouble pourtant très voyant. Elles bougèrent, se décalèrent de sa cicatrice faiblement, la touchant encore par moment, ce qui la calma quelque peu, arrêtant le petit tremblement qui avait commencé à venir. Elle relâcha très pauvrement sa prise sur ses bras et releva les yeux vers lui. A se moment là, elle sentie ses mains bouger totalement, une venant sur sa nuque, l'embrassant en même temps, l'autre glissant sur ses fesses et ses cuisses. Elle lui rendit son baisé au centuple, venant même rechercher ses lèvres à la suite, soupirant de bonheur contre ses lèvres. Ses mains étaient d'une douceur sans limite, se qui la calma un peu plus encore, presque totalement. Quand ils rompirent le baisé, elle posa son dos sur le mur pile derrière elle et le regarda dans les yeux, ses mains sur son bras posées simplement à présent. Elle remarqua son regard sur son corps en entier et rougit. Elle détourna les yeux, souriant à sa question

- Oui, ça va Gabriel, Merci

Elle fit un faible pas dans sa direction, se glissant entre ses bras pour se blottir contre son torse imposant. D'une main, le regard dans le vague, sa tête sur son coeur, elle lui caressa le haut du torse, parlant très faiblement. Elle voulait apprendre à s'y habituer, mais si tout cela aller être dur, mais elle voulait.. elle le pouvait. Ou du moins elle espérait

- tu.. Tu peux toucher mon dos, ce n'est rien tu sais *se mordilla la lèvre et le regarda* toucher mon dos, mon corps, mon âme.. car je suis déjà à toi

Mélodie l'embrassa amoureusement, glissant sa langue vers la sienne en l'enlaçant
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 24 Mar - 11:01

Elle détourna les yeux et sourit en répondant à ma question. Je trouvais ça un peu mignon. Puis, elle fit un pas doux pour se blottir contre moi. Elle posa sa tête juste au dessus de mon coeur et me dit tout doucement quelques mots. Des mots que je trouvais en même temps sincères et pleins de sens, mais aussi étranges et pas vraiment voulu. Je ne sais pas ce qui me fait dire ça. Un sentiment au fond de moi je ne sais pas. Toucher son dos...c'est une chose qui semble compter vraiment pour elle. C'est comme elle vient de me le dire, une preuve qu'elle "m'appartient corps et âme". Je dois avouer aussi, que cette expression me met très mal à l'aise. Je n'aime pas la sensation d'appartenance entre humains... J'aime penser que nous sommes tous libres et égaux. Bien que cette pensée est bien naïve... Sans en avoir conscience, son baiser tendre et amoureux me sortit de mes pensées. Après tout, pourquoi penser à ça maintenant ? Autant prendre du bon temps non ? Nous sommes tout deux sous la douche, c'est...parfait... Je mis fin au baiser -avec un certain regret voir un regret certain- puis la regarda en souriant tendrement.

-Que tu sois à moi ou pas, cela n'empêche que je t'aime mon amour.

J'étais maintenant adossé au mur avec Mélodie contre moi tranquillement. Je lui caressa les cheveux doucement, admirant sa beauté "à nue" dans tout les sens du terme. J'aimais la regarder, tout comme j'aimais la toucher, la caresser ou l'embrasser... A ce moment précis, je me demandais, si je pourrais un jour me passer d'elle désormais ? Bien sur je ne compte pas la lâcher comme une vieille chaussette trouée, ça je n'y penserai au combien jamais. Mais si un jour il venait à lui arriver quelque chose, ou alors si nous sommes seront séparé dans notre futur plus ou moins proche. Comment ferai-je sans elle ? Je sais depuis que je suis avec elle je parle beaucoup de ne pas penser au futur et profiter de l'instant présent. Mais je suis comme ça...j'ai besoin de me projeter dans le futur afin d'avoir des repères, des repères bien irréels et surtout incertains, mais j'en ai besoin pour être rassurer. J'enlaça Mélo complètement tandis que l'eau chaude continuait de couler sur nos corps entrelacer. Je l'embrassa avec tout l'amour que je lui portais, ou plutot avec tout l'amour que nous partagions. J'y mit la langue, j'y ajouta les caresses, et avec tout ça, les sentiments étaient là. Bien présents et pour un long moment. Je recula la tête après le baiser que j'avais fait durer quelques minutes. Et lui sourit avec presque une larme à l'oeil, heureusement celle ci était camouflée par l'eau qui coulait sur nos visages mais peut être qu'elle l'aura remarquée.

-Je t'aime tant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 25 Mar - 12:20

Répondit à son baisé avec autant de passion et d'amour qu'elle le pouvait. Mélodie ne comprenait pas tout ça, elle se sentait perdue. Elle ressentait le besoin étrange de sentir son corps contre le sien, de l'embrasser, de respirer son odeur, de lui dire des choses simple, de l'admirer de ses yeux pendant de longues heures. Elle en avait envie, besoin, c'était devenu quelque chose de presque vital en ci peu de temps. Comment expliquer ça alors .. alors qu'ils ne c'étaient vu qu'une fois avant leur retrouvailles, avant tout ça ? Ils avaient même dormi et couché ensemble, mais ça avait été des moments plus que magique, elle avait adorée la sensation de ne faire qu'un.. Avec cet ange. Elle passa ses mains derrière sa nuque, répondant quelque peu à ses caresses, jouant de sa langue avec la sienne. Il recula la tête. Oh, pourquoi ? Elle resterait bien l'éternité à l'embrasser si elle pouvait. Mais il avait déjà était bien long, c'est vrai.. Leurs lèvres étaient encore proche, se caressant l'une l'autre quand il parla à nouveau. Gabriel sourit d'une manière incroyablement douce. Une larme à l'oeil. Un peu surprise mais aux anges - c'est le cas de le dire - elle prit son visage dans ses mains, le caressant du bout des doigts. Elle rougissait encore faiblement, elle n'était vraiment pas encore habituer à tout ça. Elle répondit à son sourire sur la même tonalité. Son coeur battait incroyablement fort, elle avait l'impression qu'il pouvait, à tout instant, s'enfuir de sa poitrine. Ou peut être allait elle s'évanouir ? Oh.. non, sûrement pas. Elle ne pourrait pas s'absenter dans un moment pareil alors qu'elle avait trouvée la perle rare ! Elle rit très faiblement, en proie au bonheur total. Ses bras autour d'elle.. C'était tellement agréable ! Encore, elle voulait encore être contre lui. Pour toujours.

- Je.. Je t'aime aussi Gabriel.

Elle se colla un peu plus à lui, déposant son corps contre le sien. L'eau chaude faisait en sorte de ne pas avoir froid, mais surtout ce contacte incroyablement proche, nu, alors qu'elle n'avait pas l'habitude lui donnait un peu chaud également. Elle se mordilla la lèvre en y pensant, très rapidement, mais refusait de s'éloigner de son corps. Elle passa ses mains dans ses cheveux mouillés, s'amusant a les bouger sur le visage de Gabriel pour les remettre correctement. Mélodie caressa sa bouche de la sienne avant de lui retirer un baisé long et tendre, rempli de sa passion pour lui. Elle posa ses mains sur son torse, soupirant faiblement de plaisir, le plaisir d'être avec lui et de partager se moment là. Puis elle coupa enfin l'eau. Ils étaient depuis un moment sous l'eau, mais ce n'était pas la peine non plus de vider toute la réserve d'eau chaude de Gabriel ! Elle lui sourit, à présent un peu plus écarté de lui, avec toujours une petite rougeur au niveau des joues quand elle se perdait à l'admirer. Amusée et joueuse, elle parla doucement

- Mais je t'aime plus ~

La louve descendit ses mains dans une longue caresse jusqu'au bas de son ventre puis les posa doucement sur ses hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 26 Mar - 15:51

Elle coupa l'eau après quelques instants fait d'émotions et de tendresse. C'est vrai qu'une douche n'est pas censée durée aussi longtemps... Bien que nous ayons tout notre temps ici. Elle s'écarta un peu de moi en me regardant de son petit regard joueur tinté de rougeurs sur ses joues dues certainement à l'instant présent. Cela me faisait sourire une telle réaction, et sa pitite phrase qui suivait ne manqua pas de continuer à me faire rire. Elle posa ses mains sur mes hanches, je fis de même sur les siennes. Je souriais suite à mon rire. Il avait un peu résonné dans la douche mais rien d'assourdissant. Je la regarda, amusé.

-Oh ? Tu penses ?

Je passa mes bras autour de sa taille et la souleva délicatement. Je sortis de la douche et la posa doucement sur le sol, je pris très vite l'une de mes serviettes pour nous emmitoufler à l'intérieur afin de se sécher. Je lui souris en ne lui laissant pas le choix. Je la retenais avec moi dans la même serviette. Je lui frotta doucement le dos avec la serviette pour lui enlever l'eau restante. Je lui souris ensuite puis vint l'embrasser tendrement. Après ça, je lui fis un calin. Un doux calin comme on en fait trop peu. Devant moi, et donc derrière Mélo, se trouvait le miroir. Un miroir tout à fait simple. Grand mais simple. Je regardais mon reflet dans celui ci. La dernière fois que j'ai regarder ce miroir, autrement que pour me raser, mon reflet m'a guidé vers ce monde...mais là, je me vis, dans la même serviette que Mélo dans ce même miroir, dans ce même reflet qui m'a aidé à la trouver. Je voyais mon reflet reproduire les même gestes que moi. Je pense que cette fois, il restera dans la même position que moi. Je chuchota à Mélodie doucement.

-Le reflet dans mon miroir est assez beau je trouve...non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 27 Mar - 16:50

Dans ses bras, Mélodie tourna la tête pour voir le fameux reflet dont parlait Gabriel. Elle regarda le miroir, curieuse, avec un petit sourire. Qui parti assez rapidement. C'était la toute première fois qu'elle se voyait dans les bras de quelqu'un. Elle avait un miroir chez elle, bien sur, mais là, c'était assez spécial malgré tout. Ils étaient l'un contre l'autre, elle blotti dans ses bras, la serviette autour d'eux dévoilant malgré tous leurs formes, les mains de l'ange dans son dos. Elle n'avait pas reculée quand il lui avait frotté le dos, au contraire, elle avait un peu, mordillant son cou pour jouer. Le câlin l'avait transporté de joie et de bonheur. Elle l'avait reçue avec un grand sourire, lui rendant en caressant son dos sensuellement et amoureusement. Et ce reflet.. il était amusant dans un sens. Il avait un regard si amoureux et si doux, s'en était incroyable. Elle, elle ressemblait plus à une jeune enfant qui ne savait pas trop où elle était mais qui savait une chose : qu'elle était en sécurité ici. Et c'est vrai, c'est ce qu'elle ressentait. Elle sortie son bras de la serviette et le tendit doucement vers le miroir. Elle effleura la glace doucement. Et dire que de l'autre côté il y avait leur monde, à tous les deux. Est ce que là bas ils auraient pu se rencontrer aussi facilement qu'ici ? Elle n'aimait pas trop la profession de son amour, ou plutôt elle n'aimait pas être patiente de ce genre de personne, alors sûrement non. Ils ne se seraient jamais croisés. Elle s'écarta de lui pour poser ses deux mains contre la glace. C'est grâce à tant de douleur au final qu'elle connaissait le plus grand amour qu'elle aurait pu connaitre. Elle sourit, heureuse et se retourna pour revenir dans ses bras. Elle l'enlaça longuement, l'embrassant amoureusement

- Il est magnifique, et surtout éternel !

Elle lui fit un clin d'oeil et le poussa doucement contre le mur pour l'embrasser passionnément, venant caresser sa langue de la sienne. Elle en profita pour lui piquer la serviette, la prendre pour elle. Elle s'écarta de lui, le laissant nu comme un verre, et recula, un sourire sur les lèvres. Elle lui fit un clin d'oeil, toujours aussi joueuse

- Gagnée ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mer 18 Avr - 8:28

Elle posa ses deux mains contre la glace un instant. Et revint dans mes bras l'instant d'après. Je me demandais, pourquoi ? Et surtout, à quoi pouvait-elle penser en regardant ce reflet, en le touchant du bout des doigts ? Peut être la même chose que moi, peut être quelque chose de totalement différent. Qui sait appart elle ? Elle m'enlaça et m'embrassa longuement et avec amour. Je lui rendis ce baiser avec tout autant d'émotion. Elle me dit ensuite qu'elle le trouvait magnifique et éternel. Voici au moins un échantillon de ce qu'elle pensait. Je dois avouer que je suis assez d'accord avec elle sur ce point. Elle me fit un clin d'oeil et me poussa contre le mur, m'embrassant et me volant la serviette pour ensuite me laisser nu au milieu de ma salle de bain. Pensant avoir gagné. Je la regardais s'éloigner malicieusement de moi.

-Hey, c'est pas du jeu ça !

Je souriais, elle m'amusait. La vie à deux est quand même autre chose qu'être célibataire. Bien que cela ne m'ai jamais dérangé d'être seul, quand on a trouvé la bonne personne, tout est rendu "meilleur". Je réussis à attraper un bout de la serviette avant qu'elle ne soit trop loin pour ça, d'une main, je ramena difficilement Mélodie jusqu'à moi, me blottissant encore une fois contre elle. Je la tenais par les hanches, pour éviter qu'elle ne s'enfuis à nouveau. Je l'embrassa doucement.

-C'était pas gentil ça.

Je ria doucement juste un instant, et commença à la chatouiller pour me venger, lui chatouiller sous les côtes, vers le cou, tout en la retenant pour qu'elle ne s'enfuit toujours pas. Une petite vengeance tout aussi cruelle que ce qu'elle venait de me faire. Et puis aussi pour me détendre, et voir son sourire. Voir son sourire quand elle rit, ce sourire dont je suis tombé amoureux comme tout le reste d'elle même. Amoureux de chaque partie de son corps, être amoureux de chaque partie de son être : bouche, hanches, bras, yeux, sourire, âme...tout chez elle me comblait de bonheur et tout ce que je pouvais lui souhaiter en ce moment précis, c'est qu'elle ai le même sentiment envers et pour moi...Car je l'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Avr - 14:01

Mélodie lutta un peu mais pas beaucoup en réalité quand Gabriel voulu la reprendre contre lui. Comment refuser de venir dans ses bras de toute manière alors qu'elle venait tout juste de les gagner ? Elle l'accueilli bras ouvert contre elle, venant caresser tendrement son dos alors qu'il la tenait par les hanches. Woua, le bonheur était vraiment incroyable, on ne pouvait pas dire le contraire. Arriver à mettre les gens dans un tel état de grâce, de joie permanente par un petit évènement qui peut sembler bien simpliste relever presque du miracle.. Surtout pour une personne comme elle. On elle n'avait pas de côté particulier pour la dépression ou autre, mais elle avait souvent de grande discussion avec elle même - ici donc avec Orube - qui avait le dont de la pousser assez loin sur des réflexions pas très joyeuse. Elle était réaliste, un peu trop par moment, et du coup très sèche dans certaine circonstance quand, au contraire, il ne faudrait pas. Sadique ? Pas du tout, mais c'est ce que ce côté montre d'elle aux gens qui ne savent définitivement pas regarder la vrai nature d'une personne. Pourtant elle pouvait comprendre que trouver une personnalité même chez une schizophrène peut être compliqué. Elle lui rendit son baisé avec un amour puissant et nouveau, venant même rechercher un peu ses lèvres avant qu'il ne parle.

- Gentil ? Mais si, j'avais peur qu'elle t'encombre !

Elle rit un peu, le défiant du regard sans méchanceté. La suite sur l'instant, elle ne s'y attendait pas totalement. Elle sursauta en sentant les chatouilles et ne pu se retenir de rire, se débattant comme elle pouvait contre cette attaque on ne peut plus sournoise ! Mais quand on rit autant, les forces nous manques bien souvent et l'on n'est malheureusement pas très efficace. Alors elle n'arriva pas vraiment à le faire lâcher et, sans pouvoir le retenir, deux petites oreilles de louve apparurent sur sa tête, bougeant tout comme le reste de son corps. Elle réussit enfin à attraper ses mains, les tenants derrière elle, et la louve le regarda en souriant, terminant de rire un peu, le coeur battant vite

- Hey, c'est de la triche !

Elle l'embrassa, n'ayant pas remarqué l'apparition de ses oreilles qui s'abaissèrent quand elle l'embrassa tranquillement. Pourquoi ? Car elle adorait l'embrasser, le contacte de leur lèvre, de leur corps, de tout en lui, bref, elle l'adorait lui, elle l'aimait lui ! Orube balança un petit commentaire qu'elle ne préféra pas écouter en lâchant ses lèvres

- Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 28 Avr - 9:15

Sa réaction à mes chatouilles ne se fit pas attendre, sans une seconde d'intervalle, la surprise apparut d'abords sur son doux visage, l'illuminant d'un sourire encore plus joyeux que le précédent. Elle ria, elle ria sans pouvoir se retenir, en tentant bien sur de se sortir de cette situation mais sans en avoir les forces, quand on rit nos muscles ne peuvent être aussi efficaces qu'en temps normal. Chose qui m'arrange par ailleurs. Mais je fus surpris, de voir deux petites oreilles de louve, se dresser par dessus sa chevelure, sans pour autant qu'elle ne se métamorphose entièrement. Je fus assez amusé de voir cette réaction et ma distraction lui permit d'attraper mes mains et de les tenir loin de son corps. Elle me regarda en souriant, se remettant de ses émotions, le rire encore un peu aux lèvres, et le coeur battant comme jamais. Elle me répliqua que c'était de la triche. A cette réplique, ma réaction ne fut autre que de rire à mon tour. Rire d'amusement. Puis elle m'embrassa, d'un léger coup d'oeil, je vis ses oreilles de louve s'abaisser en même temps, c'était, on-ne-peut-plus mignon ! Elle me dit encore une fois qu'elle m'aimait. Je souris et lui caressa la tête juste entre ses deux oreilles de louve. Mon sourire était entre l'amusement et l'amour.

-C'est mignon tout plein ce que tu as sur la tête. Ça t'arrives souvent ?

Je ria et la pris dans mes bras, pour la serrer contre moi, sentir son petit coeur palpiter contre ma poitrine. Puis je la pris par la main tranquillement.

-Et puis c'est pas de la triche, c'est...autre chose ! -En même temps c'est vrai que ça ressemblait un peu à de la triche...Je luis souris et l'embrassa rapidement- Je vais m'habiller dans la chambre, si tu veux te coiffer ou autre, y a tout ce qui faut dans ce meuble.

D'un signe du doigt, je lui désigna un meuble jJe supposais qu'elle allait passer un peu de temps dans la salle de bain, histoire de se peigner, se coiffer, se faire belle comme tant d'autre femme le ferait. Mais ce ne sont que des suppositions, elle est déjà si belle sans le vouloir, pourquoi voudrait elle l'être encore plus ? Je sortis de la salle de bain et me dirigea vers ma chambre, prenant dans mon armoire une chemise et un pantalon afin de m'habiller, tout en restant détendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 1 Mai - 11:59

Mélodie lui sourit assez tranquillement et le regarda partir avec un certain sourire. Elle rit un peu toute seule quand il quitta la pièce, vraiment contente par tout ce qui pouvait lui arriver. Elle fit un petit tour sur elle même. Paradis ? Oui ! Elle se sentait tellement bien ! Elle ouvrit le meuble qu'il lui avait indiqué et regarda tout le matériel de Gabriel. Se coiffer.. oui. Même si ce n'était pas une chose qu'elle faisait souvent dans la semaine, il fallait bien l'avouait. Elle faisait juste, le stricte nécessaire. Avec l'aide de la serviette, elle s'essuya les cheveux tranquillement, en sifflotant un peu. Quand elle s'en rendit compte, elle s'arrêta net. Elle n'avait jamais été aussi heureuse, c'était bizarre. Elle se sécha les cheveux après avoir cherché le sécheur pendant un petit moment. Elle les brossa et remit la serviette autour de sa taille avant de croiser son reflet dans le miroir.. Bizarre. Même son reflet semblait lui dire qu'elle était heureuse. Elle s'avança, tourna faiblement pour pouvoir voir son dos. La cicatrice était encore incroyablement présente. Elle s'étira et se retint de faire un petit rictus de douleur à cause de se dernier. Ce n'est pas lui qui allait gâcher son après midi avec l'homme de ses rêves ! Hum.. non, ce n'était même pas l'homme de ses rêves, mais celui de sa réalité, c'était son homme.. elle n'aimait pas trop dire ça "mon", "son" homme. C'était Garbiel, et elle l'aimait de tout son coeur.

Elle vérifia qu'elle n'avait rien oubliée, récupéra sa robe encore un peu mouillé et s'arrêta avant de l'enfiler. Elle rougit comme une idiote. Elle n'avait absolument aucun sous vêtement, tout était dans la chambre ! Elle remit la serviette qu'elle venait d'enlever, prit la robe avec elle et marcha d'un pas un peu honteuse jusqu'à la fameuse pièce. Entrant, elle le regarda, gênée, et baissa un peu les yeux.

- Euh.. il me faudrait .. mes sous vêtements en fait.

Elle rit un peu nerveusement et les cherchas des yeux, les trouvant assez rapidement. Cela ne pu que lui rappeler leur aventure de se matin, et elle rougit encore plus. C'est vrai qu'ils avaient couché ensemble ! Il fallait qu'elle s'habitue à tout sa. Pas forcément à l'acte ou autre, mais juste à moins rougir en se souvenant de certaine chose. Ils avaient prit une douche ensemble, mais ça, ça la faisait plutôt sourire. Elle se retourna vers lui, tous ses habits dans les bras et déposa un long baisé sur ses lèvres, long et amoureux.

- Merci

Elle resta dans la chambre, s'écartant de lui, et s'habilla. Enfilant son bas sous la serviette, puis l'enlevant pour terminer de mettre le reste. Et voilà, magique elle était prête ! Elle s'assit sur le lit en tailleur, tranquillement et lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 6 Mai - 8:49

Juste derrière moi, j'entendis une toute petite voix gênée me dire qu'elle avait besoin de ses sous-vêtements. Mélo rit un peu nerveusement derrière moi et je me retourna en boutonnant ma chemise, juste pour la voir et ne pas lui tourner le dos. Elle rougissait à vue d'oeil mais je ne savais pas vraiment pourquoi. Peut être se remémorait-elle quelques moments que nous avions passé ce matin ? Elle s'approcha de moi et m'embrassa longuement. Puis après m'avoir remercié elle s'écarta pour se rhabiller tranquillement. Elle s'assit ensuite sur le lit en tailleur tournée vers moi, comme si elle attendait quelque chose de ma part...ou rien de spécial. J'avais fini de boutonner ma chemise et me retroussa les manches pour être plus détendu...pas besoin d'avoir un air professionnel aujourd'hui. Et puis j'ai envie de me détendre en compagnie de Mélo. Je m'approcha d'elle et déposa un baiser sur son front. Puis m'affala à coté d'elle sur le lit en soupirant de bonheur.

-Je me demande quelle heure est il ?

Je me posais juste cette question comme ça. A vrai dire, j'avais un peu perdu la notion du temps avec Mélo. Quand on aime on compte pas hein ? Bah là ça prenait tout son sens. Pas de montre, aucune horloge à porter de main... Je pencha un peu la tête en arrière -difficilement- afin de voir la fenêtre juste derrière moi. Celle ci laissait passer des rayons de soleil atténués. Pas encore ceux d'une soirée, mais plutôt ceux d'une fin d'après-midi tranquille. Il avait fait très beau aujourd'hui, mais nous n'avions même pas pointés le nez dehors. Je me remis dans une position un peu plus naturelle et me gratta la tête pour réfléchir.

-hum...on est resté ici toute une journée, sans voir le soleil autrement qu'à travers cette vitre. Et pourtant... Je ne regrette aucun instant que j'ai passé avec toi.

Je passa une mains sur sa hanche opposée et la tira en arrière pour qu'elle soit allongée juste à coté de moi puis je l'enlaça pour l'embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 14 Mai - 19:48

Mélodie le regarda en souriant, assez heureuse. C'est vrai, elle ne regrettait rien non plus. Quand il l'attira vers lui, elle se laissa faire avec une facilité assez étonnante quand on l'a connait. Mais que pourrait elle bien lui refuser en réalité ? Quasiment rien. Elle lui rendit son baisé et se laissa glisser au dessus de lui, doucement, venant l'enlacer de ses bras, lui rendant son étreinte avec amour et tendresse. Tout ne serait pas toujours aussi simple et aussi facile, elle le savait. De ce qu'elle connaissait des histoires d'amour ou de couple, il y avait toujours des moments moins beau ou moins agréable que d'autre, mais après tout c'était normal.. non ? Elle savait déjà quel allait être le premier problème, quoi que, pas sur que cela ce passe mal. Délicatement, elle glissa ses lèvres dans son cou pour y déposer un long baisé sensuel et langoureux. Il faudrait bien lui dire un jour ou l'autre. Elle avait l'impression que tout se passerait bien, elle ne serait dire pourquoi. Doucement, ses mains longeant son corps, elle se redressa et l'admira. Il était si beau.. l'amour rend peut être aveugle, mais elle le pensait déjà lors de leur première rencontre. Elle lui sourit, caressa tendrement sa joue avant de parler d'une voix douce.

- Gabriel... tu sais, je pense que tu as besoin de savoir certaine chose sur moi avant de continuer plus loin.. tu en sais déjà beaucoup, et ce que je vais te dire, beaucoup le savent déjà.. mais je veux que tu le sache de ma voix.

Elle baissa un peu les yeux. Mais pas de honte, elle n'avait pas honte de dire ce qu'elle allait dire. Doucement, elle vint prendre ses mains dans les siennes, les serrant à peine, juste avec amour. Comment allait il le prendre ? Personne ne pouvait prendre une nouvelle pareille parfaitement bien. C'était juste impossible, à moins d'avoir un sérieux problème mental.

- Dans l'autre monde, j'étais schizophrène.. en arrivant ici, ça c'est aggravé. Maintenant, il y a une véritable autre personne.. ici

Elle prit ses mains pour les poser sur ses joues, doucement. Oui, une autre personne dans sa tête dans son corps, une autre personne à penser, à voir, à réfléchir, à ressentir. Allait il la croire ? Peut être, ou peut être pas, tout cela était vraiment très soudain, elle n'en doutait pas. Elle soupira doucement et ferma les yeux, appréciant juste leur incroyable proximité.

- Ne doute jamais que je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 17 Mai - 18:34

Après ce qu'elle venait de me dire, après ce qu'elle venait de m'apprendre. Non pas une nouvelle comme les autres, non pas une nouvelle dont on peut parler à la légère autour d'un café ou d'un thé. Mélodie...était schizophrène. De plus, qui est à la fois le mieux et le moins bien placé pour apprendre ça ? Un psy et son petit ami bien sur. En tant que psychologue, la schizophrénie est l'une des "maladies mentales" les plus intéressantes. La schizophrénie dans son cas, l'a poussé à un dédoublement de personnalité. Un dédoublement suite à un évènement marquant...voir même choquant : son passage ici et sa cicatrice. Je dois avouer que le coté psychologique de la chose est des plus intéressant. La schizophrénie est extrêmement complexe, dur à comprendre, et encore plus dur et incertaine à traiter...

Mais la jeune femme qui se trouvait devant moi...n'était en aucun cas une patiente. Mais ma petite amie, la femme que j'aime, celle avec qui j'ai envie de passer le restant de mes jours. Je ne savais trop quoi en penser. Mon coté psychologue se demandait comment je devrais réagir présentement pour qu'elle aille bien...mais mon coté humain ne semblait pas vraiment vouloir prendre en compte l'avis du psy... Ma main posée sur sa joue, n'avait plus aucun lien avec l'esprit qui devait normalement la contrôlé. J'étais finalement, ironie du sort, l'être dans cette pièce qui perdais le contrôle de son esprit.

Mes idées, mes pensées, fusaient dans ma tête, sans ordre, comme un brouillon, une esquisse très mauvaise, quelque chose que l'on écrit...puis que l'on jette aussitôt. Sans pouvoir y faire quoique ce soit, sans y avoir réfléchit, sans avoir prévu quoi que ce soit. Je m'avança vers elle, et l'embrassa. Non pas un baiser banal comme ceux auxquels j'ai déjà du lui faire goûter, j'essayais de mettre en celui ci, la saveur d'un amour, réciproque, fort, doux, sensuel parfois, dépendant de l'autre, éternel, un amour que j'aimerai qualifié d'invincible. Pourquoi venais je donc de l'embrasser ? Je ne sais pas vraiment moi même. Je n'y ai pas pensé, je l'ai fait. Un instinct ? Un instant où contrairement à mon habitude, je me suis laissé aller à ce que je ressentais au fond de moi. Je me retira juste un peu de ses lèvres, juste assez pour pouvoir la voir dans les yeux. Et lui parler calmement, mais avec toute l'émotion qu'il fallait.


-Je t'aime Mélodie, qu'importe ce que tu es, ce que tu seras, ce que tu as été. Peu importe si quelqu'un d'autre vis avec toi ou en toi. Je vivrais avec moi aussi. Si tu considère ça comme un fardeau, considère le alors comme un fardeau que nous porterons à deux, si tu le considère comme un aléa simple du destin, laisse moi t'accompagner dans cette aventure, si tu préfère t'en débarrasser, je t'y aiderai. Qu'importe ta décision, qu'importe les mots... Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 18 Mai - 16:23

Gabriel se redressa après être resté un moment sans rien dire, sans bougé, l'observant juste. Une attente absolument horrible, insoutenable pour Mélodie qui ne savait pas ce qu'il pensait en se moment précis, en la regardant, alors qu'elle était assise sur lui, qu'ils étaient sur son lit.. "Parle !" Dans sa tête, voilà ce qu'elle hurlait. "Parle, bon dieu, s'il te plait, Gabriel, dit quelque chose !" Elle essayait plus que tout de rester positive. Ses mains, elle les garda sur ses joues. Elle resserra faiblement sa prise dessus. Elle sentait que des larmes n'attendaient qu'un silence de plus pour sortir et couler sur ses joues. Elle avait peur de sa réaction maintenant qu'elle y était. Et pourquoi ne parlait il pas à la fin ? Il se redressa totalement, venant contre elle, et déposa ses lèvres sur les siennes dans un baisé incroyable. Elle ouvrit d'abord de grand yeux, puis les ferma, se sentant fondre totalement. Ce n'était pas un baisé banal, il y avait tant de chose par derrière qu'elle aurait voulue qu'il ne s'arrête jamais tant que c'était agréable. Ses mains glissèrent dans son dos pour la tenir contre lui et la louve se laissa faire, entièrement, tant qu'elle aimait sa, déposant ses mains contre son torse. Est ce que cela voulait dire qu'elle était acceptée ? Qu'il n'y avait pas de problème, que tout allait continué comme tout avait commencé ? Ou bien était ce une sorte de dernier baisé avant de l'abandonner.. ? Il finit par rompre le contacte. Il recula, juste un peu, pour pouvoir la regardait dans les yeux, et elle soutenue son regard, n'ayant absolument pas caché qu'elle avait aimée, encore et toujours, le contacte de ses lèvres.

L'ange de ses nuits, de ses jours et de sa vie parla d'une voix incroyablement calme. Il disait chaque mot comme s'ils avaient été choisit spécialement pour lui dire tout ça. Elle l'écouta, et au fur et à mesure qu'il parlait, elle sentie son coeur battre de plus en plus doucement.. pour s'envoler rapidement sur les derniers mots. Elle rougit, un peu, mais ses yeux devinrent définitivement rose. Et ses cheveux un peu aussi. Elle était touchée, énormément. Emue, presque aux larmes, des larmes de tristesse qui étaient devenues des larmes de joie. Elle ne savait pas quoi dire. Elle essaya de parler ! Mais sans y arriver. Diantre.. Il n'y avait plus quinze moyen de lui faire comprendre alors.

Mélodie se colla contre lui, l'embrassant amoureusement, passionnément et aussi tendrement qu'il était possible. Elle aurait voulue lui crier, lui chanter, lui murmurer un "merci" ou bien encore un "je t'aime moi aussi".. lui dire des mots doux à l'oreille, mais elle n'arrivait plus à parler, elle ne savait plus quoi dire. A la place, elle l'embrassa, se collant à lui. Ses mains glissèrent le long de son torse, jouèrent rapidement sur ses hanches pour remonter le long de son dos de manière amoureuse et sensuelle. Avec une force malgré tout qui était paradoxal à la douceur. La force de son amour peut être ? Sûrement. Elle voulait dire "merci mon amour, merci pour tout. Je t'aime, je t'ai aimée et je t'aimerais à jamais, soit en sur.. Merci pour ton, mon coeur, mon ange, mon tendre". Même si en elle, elle savait que Gabriel pensait qu'elle était malade, même si elle savait qu'il n'avait pas comprit qu'elle ne l'était plus, qu'il y avait vraiment deux personnes en elle.. c'était tout simplement magnifique. Elle ne savait pas quoi dire d'autre, ni quoi faire d'autre. Elle finit par blottir sa tête dans le creux de son cou, l'enlacant fortement.

Elle ferait tout pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 2 Juin - 20:43

Elle rougit suite à mes mots, ils avaient eu l'effet que j'avais voulu, ils lui avaient donné, exprimé tout mon amour, tout ce qu'elle pouvait espérer de moi, tout ce qu'elle pouvait obtenir de moi, tout ce qui pourrait la décevoir chez moi. Mélodie désormais, savait ce que j'étais. Elle sait comment je pense, comment je parle, de quelle manière je pourrais l'aider, et la manière avec laquelle je compte l'aider, sera la manière qu'elle désirera. Je ne serais presque qu'un outil, je ne serais presque qu'un serviteur dévoué à son bonheur, et pourquoi presque ? Je le suis, j'en suis dingue, quel comble pour un homme tel que moi sensé apporter le calme chez les autres.

Elle m'embrassa, me caressa, me toucha de son corps, mais il n'y avait pas que cela. Me touchait-elle de son âme ? De son coeur ? De tout son amour ? Il y avait quelque chose de plus dans tout ça. Elle blottit sa tête dans le creux de mon coup. Je lui caressa ses doux cheveux tranquillement, regardant dans le vide, la tête tournée vers le haut sans vraiment d'endroit où jeter mon regard si dédaigneux.

Je me disais en cet instant, que la vie ne pourrait offrir quelque chose de mieux que ce que nous vivions, serait-ce le véritable amour ? Je me suis reposé, je me repose, et je me reposerai cette question encore et encore, pour le moment je pense que la réponse est oui. La vie est un chemin, les nôtres se sont croisés et de tout mon coeur et de toute mon âme, j'espère que ces chemins resterons collés, accoudés, liés, jusqu'à ce que la fin nous sépare. Mais y aura-t-il une fin ? Une éternité se présente devant nous...

Pour ne pas casser littéralement ce moment de calme et de plénitude, je chuchotai simplement à mon amour presque endormis sur mon torse :

"Je présume qu'elle est avec toi depuis le début de notre rencontre. Mais je ne l'ai jamais "rencontré" elle. Enfin pas totalement je veux dire. Tu pourrais me la présenter ?"

J'avais envie de connaître cette seconde nature, ce second esprit qui habite ce corps que j'aime tant. C'est à la fois légitime, mais aussi une stupide curiosité qui me pousse à vouloir la rencontrer. Je me demandais comment était-elle ? Différente certainement. Mais serait-elle l'opposé absolue de celle que j'aime ? ou s'en rapprocherait-elle ? Je verrai bien, j'ai une éternité pour voir...voir et apprendre.

(PS : Navré de ne répondre que maintenant mais ces derniers temps on été assez durs pour moi et j'ai pas eu le temps ni l'inspiration de répondre. Désolé ma Mélow, j'ai beaucoup pensé à toi quand même !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 3 Juin - 7:06

( ne t'en fais pas ! j'espère que tu vas mieux et que tout vas mieux pour toi =) ]

Mélodie sentie la main de Gabriel se poser sur ses cheveux alors qu'il commençait doucement à la caresser de la sorte. Elle sourit un peu, gardant les yeux fermés pour savourer la douceur et la tendresse qu'il lui donnait. Mon dieu, elle ne pensait pas qu'on pouvait aimer une personne à ce point, mais c'était tout simplement magnifique. Elle ne réagit pas tout de suite en sentant son souffle près de son oreille, presque prête à s'endormir ainsi sur lui. Il faudrait lui dire qu'il était un coussin merveilleux. Et surtout un petit ami hors pair. Elle n'aurait pas pensée, en arrivant ici, tomber amoureuse. Oh, elle n'aurait pas imaginée que beaucoup de chose arrive, pourtant elles sont arrivés. Pour le meilleur ou pour le pire.

"Je présume qu'elle est avec toi depuis le début de notre rencontre. Mais je ne l'ai jamais "rencontré" elle. Enfin pas totalement je veux dire. Tu pourrais me la présenter ?"

Lui présenter Orube. Elle la sentie bouger au fond d'elle et porta sa main à son ventre doucement, par habitude, comme on toucherait le ventre d'une femme enceinte. Avec amour et protection. Elle rouvrit les yeux et fixa un endroit dans la pièce, quelconque, elle ce moquait de ce qu'elle pouvait bien regarder en réalité. Orube, faire confiance à Orube, faire confiance à Gabriel et lui montrer ? Oui, pourquoi pas après tout. Elle aurait du se douter qu'il allait demander à voir mais non, elle n'y avait pas penser un seul instant. Elle n'avait rien préparer avec elle... Tant pis. Doucement, elle se redressa et s'assit à côté de lui sur le lit. Elle lui sourit

- D'accord.. Je te fais confiance

Elle verrait bien si c'est une erreur ou pas. Elle l'embrasser longuement avec amour et tomba à moitié sur lui, les yeux fermés, comme si elle était endormie. Ca dépendait des fois, leur changement pouvait être inaperçu ou assez spectaculaire, tout dépendait de l'envie d'Orube de faire son spectacle. La jeune femme ne bougea pas pendant un instant puis se redressa soudainement. Elle s'étira en baillant et se leva. Elle fit le tour de la pièce comme si elle venait visiter la maison et revint vers le lit. Elle se mit en face de Gabriel et l'observa des pieds à la tête. Elle mit ses mains sur ses hanches, se penchant un peu et sourit

- .. 'lu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Revenir en haut Aller en bas

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit