AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Jan - 16:51


Tout avait été d'une lenteur sans égale, mais en même temps d'une incroyable rapidité. Impossible ? Oh non, bien sur qu'une telle chose et réalisable. Il suffit de prendre un temps court, très cours, disons maximum une demi heure. Et de l'allonger à chaque contacte de lèvre, à chaque regard et parole pour arriver à une année entière. Une année entière que Mélodie avait passer dans ses bras, remarquant chaque petit détail, chaque petit souffle, savourant le contacte d'une chaire contre l'autre. Tout simple cette rencontre amoureuse. Elle n'aurait pas imaginée depuis la dernière fois que tout aurait tournée ainsi. Elle aurait pu le rêver dans le pire des cas, mais que tout ce produise réellement ! Elle blottit sa tête dans le creux de son cou, attendant la fin du vole tranquillement. Aller chez lui la rendait à la fois nerveuse et impatiente. Nerveuse qu'il l'autorise ainsi à venir dans un endroit vraiment personnel, impatiente de voir tout ce qu'il lui en disait. Une grande bibliothèque ? Oh, c'était vraiment superbe. Elle ferma les yeux de bonheur et lorsqu'il la posa devant la porte de chez lui, resta comme une enfant devant son cadeau. Elle attendit sagement qu'il lui ouvre la porte et entra à sa suite, lui tenant fermement la main. Avec l'hiver, il faisait déjà assez sombre, et elle ne voyait pas grand chose dans la pièce malheureusement. Elle enleva son manteau qu'elle posa délicatement sur ce qu'elle pensait reconnaitre comme une chaise et revint vers lui, se blottissant dans les bras. Il faisait vraiment plus chaud ici.

- Hum.. merci, c'est agréable. Tu allume la lumière ?

Mélodie rit un peu. Elle voulait voir à quoi pouvait bien ressembler le "chez soi" de Gabriel. Son cabinet, tout, bref, sa vie.. Peut être, qui sait, qu'elle pourrait en faire partie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Jan - 17:41

Je l'entendis faire quelques pas dans la première pièce de ma demeure, elle prenait des repères dans le noir avant de revenir se blottir contre moi et me demander d'allumer la lumière. Je m'exécuta et appuya sur l'interrupteur ) côté de la porte que je venais de fermer. La lumière n'agressa pas nos yeux, elle était douce et presque tamisée par un petit voile que je mettais souvent sur la lampe. Mais la noirceur de la nuit rajoutait un peu plus à cette ambiance terne mais pas pour autant triste. Je n'avais pas encore finit de tout installer, mais le plus important était là. Cette pièce était mon endroit à moi, la pièce où je réfléchis quand j'en ai besoin: le bureau, c'était la pièce la plus spacieuse de chez moi. Mon bureau, un vieux fait de bois et de métal. Taillé par un ami que je m'étais fait en arrivant ici. Il était comme je l'aimais, grand, bas, en bois, allure ancienne. Puis la pièce entière me plaisait. Nous étions dans mon bureau, mais aussi la pièce qui me sert pour accueillir mes patients. De ce fait, un fauteuil et un divan étaient installé au milieu de la pièce. Tout deux s'accordaient bien avec le reste du mobilier. La grande bibliothèque dont j'avais parlé à Mélodie se trouvait juste derrière mon bureau. Il y avait quelques livres de psychologie, mais aussi beaucoup de fables et des légendes. J'avais peu de livre pour le moment, après tout je n'avais pas vraiment fait les boutiques dans ce but. Je souris à Mélodie.

-Cette bibliothèque n'est pas encore bien pleine mais je compte bien me procurer certains ouvrages. Comme des contes ou des fables, elles me servent pour mes patients.

Le parquet grinçait juste un peu sous nos pieds, mais j'aimais ce bruit. Ces petits craquement dues à la pression sous nos pieds. Je l'entraîna avec moi dans la salle suivante. Celle ci était plus petite. C'était le salon, un petit salon confortable avec des fenêtres donnant sur l'agitation des rues. Sans pour autant que l'on puisse nous voir. Je posa mon manteau et le sien que j'avais pris sur le canapé. J'allumais les lumières au fur et à mesures que nous avancions. Après le salon, la cuisine, puis la salle de bain et enfin ma chambre. Je lui décrivais minutieusement chaque pièce peut être avec un espoir qu'elle vienne y vivre un jour. Je la ramena au salon et l'invita à se mettre dans le canapé.

-J'ai du thé, je vais t'en préparer pour te réchauffer. Fais comme chez toi.

Je l'embrassa tendrement et me dirigea vers la cuisine pour aller préparer le thé tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Jan - 18:30

La lumière était douce, vraiment douce, et Mélodie pu retrouver le visage de Gabriel, ce visage qu'elle aimait tant. Doucement, elle lui sourit, et osa se demander ce que pouvait bien faire de ce réveiller le matin et de le trouver aussi proche d'elle, endormit et simple, n'attendant qu'un mouvement de sa part pour ouvrir les yeux et entamer cette journée avec elle. Elle rougit faiblement en tournant la tête à cette pensée. Stop ! Elle n'allait pas commencée tout de même, pourquoi penser à cela ? Elle le prit doucement par la main, le suivant pendant la visite guidée des lieux. Sa maison la changeait vraiment beaucoup de la sienne, une misérable une pièce mais malgré tout assez importante, dont les murs étaient recouverts de livre. Le bureau était vraiment l'espace le plus spacieux, et même si l'installation dans cet appartement n'était pas totalement finit, elle ne doutait pas du style qu'il y avait déjà. Ce devait être ici qu'il recevait ses patients, il avait en réalité un petit air de ressemblance avec les bureaux des psychiatres qu'elle avait vue sur terre, mais il dégageait quelque chose de différent, une sorte de .. Bien être. Idiot ? Pas tellement, vous n'imaginez pas ce que cela peut faire pour un patient qui vient vous voir. Sentir que l'on est "client" et non "patient" c'est déjà le début de la fin. Lorsqu'ils arrivèrent enfin à la grande bibliothèque, elle ne pu se retenir de pousser un petit sifflement. Ah, oui, pour être grande, elle l'était ! Mais elle était principalement incroyablement belle. Elle était loin d'être remplie, ne serait ce qu'à un quart, pourtant elle ne doutait pas un seul instant de ce qu'elle serait avec plus d'ouvrage. Vraiment splendide.. C'était le paradis ! elle voulu revenir contre lui et l'embrasser, mais il la conduisait déjà dans un autre lieu. Elle se laissa faire, souriant en entendant le bruit du sol sous leur pied, ne perdant pas une miette de cette visite. La chambre était aussi spacieuse que le reste et assez douillette. Quand le chemin fu finit, arrivant dans le salon, elle accueillit son baisé avec une joie intérieure immense, l'enlaçant de ses bras. Du thé ? Elle ne pouvait pas le retenir ! En souriant, elle le regarda partir et alla s'asseoir sur le canapé. Elle se posa en douceur et enleva ses chaussures, laissa ses pieds effleurer le sol. Elle était beaucoup mieux ainsi. Quand Gabriel revint, elle le gratifia d'un immense sourir

- Ah, te revoilà .. Merci beaucoup pour le thé, c'est ma boisson favorite.

Elle prit la tasse et se décala un peu sur le canapé, lui faisant signe de venir à côté d'elle. Elle bu dans un silence presque solennelle, savourant chaque goutte un peu comme elle avait savourée les lèvres de Gabriel un peu plus tôt. Tiens, en en parlant .. Elle posa la tasse presque vide et vint contre lui. L'enlaçant de ses bras, et l'embrassa tendrement, allant chercher à la suite une deuxième fois ses lèvres, de manière plus passionnelle. Il était vrai que c'était plus agréable que la neige. Contre lui, les pieds doucement sur le canapé, à peine en réalité, qui était on ne peut plus confortable, elle pouvait l'embrasser tranquillement. Elle se décola faiblement, le regardant droit dans les yeux.

- J'aime tellement être avec toi

Elle était la personne la plus réticente qu'il existe au sujet de l'amour.. Mais voilà, elle ne savait plus trop où elle en était et elle commençait à ce demander sérieusement si elle ne finirait pas par dire les mots qui fâche, les mots qui font plaisir ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Jan - 22:07

Lorsque je revins avec les thés dans les mains, elle prit le sien et me laissa une place sur le canapé. Je m'y installa et bus mon thé tranquillement alors qu'elle faisait de même. Une boisson bien chaude pour compenser la froideur de l'hiver. Quel bonheur. Ayant finit son thé, elle posa la tasse vide et vint se blottir contre moi tandis que je terminais le mien. Je le posa sur la table basse tandis qu'elle m'enlaçait et m'embrassait tendrement, amoureusement, avec passion et fougue...La chaleur de mon appartement était bien plus agréable que la fraîcheur hivernale et mon canapé est bien plus confortable qu'un sol enneigé sous un manteau blanc. Je profitais de ce moment en compagnie de celle que j'aimais. Certes nous n'étions ensemble que depuis quelques heures mais peu importait, ce qui comptait pendant cet instant, était l'amour que nous partagions. Elle se décolla de quelques centimètres après un moment, et me regarda dans les yeux pour me dire à quel point elle aimait que je sois là, avec elle. Sur ces mots, je lui caressa la joue tranquillement et passa une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Je lui sourit tendrement, presque un sourire rêveur.

-Je t'aime aussi Mélodie...je t'aime tellement.

Je repris les baisers, certains plus rapides que d'autres, certains plus fougueux, plus amoureux, plus sensuels que d'autres. Mais toujours avec les même émotions. Ce que je vivais, était incomparable avec toutes mes conquêtes de l'autre monde. Je dois avouer que celles ci, ne comptaient pas vraiment pour moi. J'étais à la recherche de la "bonne". Mais elle m'attendait ici en fait. J'avais couché avec des femmes, les plus belles les unes que les autres. Mais je crois que je n'en ai jamais vraiment aimé une comme j'aime Mélodie. Je n'ai jamais ressentis cette émotion avec quelqu'un d'autre. C'était nouveau, nouveau, surprenant et effrayant à la fois. Je savais diagnostique l'amour chez mes patients, mais je dois avouer que c'est la première fois que cela m'arrive. Maintenant, je vais avoir peur. Peur de la perdre, peur que quelqu'un me la prenne, peur de ne pas être à la hauteur. Je me prends peut être un peu trop la tête. Est ce si compliqué l'amour. Pourquoi ne pas profiter de l'instant présent, comme si s'était le dernier que nous vivions...Je releva un peu la tête pour la regarder dans les yeux.

-La nuit risque d'être des plus froides, j'ai une idée...reste ici, avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 20 Jan - 23:07

C'était un peu comme une consécration. Un véritable bonheur, le paradis sur terre, de plus, on pouvait parfaitement y prétendre dans une pareille situation vue que Gabriel était un ange. La vie est très bien faite parfois, vous ne trouvez pas ? On image un Dieu bienveillant et des anges pour nous aider à vivre un bonheur infini. Ici, Mélodie avait trouvé les deux dans une seule et même personne.. Elle riait presque en pensant à sa vie sur terre, elle pleurait certaine chose mais bénissait le créateur de ce monde pour lui avoir permit de rencontré cet homme. Elle remercierait bien n'importe quel dieu même si elle n'est pas croyante juste pour avoir la certitude que jamais elle ne devrait se battre plus que la normale pour le garder, que personne ne chercher à lui prendre, que jamais, au grand jamais, il ne tournerait la tête et regarderait une autre femme qu'elle. Elle frémit à cette pensée et la fit disparaître sur les lèvres de Gabriel. Pourquoi penser à cela enfin ? Il lui suffisait de vivre le moment présent avec lui et de ne pas chercher plus loin. Elle l'avait embrasse deux trois fois et c'est avec un plaisir sans limite qu'elle le sentie répondre et venir chercher ses propres lèvres à la suite. Il faisait cela avec un rapidité plus affirmé, et elle suivit le mouvement, passant ses bras autour de son cou comme être sur de ne pas pouvoir les lâchers. Ils bougeaient très faiblement, juste pour suivre le rythme des baisés qu'ils s'offraient là un l'autre. Elle sentie les mains de Gabriel passer faiblement dans son dos, juste pour la tenir contre lui comme elle le tenait contre elle. C'était tellement agréable .. elle ne soupira de regret quand il s'écarta d'elle, elle savait qu'elle allait bien vite retrouver ses lèvres.

Ce serait mentir que de dire que Mélodie ne fut absolument pas surprise, ou encore qu'elle trouva logique la phrase de Gabriel. Elle fut totalement prise au dépourvu et cela du facilement ce voir sur son visage. Elle ne pensait à vrai dire pas du tout au moment où elle devrait repartir et ne s'attendait pas à une telle demande. Surtout que.. où allait elle dormir ? Avec lui ? Elle rougit faiblement et baissa les yeux. Elle rit et s'approcha, venant l'embrasser. En reprenant ses yeux dans les yeux, la rougeur qu'il avait du voir partie, elle lui répondit enfin.

- Merci Gabriel .. j'accepte volontiers, ça sera avec plaisir

Elle rit à nouveau faiblement, l'embrassant avec délicatesse, les yeux mis clos. Elle vint se blottir contre son torse, son oreille contre son coeur à chercher leur battement. Quand enfin elle les repéra, et ceux assez rapidement, elle sourit et ferma les yeux doucement enfin totalement. Savourer, juste savourer, apprécier, aimer, l'aimer, lui, uniquement lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 21 Jan - 13:23

Suite à ma question, elle rougit faiblement et esquissa un sourire tandis qu'un petit rire sortais de sa bouche. Elle vint m'embrasser une fois de plus, puis se recula pour me regarder dans les yeux. Elle accepta mon invitation à dormir ici. En même temps, si elle avait refusé, je me serais posé pas mal de questions...Elle m'embrassa délicatement, et ensuite, vînt se blottir contre moi, son oreille contre mon coeur battant de plus en plus fort. Ce n'étaient pas des battements brutaux et violents, non ils étaient doux mais rapides. Je la vis fermer les yeux et sourire. Cela m'amusa. Je mis une main derrière ma tête pour la soutenir. Et mon autre main la caressait doucement sur le dos. Je leva les yeux vers mon plafond haut, et resta silencieux un moment, la caressant doucement, tendrement...amoureusement. Je ne bougeais pas, de peur de la gêner. Elle qui avait l'air de dormir sur mon torse. Je respirais calmement pour la bercer au rythme de mon souffle. La neige avait recommencé à tomber, je voyais de petits flocons par la fenêtre. Je trouvais ça agréable, d'être au chaud, à l'abris du froid extérieur, avec la personne que l'on aime le plus au monde. On entendait à peine l'agitation extérieure, après tout, ma fenêtre donnait sur la grande rue mais nous étions bien isolés du son extérieur et isolé de la vue de certains curieux. Je monta ma main jusqu'à ses cheveux et lui caressa la tête tranquillement.

-Mélo...

Je me stoppa dans ma phrase, sans même l'avoir vraiment commencé, je soupira un moment, le regard perdu dans le vide. Je me disais que les mots étaient inutiles, je me redressa un peu, sans trop la gêner et pris sa tête entre mes mains, je vins l'embrasser le plus tendrement possible. Suite à mon baiser, je me recula un peu pour la regarder en souriant.

-Si tu veux dormir, mon lit est plus confortable tu sais ?

Je me leva tout en la prenant dans mes bras. Je la transporta depuis le salon jusqu'à ma chambre. Je la posa délicatement sur le lit et l'embrassa encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 21 Jan - 13:55

C'était calme. Vraiment calme, pas trop non plus, après tout le silence n'était pas complet. Mélodie entendait le battement de coeur de Gabriel comme s'il raisonnait dans la pièce entière à cause de leur proximité. Elle ne pouvait pas non plus faire comme si elle n'entendait pas son souffle, régulier qui allait et venait, faisant gonflé son torse. Elle pourrait presque dormir en étant ainsi avec la caresse perpétuel de Gabriel dans son dos. Mais elle n'en avait pas du tout envie, maintenant qu'elle était là, pourquoi perdre du temps en dormant ? Elle voulait profiter de cette soirée qu'elle allait à présent passer avec lui, alors c'est ce qu'elle ferait. Elle tourna les yeux vers la grande vitre qui renvoyait par moment les images des rues, de la ville et de l'animation. Égoïstement, elle se dit qu'elle avait bien de la chance. Elle sourit et rit pour elle même faiblement. Profiter.. et donc ne pas rester toute la soirée sur lui, le pauvre, il allait avoir mal au bout d'un moment ! C'est à ce moment là à vrai dire, traduisant d'une synchronisation absolument parfaite, qu'elle l'entendit prononçait son nom doucement. Surprise, elle ne bougea pas, se demandant ce qui allait venir. Rien n'arriva, à part un long soupire. Elle ne comprenait pas vraiment tout sur l'instant. Elle finit par se redresser vers lui et il cueillit son visage dans ses mains. Elle sourit, répondant à son baisé avec une tendresse sans pareil, le faisant durer jusqu'à ce qu'il recule son visage du sien. Elle vint lui caresser doucement les mains qu'il avait posé sur ses joues, ne pouvant pas retenir son sourire. Elle voulait lui dire, maintenant, tout simplement. Alors qu'il souriait aussi, pour une fois, la première fois, elle voulait lui dire. Il ouvra les lèvres avant elle et elle resta un instant sans voix. Hein ? Dormir ? Lit ? KEWOUA ?

Mélodie resserra ses bras autour de son cou lorsqu'il se leva. Gabriel la prit contre lui à la manière des princesses d'autre fois, la conduisant tranquillement, et sans sembler éprouver de peine, du salon jusqu'à sa chambre. Orube rouvrit les yeux doucement. Elle sursauta à la scène qui était entrain de se produire. Elle voulue parler à Mélodie, lui dire que bon, euh.. elle n'était pas forcément, totalement pour mais, à voir son air d'abrutie heureux, elle savait qu'elle ne pourrait rien en tirer. Elle repartie alors, tachant de ne pas s'occuper de leur histoire. Après tout, elle était en trop là .. Extérieurement, Mélodie rougissait toujours et se mit à rire dans ses bas, l'embrassant sur la joue. Quand il la déposa délicatement sur le lit, elle le lâcha quelque peu. La rougeur disparut enfin alors qu'elle fermait les yeux pour recevoir son baisé. Elle voulait bien dormir avec lui, bien sur ! Mais avant finir de l'embrasser au moins. Elle remonta ses mains le long de son dos, l'enlaçant et l'embrassant à nouveau. Quand ils s'écartèrent faiblement, elle le gardait toujours dans ses bras.

- Gabriel .. Je t'aime.

Ca avait été un simple murmure. Pas besoin de l'hurler non ? Les mots suffisaient à eux même. C'était la première fois qu'elle le disait en le pensant à ce point. Réellement la première fois qu'elle aimait tout simplement. Elle l'embrassa à nouveau faiblement mais avec une douceur qui forçait le respect
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 22 Jan - 10:49

- Gabriel .. Je t'aime.

Ce simple murmure, était plus fort que tout ce qu'elle m'avait dit auparavant, car c'était bel et bien la première fois qu'elle me le disait aussi simplement. Qu'elle me déclarait son amour en quelques simples mots, pas de belle phrase, d'anaphore, d'hyperbole...non juste quelques mots qui transportent une émotion tellement belle. Elle m'embrassa à la suite de cette déclaration. Son baiser fut si tendre, si aimant, que je m'écroula presque sur elle, me retenant pour ne pas l'écraser. Je prolongea le baiser aussi longtemps que possible, je voulais rester dans cette position indéfiniment, s'était tellement bon, tellement doux, tellement tendre que je n'avais jamais autant aimé faire quelque chose, et quelle chose ! J'étais au dessus d'elle, nous étions couché dans le lit. Au bord du lit..Je continuais de l'embrasser amoureusement. Tout en lui caressant les hanches. Je me redressa juste un peu, sans vraiment quitter ses lèvres et tout en gardant les yeux fermés.

-Je t'aime...

Je l'embrassa encore une fois avec fougue, puis passa à coté d'elle, allongé. Je continuais mes baisers. Je déboutonnais juste ma chemise afin d'être plus à l'aise, à vrai dire, je dors léger en général et je ne garde que mes sous-vêtements. Mais je crois que je vais garder mon pantalon afin de ne pas la gêner. Je ne sais pas quelle sera sa réaction, si elle va imaginer que j'ai envie de coucher avec elle ou si je veux tout simplement être à l'aise. Pour tout dire, je ne sais pas vraiment moi même. C'est sur si elle me fait des avances je ne vais pas aller à son encontre, mais je ne veux pas lui faire penser que je ne pense qu'au sexe...Et puis zut, je me prenais surement trop la tête. J'aviserai en temps et en heure, pour le moment, je ferais mieux de penser à l'instant présent plutôt qu'à l'avenir aussi incertain soit-il...Je continuais de l'embrasser tendrement. Je me demandais si elle ne se lassait pas de mes baisers. Je recula juste un peu ma tête et la regarda quelques instants sans piper mots. Je souriais discrètement et lui caressa la joue doucement. En fait, j'avais presque hâte de dormir pour pouvoir me réveiller, et la trouver ici, à coté de moi, les yeux fermés. Rien qu'en pensant à cet instant, la fatigue me prenait peu à peu. Mais je résistais intérieurement. Je la serra contre moi, mettant sa tête dans le creux de mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 22 Jan - 11:28

Mélodie le cueillit sur elle dans un petit rire après qu'elle lui eu enfin dit. Une phrase simple, si simple, mais voilà, elle venait de le dire. Elle l'enlaça un peu plus et l'aida à faire durer le baiser aussi longtemps que possible. Elle passa une main doucement dans ses cheveux, le caressant quelque peu alors qu'elle savourait un tel acte. Elle soupira faiblement de plaisir contre ses lèvres en le sentant lui caresser les hanches. C'était agréable, vraiment. Sentir ses mains autour d'elle, sur ses hanches, ses lèvres sur les siennes. Est ce que, lorsqu'on est amoureux, on remarque toujours autant tous les détails ? Est ce que, lorsqu'on ne peut plus se passer de quelqu'un, on en vient à aimer à ce point chacun de ses gestes qui feraient grandir leur proximité ? Il faisait assez sombre dans la pièce, mais elle connaissait le visage de Gabriel. Les yeux mis clos, elle était beaucoup plus concentrée sur ce qui entrain de ce passer doucement, tranquillement que sur autre chose. Maintenant qu'elle lui avait dit, elle avait envie de lui re dire, encore une fois, longtemps, toute la nuit si il fallait ! Mais ces mots là sont des mots précieux qu'il ne faut pas dire n'importe comment. Il ne faut pas les épuiser en les disant beaucoup trop souvent d'un coup. Elle avait tout le temps devant elle pour lui dire non ? Et leur embrassade n'était pas un autre moyen de ce le dire encore ? Bien sur que si. Il y avait tellement de moyen de lui faire comprendre .. Elle répondit avec une fougue égale à la sienne à ses baisés et sourit quelque peu en le sentant venir à côté d'elle, s'allongeant simplement. Ils étaient encore sur le bord du lit. En y pensant, il faudrait bien qu'à un moment où l'autre ils aillent sous la couette ! S'embrasser, c'était bien, avoir chaud aussi. Elle sourit un peu plus, ne lâchant pourtant pas ses lèvres. Ses mains autour de sa nuque, elle le sentie ouvrir le haut de sa chemise. Il était vrai que dormir entièrement habiller était assez dérangeant. Elle avait l'habitude de dormir quasiment nue, mais elle n'allait pas ce déshabiller comme sa devant lui.. qu'allait il penser d'elle ? Elle rouvrit les yeux lorsqu'il lui caressa la joue. Levant sa main, elle vint faire le tour de son visage. Oui, elle le connaissait par coeur maintenant. Elle ne refusa pas de venir contre lui, la tête dans le creu de son cou. Elle respirait près de sa peau agréablement. Ils durent restant ainsi pendant un moment tranquille et doux. La louve cassa cette phase en l'embrassant délicatement dans le cou deux ou trois fois. Elle releva sa tête et lui sourit

- S'il faut dormir, tu ne pense pas qu'il faudrait mieux s'installer ?

Elle rit un peu et l'embrassa. Se redressant, elle enleva doucement ses collants qu'elle laissa tomber à côté du lit. Bon, ok, elle ne voulait pas se déshabiller entièrement, mais elle ne pouvait pas dormir avec ses collants.. La robe oui, sa non. Elle grimpa jusqu'en haut du lit, passa sous la couverture ses jambes, la poussant pour qu'il puisse venir à son tour. Elle tendit ses mains vers lui, lui caressant délicatement le visage, pour pouvoir le guider dans le noir jusqu'à elle. Mélodie tendit les lèvres dans le noir et tomba sur les siennes. Elle rit, prenant son visage doucement dans ses mains. Elle attendit qu'il soit confortablement mis dans le lit pour venir à nouveau contre lui, souriante. Elle l'embrassa à nouveau tendrement, murmurant quelque mot sur ses lèvres.

- Je ne pense pas pouvoir m'en lasser un jour

Elle lui caressa amoureusement la joue, se rapprochant entièrement de lui dans un dernier baisé. Elle décolla ensuite ses lèvres des siennes, le regardant dans le noir, caressant toujours sa peau si douce ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 22 Jan - 20:06

Elle enleva ses collants, et les lança par dessus le lit. Puis elle se mis sous les draps tranquillement, me laissant une place toute désignée pour la rejoindre. Je quitta complètement ma chemise. Gardant juste mon pantalon sur moi. Je la rejoignis dans le lit et m'installa confortablement presque collé à elle. Elle vînt m'embrasser et me susurrer tout près des lèvres qu'elle ne s'en lasserai surement jamais. Elle me caressa ensuite la joue tendrement. Pour m'embrasser par la suite. Elle quitta mes lèvres mais continua à me caresser tranquillement dans le noir. Je passa ma main sous les couvertures, pour venir la poser sur sa hanche. L'autre lui caressait les cheveux tranquillement. J'adorais ses cheveux, lisses, doux, fins. Je ne pouvais m'en passer. Je vins me coller un peu plus à elle. Je mis mon bras de sorte que sa tête repose sur mon biceps et que je puisse l'embrasser à ma guise. Mais je n'abusais pas de cette position. Je restais là, les yeux fermés, à profiter de l'instant unique que je vivais. Je soupirais, je soupirais de bonheur. Je vivais un instant simple. Sans prises de tête ou de petits soucis. Je l'embrassa sur le front et lui chuchota.

-Je sens que cette nuit, va être la plus belle que je vais passer depuis mon arrivée ici.

Je posa mes lèvres contre les siennes tendrement, légèrement. Pour ensuite l'embrasser avec un peu plus de fougue. Je l'aimais plus que tout au monde. Même si cela fait un peu cliché de film ou un peu trop répétitif. Cela n'a jamais été aussi vrai qu'en cet instant. Mon coeur battait normalement, mais c'était avec des battements amoureux. Puissants, éternels...Je souriais béatement depuis que nous nous étions embrassé pour la première fois. Je lui murmura.

-Si tu m'apparais en rêve cette nuit, et je ne doute pas que ça arrivera. Tu seras le plus beau rêve de mes deux vies...

Je l'embrassa encore mais dans le cou. Et la serra encore contre moi. De peur qu'elle ne quitte le lit. Une peur bien stupide mais qui était là. J'espérais déjà me réveiller pour pouvoir la voir à mon réveil. Mais je dois avouer que la perspective de la voir en rêve aidait encore un peu plus la fatigue à s'installer. Je posa un dernier baisé sur ses lèvres.

-Dors bien mon amour...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 23 Jan - 19:06

Toute rougeur laissée derrière elle, Mélodie posa sans gène ses mains contre sa peau, se blottissant contre son torse à présent nu. Elle avait l'habitude d'une certaine résistance de sa propre part à l'idée de dormir avec une autre personne, sa schizophrénie ayant accentuée la possibilité de parole et de mouvement important pendant le sommeil. Et on ne sait jamais ce que peu faire une personne endormi, n'est ce pas ? Pourtant, elle avait écoutée avec tant de douceur chacune de ses phrases, elle avait répondue avec tant d'ardeur à chacun de ses baisés, réagissant sans pouvoir faire autrement au contacte de ses mains, qu'elle n'y pensait absolument pas pour le moment. Et même pas du tout, pour faire simple. Elle se contenta de se rapprocher de lui quand Gabriel l'attira à lui et fer fermer les yeux pour tranquillement - mais sûrement - glisser dans les bras de Morphée avec pour seule constante le bruit des battements du coeur de l'ange sous sa main. Elle ne pouvait que bien dromir, n'est ce pas ? En tout cas, physiquement, car intérieurement, un dialogue assez mouvementé commença. Mélodie et Orube avait beaucoup de chose à ce dire, peut être trop et pas assez de temps, ou peut être trop de temps pour si peu de chose .. comment savoir ce qui se passe réellement dans se corps ? C'est impossible.

En ouvrant les yeux, Mélodie réprima un sursaut. Sortant d'un mélange étrange entre une dispute et un doux rêve, elle avait quelque peu du mal à faire le point, à retrouver le vrai de l'imaginaire dans un bazar pareil. Oh, une chose était bien réelle : le visage endormi près du sien, incroyablement paisible, et sa peau sous sa main. Elle le regarda avec de grand yeux. " Quoi ? " Elle n'était pas chez elle mais chez lui " Quoi ? " En bougeant faiblement, elle sentie son bras au dessus de ses hanches, signe d'une volonté de la garder contre lui malgré le sommeil. " Qu.. ah. Oui.. c'est vrai " Elle se souvint enfin des moindres petits détails. Elle s'approcha de lui et, avec la douceur d'un rêve pour ne pas le réveiller, l'embrassa. Elle ne voulait pas le réveiller alors qu'il semblait si heureux. Elle se glissa en dehors des draps en silence, posant ses pieds nus sur le sol. Sortant de la chambre, elle se recoiffa rapidement et observa le salon qui était bercé par une douce lueur : celle du matin. Souriante, elle se dirigea dans la cuisine et fouilla discrètement pour trouver de quoi préparer le petit déjeuné. Elle posa deux tasses de thé sur un plateau avec quelques petites choses à manger. En voulant ouvrir un pot de confiture trouvé au dernier moment, elle en fit tomber sur elle, salissant sa robe. Elle pesta en silence contre sa stupidité et réussit à trouver assez rapidement la salle de bain, faisant couler l'eau pour pouvoir se nettoyer, enlevant sa robe. Voilà qu'elle était bien mouillée maintenant, elle ne pouvait pas rester en sous vêtement, mais ne pouvait pas la remettre ! Elle soupira. Elle n'avait pas le choix. La jeune louve trouva une grande serviette qu'elle enroula autour de son corps. Elle sortie, robe sur le bras, alla cherché le plateau, mis dessus le thé enfin près et retourna dans la chambre.

Dans le noir, Mélodie réussit à s'approcher sans peine du lit. Elle voyait le corps de l'ange, mais sans pouvoir dire s'il était éveillé ou non. Elle se posa à côté de lui en tailleur, tenant la serviette d'une main, posant le plateau en face d'elle. La robe arriva à côté des collants sur le sol, elle n'en avait pas grand chose à faire pour le moment, il y 'avait plus important. Ce baisant, elle vint l'embrasser sur la joue quelque peu et lui caressa le visage amoureusement. Etait il réveillé maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 23 Jan - 21:59

Je m'endormis en un instant après qu'elle se soit installée à sa guise. Posant ses mains sur mon torse nue en s'approchant pour se coller à moi dans cette nuit hivernale. Avant de m'endormir, j'espérais que mes rêves ressembleraient à cette soirée que j'avais passé avec elle. Mais mon subconscient a peut être d'autre projets pour moi...Je verrais bien. Mes yeux se fermèrent, et aussitôt, le sommeil s'empara de mon esprit jusqu'au matin.

Un mouvement me perturba dans mon sommeil. J'entre-ouvris un oeil pour voir ce qu'il se passait. Celui ci eu tellement de mal à se bouger que je mis bien une minute avant de bien voir. Et d'ailleurs, qu'est ce que je vis ? Personne...Mélodie n'était plus dans ce lit. Sur le coup, mon oeil qui était encore à moitié endormis s'ouvrit complètement pour analyser la situation. Puis, j'entendis l'eau couler. Mon coeur se remit à battre à un rythme normal pour enfin laisser apparaître un sourire soulagé sur mon visage. Cet oeil toujours ouvert et curieux, analysait le reste de la pièce. Une simple lueur venait de la fenêtre. Cette lueur -malgré les volets- grandissait petit à petit. J'en conclu qu'il s'agissait de la lumière du jour. Une lumière douce qu'est celle du matin...Je referma mon oeil pour profiter encore du plaisir de rester dans son lit alors qu'on est bel et bien réveillé et que ce n'est qu'une flemme monstrueuse qui nous maintiens dans nos draps. J'entendis des pas s'approcher du lit, je restais là, faisant à moitié le mort. Elle s'assit près de moi et se pencha. Elle m'embrassa sur la joue et me caressa tendrement. J'ouvris mon oeil comme si je venais de me réveiller. Et la contempla quelques instants alors qu'un sourire s'affichais sur mon visage. Un sourire paisible comme à mon habitude mais tellement heureux, ma main vint jouer avec l'une de ses mèches de cheveux...


-Bonjour toi...Bien dormis ?

Je me redressa un peu pour venir m'asseoir près d'elle. Je vis le plateau avec un petit déjeuné face à moi. Je la regarda en souriant. Elle s'était levée avant moi, et nous avait préparé tout un petit déjeuner...elle est exceptionnel. Moi qui avais prévu de faire la même chose. Elle m'a devancé. Je me rattraperai. Elle s'était mise juste là où la lumière -aussi faible fut elle- entrait, cela lui donnait l'air d'un ange en fait. Un ange avec une auréole. Ses cheveux avaient de magnifiques reflets dorés et donnait à son visage un teint extrêmement apaisant. Elle n'était vêtu que d'une serviette au lieu de sa robe d'hier, je me demandais pourquoi mais ce n'était qu'une question passagère. Je m'approcha d'elle pour lui donner un baiser sur la joue.

-Tu es vraiment adorable. J'ai tellement de chance. Au matin, une belle journée, un petit déjeuner préparer avec amour, et le meilleur pour la fin, mon amour...en serviette. Au fait que fais tu habillée comme ça ?

Je lui sourit et entama le petit déjeuner qu'elle avait soigneusement préparer...assez curieux de connaître la réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 23 Jan - 22:32

Un oeil. Doucement, Gabriel était revenu dans le monde des personnes réveillés près d'elle et avait levé sa main pour jouer avec ses cheveux. Mélodie avait rit doucement et avait fermé les yeux en sentant ses lèvres sur ses joues. Une fois qu'il c'était correctement redressé, ramenant ses jambes contre elle qu'elle enlaça de ses mains, elle pu l'observer tranquillement. C'était la première fois qu'elle le voyait ainsi. Entre le réveil et le rêve, dans les draps, torse nue.. Dans sa tête, elle se dit que ce n'était pas la dernière fois et détourna les yeux, rougissante pour qu'il ne voit rien. Elle le laissa remarquer sa surprise en souriant. A vrai dire, il n'y avait que le thé qui était pour deux personnes, le reste avait été dosé pour lui et lui seul. Elle n'avait pas faim le matin et mangeait très rarement. Ce jour n'allait pas faire exception. Alors qu'il profite ! Après son baisé sur sa joue, elle prit dans ses mains en faisant attention à la chaleur le thé, le portant jusqu'à ses lèvres. Elle souffla dessus plusieurs fois et en bu quelques gorgées, soupirant de plaisir. Elle l'écouta, riant un peu. Adorable ? Oh, non, il ne l'a connaissait pas encore assez, c'est sûrement pour cela qu'il disait de telles choses à son égard. Elle avait juste voulu lui faire plaisir après tout pour leur première matinée ensemble. Quand il reparla de la serviette, qu'elle avait presque oublié, elle sursauta, manquant d'en renversé. Elle rougit comme pas possible, un peu comme la vieille, et cette pensée la gêna encore plus .. c'était embêtant ! Elle ne rougissait pas beaucoup d'habitude, mais avec lui, n'importe quelle remarque la touchait plus ou moins. Elle soupira doucement, souriante et tourna le regard vers elle. S'accoudant sur ses jambes contre elle, elle réfléchit à comment lui expliquer pour passer la moins pour une idiote possible. Bah, au point où elle en était, elle pouvait bien dire la vérité non ? Elle n'avait pas grand chose à perdre.

- J'étais dans la cuisine et j'ai salie ma robe avec de la confiture.. Je suis donc aller dans la salle de bain pour nettoyer la robe qui au final était presque trempée entièrement ! Alors je t'ai volée cette serviette.. Tu m'en veux ?

Elle rit et posa la tasse fini, s'approchant de lui pour venir contre son torse. Sans lui demander quoi que ce soit, elle se redressa, arrêta ses mains qui allait se servir sur le plateau, juste le temps qu'elle l'embrasse amoureusement et tendrement, juste le temps qu'elle retrouve ce contacte.. Et elle le lâcha, reprenant sagement sa place. Elle avait envie de pousser ce plateau et de venir contre lui, juste contre lui. Mais bon, elle n'allait pas lui priver de son repas quand même ! La lueur du jour montait au fur et à mesure, ne laissant qu'un faible rayon passer jusqu'à eux à cause de la porte très faiblement entre ouverte. Il passait à côté d'elle et tomber sur Gabriel, mais pas sur son visage.. Dommage. Elle tourna les yeux sur ses vêtements à terre. Bon, il lui restait au moins cette serviette et ses sous vêtements ! Elle passa ses pieds sous la couverture et le regarda en souriant à nouveau. Elle l'aimait. Elle le savait au battement de son corps, à son sourire idiot qu'il ne voyait peut être pas avec le contre jour, et ce n'était pas plus mal. Elle l'aimait, c'était suffisant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 24 Jan - 20:19

Ses explications, me firent rire. Doucement mais je riais quand même. Je trouvais ça...mignon la manière dont elle me l'avait dit et surtout l'inutilité de sa question. Comment pourrais-je lui en vouloir pour une chose aussi futile ? Je ne suis pas psychorigide à ce point. Elle rit avec moi et posa sa tasse qui était terminée. Je concluais qu'elle ne toucherai pas au reste du petit déjeuner et que de ce fait, le reste était pour moi. Je souffla sur mon thé et en bus une petite gorgée tranquillement.

-Comment pourrais-je t'en vouloir pour ça ? C'est déjà adorable de ta part de m'avoir fait un petit déjeuner.

Je garda la tasse dans ma main, et la vit s'approcher de moi, s'appuyer sur mon torse pour pouvoir venir m'embrasser avec amour. Elle posa sa tête sur mon torse. Un rayon de soleil passait juste à coté de mon visage. Le matin était complètement levé désormais. Je soupira de bonheur en profitant de cet instant. Je bu une gorgée de mon thé, finissant ma tasse complètement. Et posa la tasse sur le plateau que je pris et posa sur le sol à coté du lit. Je m'appuya sur le haut du lit. Pour être à moitié coucher mais un peu redressé. Je ne risquais pas de m'endormir, j'étais trop bien comme ça. Elle avait toujours sa tête sur mon torse nue. Je me remis à jouer avec une de ses mèches de cheveux, toujours la même. Je ne sais pas pourquoi, c'était un tic qui m'était venu. Je l'embrassa sur la tête.

-Merci pour le ptit déj'.

Je m'installa plus confortablement, en essayant de la gêner le moins possible. Je lui caressa le dos tranquillement d'une main, et tint la sienne avec mon autre main. Je fermais les yeux pour profiter, encore et encore de cet instant. Chaque moment que je passais avec elle était comme exceptionnel pour le moment. Je savourais chaque seconde avec elle, de peur que tout cela ne cesse. Quand j'y repensais, nous vivions quelque chose que peut de gens connaissent vraiment. Un amour sincère et profond...avec juste le besoin d'être avec l'autre pour vivre. Je repensa à sa robe d'un coup.

-Pour ta robe, euh...je n'en ai pas à te prêter ! Mais tu peux bien attendre ici avec moi n'est ce pas ?

Je lui releva la tête avec le bout du doigt, et l'embrassa tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mer 25 Jan - 20:46

Mélodie sourit doucement en posant sa tête sur le torse nue de Gabriel alors que celui ci était à moitié redressé, mis confortablement sur le lit. Elle sentait sa main faire des mouvements doux et tendre de va et viens sur son dos, ce qui lui procurait une sensation de bien être total. La différence avec la dernière fois était surtout que là, elle n'avait que la serviette au dessus de ses sous vêtements, elle sentait sa main du coup presque comme si il caressait directement sa peau, et dieu sait que cela ne l'aurait pas dérangé. Il avait les mains prompt à la caresse du corps. Une de ses mains était retenu prisonnière dans son autre extrémité, les doigts jouant ensembles, s’entre-lassant, dessus et dessous comme un jeu sans fin. De sa main libre, elle caressa sans force son torse, faiblement également, entièrement dans la saveur de ce qu'elle ressentait tout autour d'elle. Elle se sentait omnipotente en ce moment, ce qui était vraiment, mais vraiment très inhabituel. Le plateau était enfin par terre, le lit était de nouveau pour eux deux. Pour les deux loques qu'ils étaient en ce moment ! Mais réellement ? Fainéant ? Non, je dirais plutôt cultivateur du bonheur présent. Après tout, ils ne faisait rien de mal. En l'entendant parler, elle avait l'impression de fondre doucement contre lui.. elle n'était pas en glace voyons ! Roh ! Elle suivit le mouvement quand il releva sa tête vers lui, sa main qui le caressait doucement venant s'enrouler autour de son cou pendant qu'elle lui rendait son baisé. Et qu'elle alla chercher encore une fois ses lèvres.

- Tu n'en as pas ? Oh je suis déçue.. tu vas devoir te rattraper.

Elle sourit, libérant son autre main pour venir prendre le visage de l'ange entre ses doigts et l'embrasser une nouvelle fois, se redressant quelque peu. L'action suivante, elle l'avait déjà fait. Dans la neige, beaucoup plus tôt, même tout simplement la veille, et cela dans un contexte très différent. Mais voilà, elle n'avait pas trouvée cela totalement désagréable, même pas du tout. D'un mouvement simple et fluide, elle passa au dessus de lui, venant s'asseoir sur ses jambes. Ah, l'autre différence était qu'elle était beaucoup moins vêtue pour une telle position que la veille. Tout comme lui d'ailleurs. Ses jambes étaient posées sur le lit et elle vint l'embrasser à nouveau, d'une manière beaucoup plus sensuelle que les fois précédentes : tout simplement parce qu'il faut varier les plaisirs, un baisé c'est bien, mais quand il sait s'adapter à la situation présente, c'est mieux ! Ses mains toujours autour de son visage descendirent pour venir se poser sur ses épaules doucement. Elle l'embrassa encore, venant chercher ses lèvres à deux ou trois reprises pendant lesquelles elle avança sans gène sa langue pour aller jouer tranquillement avec celle de langue. Elle se sentait un peu .. entreprenante pour le coup, peut être même un peu trop, elle ne savait pas trop exactement comment il allait réagir, elle ne connaissait pas les arts et coutumes de toutes ses choses là, elle espérait juste ne pas trop faire n'importe quoi. Puis au pire, elle ne doutait pas qu'il l'arrêterait ou lui ferrait comprendre qu'il n'appréciait pas d'une quelconque manière, non ?

La louve se redressa et décolla son torse du sien alors qu'elle venait de ce coller contre lui pour l'embrasser. Elle descendit ses mains sur son torse jusqu'à son milieu à peu près et sourit tranquillement. Voilà un moment qu'elle ne faisait plus attention au mouvement de la serviette. Doucement, elle passa une main dans ses cheveux, pudiquement, pour les détacher dans un soupire. Elle garda son sourire, remontant ses mains jusqu'à son cou, juste pour avoir encore cette sensation de la peau de l'ange sous sa main.

- Ne t'en fais pas, cette serviette me va parfaitement
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 27 Jan - 22:47

Elle caressa mon torse délicatement, nous étions tel des poupées de chiffons dans ce lit. N'ayant pas l'envie de bouger, juste une grosse flemme nous retenant dans ces draps, sur ce matelas, dans cette pièce. Elle me rendit mon baiser avec tendresse. Elle m'adressa quelques mots qui me firent sourire d'amusement. Puis elle vint prendre mon visage d'une main pour m'embrasser encore une fois. La suite, aurait pu paraître plus ambiguë, elle se redressa, et vint s'asseoir sur mes jambes. Vêtue uniquement de sa serviette et des ses sous-vêtements. Elle m'embrassa encore une nouvelle fois, mais d'une manière plus différente. Plus sensuellement, plus langoureusement. Elle se pencha doucement, venant chercher mes lèvres à plusieurs reprises avec la langue. N'hésitant en aucune manière. Complètement...libre et sans complexe dans ce qu'elle faisait. Et ce côté ne me déplaisait pas. Je lui rendais tous ses baisers et venais moi aussi chercher ses lèvres plus tranquillement pour varier, contraster les sensations.

Elle se décolla de moi un instant. La serviette descendait un peu, dévoilant une partie de sa poitrine cachée par son sous-vêtement. Mais elle ne semblait pas y prêter attention. D'ailleurs, sa phrase suivante me fit rire. Je me redressa vers elle et vint l'embrasser dans le cou. Je la fit basculer sur le côté puis la déposa sur le dos avant de venir me coller sur elle, sans pour autant l'écraser avec mon corps. Sa serviette était descendue un peu plus. Sans que j'y fasse vraiment attention ou exprès. Je lui souris tendrement et l'embrassa encore dans le cou doucement mais longuement. Puis j'approcha ma bouche de son oreille.

-Elle te va mais on dirait qu'elle descend petit à petit...

Je l'embrassa sur la joue à la suite de ce murmure, puis un peu plus près des lèvres, me rapprochant à chaque baisers de sa bouche, tranquillement, doucement, tendrement, amoureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 27 Jan - 23:08

L'optique que la prise d'initiative ne gêne absolument pas, pire, qu'elle intéresse réellement rassurait Mélodie qui était à présent sous Gabriel. Elle avait frémit en sentant qu'il se rapprochait d'elle et quelque peu rit quand il la renversa sur le lit pour venir au dessus d'elle. Ses mains parcoururent la totalité de son dos, tachant presque d'apprendre au touché chaque petite partie de son corps. Remontant jusqu'à sa nuque, elle ferma les yeux en sentant ses lèvres dans son cou, se cambrant faiblement pour coller son corps contre le sien. Elle avait bien fait de détacher ses cheveux avant, elle était beaucoup mieux ainsi allongée sur le lit avec les cheveux lâchés qu'attachés. Elle ne risquait pas d'avoir froid, pas comme quand ils étaient dehors. Il y avait la température ambiante de la maison déjà, et puis la température du corps de l'ange qu'il appliquait avec soin contre le sien, réussissant pourtant à ne pas totalement se laisser aller sur elle. C'était amusant de voir les petites attentions qu'il y avait par ci par là dans une chose si simple d'apparence. Elle l'embrassa avec passion, gardant cette sensualité sans égale. Elle aimait ça, tout simplement, ses caresses, son contacte, ses lèvres.. Son cou, son dos, son torse, bref ! Tout. Elle passa ses mains sur son torse, le caressant habilement. Les yeux fermés sous ses baisés dans le cou, elle poussa faiblement un petit gémissement. C'était tellement agréable ! Quand il s'arrêta pour se rapprocher de son oreille, elle restait à ce demander ce qui allait bien pouvoir arriver après, car elle voulait une suite au moins aussi agréable que ça. Il parla, quelques mots, tout simple, et elle rouvrit les yeux. Son coeur rata un battement sur l'instant. Elle avait totalement oubliée ce petit détaille et maintenant qu'il en parlait .. elle portait un soutien gorge assez fin, d'une couleur semblable à celle de sa peau pour rester discret, et elle ne sentait presque plus sa serviette dessus. A cause de c'être assise sur lui, elle avait l'impression qu'elle c'était relevé aussi.

Mélodie l'enlaça totalement de ses bras. Elle joua un instant de sa bouche sur son cou, le caressant avant de remonter sur son oreille. Elle aussi pouvait murmurer quelques petits mot à l'ange qui ne le laisserait pas forcément totalement indifférent ! S'il voulait jouer à cela, le gagnant était loin d'être clair pour le moment. Elle sourit, effleurant sa joue de ses lèvres.

- Attention, elle va finir par partir totalement.. Dieu seul sait ce qui se passera alors ..

La jeune louve l'embrassa amoureusement, passant sa langue vers la sienne. Elle vint coller son corps contre le sien, bougeant très faiblement. La serviette glissa jusqu'à son nombril et elle passa ses mains dans ses cheveux. Elle se rallongea entièrement sur le lit, le regardant dans les yeux en souriant. Elle l'aimait. Tout simplement.. Ce n'était pas mal n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 28 Jan - 13:32

Elle me prit complètement dans ses bras, portant ses lèvres à mon cou plusieurs fois. Remontant elle aussi vers mon oreille pour me chuchoter quelques mots. Ceux-ci me firent sourire avant qu'elle ne revienne m'embrasser une nouvelle fois avec amour, jouant avec ma langue sans que cela me déplaise. Sa serviette glissait de plus en plus, descendant maintenant vers son nombril. Ce devait être presque volontaire même. Une sorte de provocation, de jeu entre nous. Elle se colla à moi avant de se coucher complètement sur le lit. Ceci créa un petit espace entre nos corps que je combla en me collant à elle. Pour sentir encore sa peau contre la mienne. Sentir ses battements de coeur qui se faisaient de plus en plus fort. Je lui rendais ses baiser un moment, puis recula juste un peu ma tête. Je posa mon avant bras près de son visage, et lui caressa la joue un moment en la contemplant.

-Tu es magnifique.

Le rayon de soleil s'était déplacé depuis tout à l'heure, un peu moins doux qu'avant, mais tellement réconfortant. Il passait juste sur la joue de Mélodie, éclairant légèrement son oeil en lui donnant un léger reflet doré qui la rendait encore plus belle. J'approcha juste mes lèvres des siennes sans les poser dessus pour autant. Je les effleura légèrement un court instant. Puis l'embrassa tendrement, avec tout mon amour. Je prolongea le baiser un long moment, profitant de ce qui s'offrait à moi. Je ne faisais rien d'autre que l'embrasser. Mais c'était tellement bon que je n'osais rompre un tel geste. Je recula doucement la tête pour stopper le baiser avec quelques regrets. Toujours les yeux fermés, je descendis mes baisers dans son cou, puis sur son torse, entre ses seins, puis me rapprocha de son nombril pour y déposer mes lèvres brièvement. Je releva juste un peu la tête pour regarder Mélodie.

-Il y a beaucoup de moyen pour arriver à te l'enlever...

Je lui caressa les hanches tranquillement, remontant juste un peu pour être à hauteur de son cou. Comme si que je venais de faire n'étais qu'une sorte de feinte. Pour la provoquer à mon tour. Je déposa mes lèvres dans son cou. La caressant un peu plus intensément, faisant un peu plus descendre la serviette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 29 Jan - 14:32

Il n'existait pas d'autre moyen de définir la chose en un moment comme celui ci. C'était envoûtant, enivrant et totalement paralysant si l'on prend comme possible que la volonté et le mental peuvent être des données pouvant être "paralysé" pour un temps plus ou moins important. Encore plus envoûtant quand l'acte premier de charme se retrouve mélangé à des sensations de température assez différente mais étrangement complémentaire. De la sorte, la quasi nudité qui apportait à Mélodie un certain froid en alliance avec la chaleur du corps de Gabriel et ce rayon de soleil qui s'obstinait à vouloir toujours venir sur elle créés une harmonie subtile dont elle pourrait facilement devenir dépendante. Mais on peut retrouver ce genre de chose plusieurs fois ? Certaines personnes vous dirons "bien sur, du moment que le coeur y est", mais l'amour ne suffit pas toujours, et aussi beau que soit les sentiments, parfois ils sont besoins d'autre chose, ou tout simplement de quelque chose en plus à côté de la constante - et un peu trop envahissante - tranquillité qui ne consiste tout simplement à ne rien faire. Un temps, c'est bon, d'autre temps ... c'est toute une autre histoire. Pourquoi diable parler de toutes ses choses car, de toute évidence, ce n'était pas ce qui la préoccuper, pas le moins du monde. Elle avait à vrai dire pas grand chose dans la tête à ce moment là, juste concentré sur les caresses de l'homme qu'elle aimait sur son corps, juste sur lui tout simplement. Doucement, ses lèvres descendaient et elle ne pu se retenir de, les yeux fermer, se cambrer de manière très légère pour savourer, accentuer peut être faiblement le contacte particulier qui lui faisait tout en se laissant faire. Et ses mains, toujours sur ses hanches, et cette serviette qui devenait de plus en plus abstraite. Puis le chemin retour des lèvres et du corps pour revenir contre elle, lui procurait à nouveau ce dédale de ressenti. C'était .. woua ! elle ria intérieurement. Elle qui ne connaissait rien de ses choses, ça lui faisait étrange. Il parla faiblement en la regardant et elle sourit. Effectivement, il avait on ne peut plus raison. Elle garda son sourire quand il l'embrassa dans le cou et descendit un peu plus sa serviette. Elle vint lui mordiller l'oreille comme en jouant.

- Je n'en doute absolument pas Gabriel.. La question est : est ce que tu veux vraiment qu'elle parte ?

Question idiote. En tout cas, elle, elle avait envie qu'elle parte ! Par forcément envie de aller, hop là, on couche ensemble, mais plus pour enlever cette barrière qu'il y avait entre eux. C'est notamment pour ça, et pour suivre dans l'idée de jeu qu'ils venaient de mettre entre eux, qu'elle descendit ses mains jusqu'à bas de son dos, s'arrêtant à l'extrême limite. Un peu plus et c'était le fessier, tout simplement. Elle fit glisser ses mains devant, sur son torse, caressant ses hanches et cette limite imaginaire. Elle remonta les doigts avec toute la douceur dont elle était capable et fit revenir ses lèvres vers les siennes. Lui volant un baisé sans autre ménagement, un baisé des plus langoureux, elle vint l'embrasser à la suite dans le cou, puis un peu plus bas, ses mains posées comme attaches sur ses épaules. Elle l'enlaça ensuite par le cou, posant clairement sa poitrine contre son torse. Une fois qu'elle eu retrouvée son visage, la louve ne souri pas. Elle effleura de sa bouche la sienne, les yeux dans les siens tant que possible

- Dit moi .. veux tu qu'elle parte ?

Sans réellement attendre de réponse, elle l'embrassa à nouveau, plus passionnément et plus longuement. Une fois.. Puis d'autre
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 29 Jan - 22:10

Après avoir fait encore un peu descendre sa serviette, elle vint approcher ses lèvres de mon oreille et me la mordiller juste après. Amusant...Elle me posa une "fausse-question" dont la réponse semblait évidente et à la fois "interdite". Elle descendit ses mains dans le bas de mon dos, mais s'arrêta à la limite juste avant mon fessier. Dommage me disais-je. Elle remonta ensuite ses doigts tranquillement, doucement, pour me caresser le dos, rapprochant mes lèvres des siennes pour me voler un baiser, puis un deuxième, plus langoureux que le premier. Puis ses lèvres descendirent vers mon cou. Peut être que je lui avais donné cette manie que j'ai moi même prise au fil de mes relations de passage. Elle me rabaissa un peu, m'enlaçant autour du cou pour que nos corps soient l'un contre l'autre. Elle effleura ses lèvres contre les miennes, plongeant son regard dans le mien au mieux que nous le pouvions. Et me reposa une "fausse-question" liée affreusement à l'autre. Puis sans pour autant attendre ma réponse, elle vint m'embrasser plus longuement, et plus langoureusement que les autres fois. Elle répéta cette action plusieurs fois, je lui rendit chacun de ses baisers avec la même intensité. Puis vers la fin d'un de nos baisers, je m'arrêta et releva juste un peu la tête, ne quittant pas vraiment ses lèvres. Je n'ouvris qu'un oeil pour voir le sien. Je souris amoureusement.

-Tant de fausse-questions dont tu connais déjà les réponses...la vrai question serait plutôt : Toi est ce que tu veux qu'elle parte ?

Je bascula sur le coté pour me retrouver juste de profil. Je me mis sur le coté et la fit basculée elle aussi pour qu'elle soit face à moi, elle aussi sur le flanc. Je plaça l'un de mes bras sous sa joue pour qu'elle s'y repose, et joua avec l'une de ses mèches de cheveux avec l'autre main. Je me colla à elle du mieux possible et l'embrassa tendrement. Ma main jouant avec sa mèche descendit vers ses hanches. Et du bout des doigts, je commençais à lui enlever complètement la serviette, pour enfin dévoiler entièrement son corps. Seul ses sous-vêtements demeuraient sur ses parties les plus intimes. Je n'osais pas vraiment les lui enlever tout de suite de peur qu'elle le prenne mal et surtout, je n'ai pas envie de presser les choses. Après tout, aujourd'hui, je n'ai aucun rendez-vous, et puis...nous avons l'éternité pour nous aimer. Ma main, chassant la serviette, caressait ses hanches, puis descendit sur sa jambe. Sa peau était si douce. Je lui sourit après l'avoir embrassé dans le cou.

-Tu as un corps magnifique.

Cette petite déclaration, n'avait en aucun cas de connotation sexuelle. Il s'agissait juste d'un compliments des plus sincères afin de lui dire encore une fois tout ce que j'aime chez elle. Son corps, son visage, sa nature, sa manière d'être, son innocence, son unicité...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 30 Jan - 20:03

Maintenant arrivée à un point pareil, lui répondre était totalement inutile. Est ce que Mélodie voulait que la serviette parte de son corps ? Evidemment que oui, quelle question ! D'un certain côté, elle ne lui avait pas vraiment posée une question moins idiote par l'évidence de sa réponse, elle n'avait donc pas vraiment de commentaire à faire. La réponse était d'autant plus inutile d'ailleurs qu'à présent elle ne l'avait plus. Sous elle, étalée sur le lit à l'abandon, les mains de l'ange gabriel - son ange Gabriel - l'avait enlevé, laissant découvrir entièrement les rondeurs de cette dernière qui restait en sous vêtement près de lui. Vraiment près. L'embrassant toujours. Se contacte charnel rempli d'émotion, de sensation et d'amusement même aurai tu faire céder la pire des femmes dans les bras de n'importe quel homme. Sauf qu'ici la différence était notable : ce n'était justement pas "n'importe quel homme". C'était celle qu'elle aimait .. "je t'aime" .. en y repensant, elle sourit bêtement. Et la voilà à présent face à lui sur le flanc, une main sur ses hanche la caressant, l'autre comme appui pour sa tête. Tout ça était beau, agréable, mais à vrai dire un peu trop à l'eau de rose pour elle. Ses propres mains caressèrent son torse alors que la louve vint contre lui, l'embrassant à nouveau, faisant passer sa langue jusqu'à la sienne. Elle joua avec un moment par trop long, sans avoir honte de sa quasi nudité. A quoi pouvait bien servir la honte dans un moment pareil ? Elle aimait ce qui sortait du contexte " rose, la vie est rose, tout est beau, on s'aime, oooh c'est merveilleux" car même s'il était vrai qu'elle l'aimait, elle ne voulait pour rien au monde imaginer qu'ils puissent déjà tomber dans une routine horrible. Elle aimait la douceur, mais pas que. Stoppant leur embrassade, trop proche de ses lèvres pour le voir dans les yeux, elle parla malgré tout, dans une sorte de soupire, de murmure.

- Je suis heureuse qu'il se trouve à ton goût Gabriel, car sache que personne d'autre .. Je ne veux pas un contacte comme celui ci avec un autre, même avec le roi des apollons. *elle rit* juste tes lèvres, tes mains, ton corps..

Comme pour lier les mots aux gestes, d'une manière assez pudique car elle ne l'avait jamais fait, elle ouvrit l'attache de son soutien gorge qui se trouvait entre ses deux seins. Elle bougea quelque peu les épaules, faisant tomber son vêtement derrière elle. Elle le regarda dans les yeux pour voir sa réaction, reculant faiblement. Prenant sa main qui lui caressait les hanches, l'alpha la posa sur sa poitrine. C'était simple, il n'y avait pas grand chose à comprendre de toute manière. Maintenant ou dans vingt ans, elle le voulait lui dans sa vie. Pas un autre, alors elle voulait lui faire comprendre.

- Juste toi .. D'une certaine manière, je suis à toi non ? Et ça me va d'être entre tes mains ~

Elle sourit, l'enlaçant par le cou, laissa sa main sur sa poitrine. Elle l'embrassa tendrement et amoureusement. Ah... encore du rose ! Mais qu'y pouvait elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 31 Jan - 19:52

Elle me murmura, dans un soupire quelques mots, ceux ci me firent sourire, et l'aimer encore un peu plus, elle prenait tout avec légèreté en ce moment, après tout, il n'y a rien de complexe en cet instant. Il y a juste nous, ce lit, ce soleil qui tente de pénétrer dans la chambre mais restant au pas de la porte comme pour nous espionner. Que d'imagination...Ce qui suivit, me surpris dans le bon sens du terme, en effet, je la vis porter sa main à son soutient-gorge, plus précisément à l'attache qui se trouvait entre ses deux seins. D'un geste précis et "habitué" elle défit cette attache et bougea les épaules pour que le sous-vêtements tombe derrière elle. Je la vis porter le regard à mes yeux, bien évidemment, tel l'humain et l'homme que j'étais, je n'avais pas pu m'empêcher de toiser sa poitrine avec une sorte de curiosité perverse. Mais je tourna vite le regard dans le sien, pour lui montrer que sa poitrine n'était absolument pas la seule chose que j'appréciais chez elle. Elle prit ma main dans la sienne, et la posa sur sa poitrine. Je ne comprenais pas vraiment où elle venait en venir, mais après tout, pourquoi chercher une signification ? Je profita juste du moment présent, je me rapprocha un peu d'elle. Elle m'adressa encore quelques mots, prouvant à la fois son amour, et sans doute sa fidélité presque absolue. Puis, tout en gardant ma main contre sa poitrine, et vint m'embrasser, encore une fois. Je ne m'en laissait pas. Je recula juste un peu ma tête pour la regarder dans les yeux.

-Mais n'oublions pas que je t'appartiens un peu aussi...mettons nous à égalité tu veux ?

Je lui fit un sourire malicieux, et retira ma main de sa poitrine, de cette même main, je défit ma braguette de pantalon (celui que j'avais gardé pour dormir) et je l'enleva tranquillement sans gestes brusques. Je le jeta à coté du lit. Et me retrouva tout comme elle, couché sur le lit, en compagnie de mon âme soeur, avec un seul morceaux de tissu entre moi et la nudité. Je reposa ma main sur ses hanches, commençant à baisser son dernier sous-vêtement légèrement. Je me colla complètement à elle, sentant sa poitrine contre la mienne, le contact peau à peau est tellement agréable. Plus...libre. Je lui caressa les jambes, enlevant un peu plus son dessous à chaque passage de ma main. Je lui souris et l'embrassa, tendrement, longuement, jouant avec sa langue. Puis je me recula un peu pour lui mordiller la lèvre. Je lui chuchota.


-Mes mains sont baladeuses parfois, excuses les...Quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 2 Fév - 22:04

Il était amusant de voir comment une situation assez calme peut avoir une suite d'évènement mine de rien rapide dans un laps de temps qui semble long, mais si long ! Et pourtant, en quelques instant uniquement voilà que Mélodie s'était mise presque entièrement nue contre lui, dévoilant sa poitrine et que, en réponse à son geste, il avait enlevé son pantalon, se retrouvant en caleçon au dessus d'elle. Bon et maintenant, on fait quoi ? Elle n'avait pas prévue hier en le retrouvant qu'ils seraient le lendemain dans une telle position. OKAY, encore une fois je le dis : cela ne lui déplaisait pas, au contraire. Elle sentait le contacte entier de sa peau contre la tienne, ses jambes nues proches, touchant les siennes.. elle n'osait pas beaucoup bouger de peur de faire un geste qu'il ne faudrait pas faire, de peur de faire un geste qui le ferait reculer. Elle passa ses mains autour de son cou, l'embrassant amoureusement. Ses mains se baladaient le long de son corps, et la louve sentait bien qu'il descendait un peu plus son dernier vêtement à chaque fois. Son coeur battait plus fort que jamais, augmentant sa respiration qui était motivé par une sorte d'attirance pour ce qui était entrain de se passer. Un peu .. d'excitation ? Ah oui, sûrement, peut être ! elle n'avait de toute manière jamais ressentie sa au niveau sexuel, elle ne pouvait pas savoir. C'est avec regret et douleur dans le regard qu'elle laissa ses lèvres s'éloigner d'elle pour dire quelque mot. Le soleil était encore la, tombant sur son visage.. Mais quel chieur ! Elle rougissait, depuis qu'il avait enlevé son pantalon, elle ne pouvait retenir ce changement de couleur et maintenant voilà qu'il pouvait tout voir sur son visage ! Elle sourit, une hésitation avec un peu de peur visible dans son regard. Oh, pas qu'elle avait peur de l'acte en lui même, mais elle ne savait pas ce qu'elle devait faire, s'il voulait le faire, s'ils allaient le faire, et ce qu'il faudrait faire pendant, ou même après.. ok, elle avait écrit des histoires avec des scènes de sexe, mais en vrai .. Elle rit faiblement

- Quoi que .. tu peux continuer. Non ?

Elle lui fit un clin d'oeil et vint l'embrasser. Bon, il fallait bien faire quelque chose à son tour. Elle descendit ses mains le long de son corps. Elle ne bougea que très faiblement son caleçon et l'une de ses mains vint se perdre sur son sexe. Alors que l'autre remonta dans les cheveux de l'ange, elle commença à le caresser doucement. C'était .. étrange ! très étrange. Son coeur rata un battement. Elle était un peu perdue .. Et de toute manière, elle ne pouvait pas vraiment lui demander quoi faire ou autre ! enfin .. si ? Non ! il ne fallait pas dire n'importe quoi, elle était adulte et responsable. Elle le caressa plus longuement, s'appliquant avec une grande tendresse
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 3 Fév - 17:46

Après quelques mots, je la vis un peu plus...entreprenante et perdue à la fois. En effet, elle passa une main à l'intérieur de mon caleçon, celle ci, venant caresser mon sexe doucement. Elle s'appliqua avec une grande tendresse. Je la regarda, à la fois surpris et heureux qu'elle prenne une initiative. A mon tour, je lui enleva presque entièrement son sous vêtement, et vins d'une main l'enlacer complètement pour presque me coller à elle, et d'une autre main je vins lui caresser la raie des fesses, pour descendre ensuite vers son sexe. La caressant tendrement et fermement à la fois, qu'elle sente que s'échapper est impossible et puis, voudrait elle vraiment s'enfuir ? Je me colla complètement contre elle, peut être la gênant un peu pour ses mouvements, mais rendant les miens un peu plus intense. Je l'embrassa dans le cou, puis dans la nuque, et enfin revins vers sa bouche pour prendre ses lèvres avec fougue. Je vins ensuite lui chuchoter à l'oreille.

-Notre relation semble passer un cap...

Je continua mes caresses, un peu plus fermement mais toujours en restant calme et sans lui faire mal pour autant. Je lui enleva entièrement son dernier morceaux de tissu, pour que nous nous retrouvions presque complètement peau contre peau, n'attendant qu'une chose, qu'elle m'enlève mon caleçon.

Je me recula juste un peu, pour lui laisser la place de me l'enlever, et en même temps pour admirer son visage encore une fois, à chaque fois que je la voyais, j'avais l'impression de ne pas l'avoir vue depuis une dizaine d'année. Ce qui la rendait encore plus belle à mes yeux, je continua mes caresses, et posa mes lèvres contre les siennes, allant chercher sa langue, l'embrassant langoureusement et longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 3 Fév - 18:14

Gémissement. Doucement, son corps se cambre, venant chercher un peu plus le contacte avec le corps de Gabriel. C'était .. tellement bon. Il n'y avait pas d'autre moyen de le dire. Mélodie gardait sa main sur son membre qui avait du mal à garder un rythme assez intense avec ce qu'il lui procurait comme sensation. Sa main gardait une fermeté assez impressionnante par son calme. Elle n'avait pas mal du tout, au contraire. Par réflexe nouveau dans une telle situation, elle écarta un peu plus les jambes pour sentir la main de l'ange contre son entre jambe. Elle répondit à chacun de ses baisés sans la moindre hésitation, allant même les chercher à la suite, une fois, deux fois, encore. Sa main s'arrêta, son autre main se refermant sur ses cheveux quand elle le sentie la mettre enfin totalement nue, revenant ensuite se placer contre elle. L'instant qu'il prit pour ce geste, elle l'utilisa également. D'abord des mains, puis des pieds, elle lui enleva son caleçon, le faisant tomber le plus loin possible. Et sa main déjà reprenait son travail. Gémissement à nouveau. Celui là, elle l’étouffa contre ses lèvres. Sa langue vint retrouver celle de Gabriel sans hésitation, jouant avec, faisant une sorte de danse assez étrange. Avant, elle rougissait de honte, mais maintenant c'était quelque chose de très partagé entre la gène du moment et le plaisir qu'elle ressentait ne serait ce que par le mouvement de la main de son amour sur elle. A vrai dire, elle ne pensait pas qu'elle pouvait réellement ressentir tout cela avec une simple caresse. Qu'allait être la suite alors ? Elle frissonna légèrement et vint déposer une série de baisé passionné dans son cou avant de remonter délicatement jusqu'à sa bouche et reprendre leur embrassade. Sa main continuait des mouvements qui tentaient d'être mieux en mieux au fur et à mesure, sans forcément y arriver. Elle voulait essayer au moins de lui faire éprouver autant de chose, mais il semblait l'avoir déjà fait, alors que elle était encore un peu perdue. Par moment, leur proximité et son mouvement faisait qu'elle sentait son membre près de sa jambe ou autre, et elle avait un sursaut de rougeur qui repartait.

Avec tout ça, ses yeux étaient devenus rose. Un rose perçant, traduisant de ce qui semblait être une envie et de ses sentiments pour lui. Elle remonta ses deux mains vers son visage, relevant quelque peu les jambes. Le tenant ainsi, elle l'embrassa amoureusement avec une certaine fougue et le regardant dans les yeux

- Je t'aime tellement Gabriel..

Ceci dit, elle redescendit sa main pour reprendre son massage. Son coeur battait toujours vite, belle différence avec le calme qui semblait habiter l'ange au dessus d'elle. C'était agréable. Vraiment. Et elle mentirait en disant qu'à ce moment, elle n'avait pas envie de savoir tout ce qu'on pouvait ressentir avec des caresses différentes, ou tout simplement avec l'acte en lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Revenir en haut Aller en bas

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit