AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Au détour d'une clairière [PV Requiem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Sam 10 Déc - 11:18

Depuis qu'elle avait quitté Gabriel, Dolce, la jument blanche qu'il lui avait offerte, galopait à bride abattue en direction d'un point qui se trouvait au-delà de la forêt.
Serena avait enfin un endroit où elle devait se rendre, le Temple, une sorte de havre de paix ou du moins de zone neutre où elle pourrait rencontrer d'autres Anges et sans doute en apprendre plus par rapport à ce qu'il lui était arrivé.
Elle n'avait jamais demandé à venir en OtherSide et encore moins à se retrouver sous l'apparence pure et immaculée d'une créature a priori divine.
Non, la seule chose qu'elle souhaitait, c'était retrouver le chemin de son monde, son fiancé, sa véritable apparence, tout ce qui faisait sa vie avant qu'elle n'ait la malencontreuse idée d'effleurer cette vitrine où elle avait croisé ce qui était devenu son véritable reflet.
Le métamorphe l'avait suffisamment mise en garde pour que ses recommandations soient gravées au fer rouge dans un coin de son esprit.
Cet endroit n'était rien d'autre qu'une jungle où la loi du plus fort était la meilleure, où le faible était bouffé si l'on se montrait imprudent ou ingénu.

Et il y avait aussi cette histoire de chasse aux Anges et aux Dragons par-dessus le marché : les plumes des ailes qu'elle tenait cachées pour le moment étaient visiblement prisées pour leurs vertus curatives et des gens peu scrupuleux n'hésitaient pas à massacrer ses pareils pour les obtenir.
Au Temple, elle serait pour un moment en sûreté, à condition de se montrer prudente et elle pourrait enfin en apprendre davantage sur les raisons de sa présence dans ce monde.
Un son répétitif et rauque arracha la blanche demoiselle à ses pensées : elle constata que sa monture commençait à donner des signes de fatigue.
Elle eut un sourire compréhensif, l'animal filait comme le vent depuis des heures, normal qu'elle commence à s'essouffler.
Doucement, elle tira sur les rênes afin de ralentir son allure et elle se pencha à son oreille une fois qu'elle fut au pas pour ne pas prendre le risque de dégringoler en pleine course.


- Faisons une pause Dolce, tu as besoin de te reposer un petit moment !...

Comme si elle comprenait chacun des mots qu'elle lui disait, la fière jument secoua brièvement la tête comme si elle n'était pas d'accord.
Tout comme son maître, elle savait que ces bois pouvaient être particulièrement dangereux et elle se sentait en état de porter le poids-plume sur son dos sans s'arrêter jusqu'au Temple.
Doucement, Serena caressa son encolure blanche et élégante pour l'apaiser.


- Juste le temps de boire et de me dégourdir les jambes. J'entends le chant d'une rivière non loin.

L'idée d'un peu d'eau pour cet animal haletant suffit sans doute à la convaincre qu'une pause de quelques minutes ne leur ferait rien craindre.
Docilement elle se dirigea au son de la rivière que sa cavalière avait perçu et son pas élégant la mena dans une petite clairière où un ruisseau coulait doucement en chantant.
L'Ange mit pied à terre et s'étira un peu : sur Terre elle n'avait jamais chevauché si longtemps et si vite, elle devrait pourtant s'habituer à cet exercice tant qu'elle foulerait les terres d'OtherSide.
Dolce s'était déjà penchée sur le cours d'eau pour se désaltérer avant de reprendre la route, elle-même s'accroupit au bord du ruisseau cristallin et emplit une de ses mains blanches d'eau pour la porter à ses lèvres, cette longue cavalcade l'avait assoiffée elle aussi.
Mais il y avait une chose dont Serena n'avait aucunement conscience : non loin de cette clairière, savamment dissimulée sous les frondaisons des arbres centenaires, se dressait le manoir d'une créature que Gabriel lui avait dit d'éviter entre toutes.
Elle venait de pénétrer sur le territoire d'un Vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Lun 26 Déc - 10:37

Requiem, après quelques instants de recherche, trouva la partition qu'il cherchait. Il prit donc place devant le piano à queue qui trônait dans le salon pour jouer ce morceau qu'il affectionnait tout particulièrement. La musique emplit bien vite le silence de ce grand manoir, plongeant le Noble Vampire dans une sorte de calme heureux, comme à chaque fois qu'il touchait à cet instrument.
Quel chemin avait parcouru le petit Humain, prostitué au nom étrange dans le sale Paris pour en arriver là! A cette époque Requiem ne savait même pas ce qu'était un piano!
Le Stupre était loin d'aimer tout ce qu'il était devenu en faisant le Voyage vers OtherSide. Mais cependant une chose était sûre: Il aurait été prêt à changer bien plus que cela pour échapper à Eric et au clan NachtBlume.

Quand le silence revint autour de lui, Requiem lâcha un léger soupir, et resta quelques instants assis devant le piano, goûtant le calme qui l'environnait. Le Vampire avait beau être quelqu'un fait pour les fêtes et les réceptions, il appréciait de temps à autre de tels moments de silence. Il regardait rêveusement par la grande baie vitrée la forêt qui environnait le manoir.
C'est alors qu'une étrange odeur vint jusqu'à lui. Il était surpris de cette "visite", car peu de personne venait jusqu'ici...Surtout les Anges.

Requiem se releva, se plaçant sur le pas de la porte. Il s'agissait d'un Ange, d'une Ange pour être plus précis, qui s'était arrêtée au niveau du lac. Le Vampire ayant achevé son Voyage près de ce lac près duquel il avait installé son habitation, il le considérait presque comme sa propriété. Et il faut dire qu'il était très curieux de connaître la personne qui venait de s'installer sur son territoire...

Comme il n'était vêtu que d'un jean noir, Requiem enfila un blouson de cuir et s'avança vers le lac, s'arrêtant de façon à pouvoir observer son visiteur sans être vu.
Elle était magnifique.Rien de plus normal pour une Ange, surtout que le Noble pouvait la reconnaître: Serena Magami, membre du Conseil des Anges et Vertu de la Tempérance. En tant que membre de l'aristocratie vampirique, Requiem connaissait les êtres les plus importants de chaque race: Le Conseil des Anges, la Légion, les Péchés, les Sages, les Nobles...

S'avançant cette fois sans cacher sa présence, le Stupre vint s'asseoir à côté de l'Ange, lui adressant un sourire avenant:

-Bonjour, Mademoiselle Magami.


Cette fois-ci, les yeux de Requiem étaient restés au rose pâle. Il trouvait bien sûr Serena magnifique, mais il avait bu du sang tout récemment, ce qui lui permettait de se contrôler encore. Pour une fois, pourquoi ne pas engager la conversation normalement? Elle devait se se souvenir de lui en tant que Noble, et Requiem avait envie d'apprendre à la connaître...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Lun 26 Déc - 13:12

Accompagnée de Dolce, la monture élégante et intelligente que lui avait confié Gabriel Crimson, Serena ne pensait courir aucun danger en se contentant de se désaltérer calmement au coeur de la forêt.
Certes on l'avait prévenue à maintes fois que ces bois étaient particulièrement dangereux et recelaient mille dangers mais jusqu'alors elle n'avait jamais fait de mauvaises rencontres.
Oh, bien sûr, elle avait été surprise dans ses ablutions dans le lac par un lion gigantesque qui s"était au final avéré un métamorphe mais leurs échanges avaient été plus que courtois, à tel point qu'il lui avait fait cadeau de la magnifique jument blanche qui buvait tranquillement dans l'onde à ses cotés.
Mais celle-ci se redressa brusquement et elle se mit à piaffer en hennissant en direction de l'Ange.
Elle ne put s'empêcher d'écarquiller ses yeux écarlates en la voyant réagir de la sorte, Dolce était-elle déjà si pressée de reprendre la route, comme si elle avait perçu un danger dont elle n'avait pas encore conscience ?


- Dolce ?... Qu'est-ce que tu...

La sensation soudaine d'une présence à ses cotés la fit se figer, elle n'avait perçu aucun mouvement, aucun son dans sa direction, comment pouvait-il y avoir qui ou quoi que ce soit auprès d'elle ?...
Elle se retourna vivement en direction de cette présence auprès d'elle, faisant danser sa chevelure immaculée derrière elle et elle se figea en constatant que ni Dolce ni elle-même ne s'étaient trompées.
Nonchalamment assis dans la verdure environnante, un jeune homme à la chevelure argentée et au regard rosé la fixait avec un léger sourire enjôleur, comme s'il se distrayait de la surprendre de la sorte au milieu de nulle part.
D'ailleurs, il ne tarda pas à engager la conversation comme s'ils se croisaient par hasard dans la rue.


-Bonjour, Mademoiselle Magami.

La jeune fille ne put s'empêcher d'écarquiller de nouveau les yeux : par prudence et vu son nouvel état, elle n'avait rencontré que fort peu de gens en OtherSide et peu se targuaient de connaître son véritable nom.
Mais à mesure qu'elle avait les yeux fixés sur le nouveau venu dans son blouson de cuir et son jean noir, quelque chose lui revint à l'esprit.
La première fois où ses pas l'avaient mené à la capitale, cherchant quelque information qui aurait pu l'éclairer sur sa venue dans ce monde, elle avait senti une main se refermer fermement sur son poignet blanc.
Surprise, elle s'était retournée et avait croisé un individu encapuchonné dont elle avait toutes les peines du monde à déchiffrer les traits.
Une voix masculine et chargée de reproches avait retenti sous la capuche.


- Tu es en retard, Tempérance !...

L'Ange n'y comprenait strictement rien mais d'autorité l'homme se mit à l'entraîner dans les rues de la capitale, avec une force déconcertante mais toutefois sans lui faire aucun mal.
Totalement stupéfaite, Serena essayait vainement de se débattre contre cette étreinte d'acier.


- Mais... Qu'est-ce que vous faites ?... Lâchez-moi !...

L'homme ne semblait pas l'écouter et finalement on lui jeta dessus un manteau à capuchon blanc - qu'elle portait encore aujourd'hui d'ailleurs - avant de la faire pénétrer dans ce qui ressemblait à un petit amphithéâtre.
On la poussa vers un siège et bien vite des discussions commencèrent, citant tout d'abord les noms des participants.
Elle n'y saisit pas grand'chose mais elle constata bien vite que les discussions s'envenimaient entre nombre des participants.
Profitant de la confusion ambiante, elle en profita pour s'éclipser discrètement et prendre la tangente, se demandant dans quelle étrange réunion on l'avait entraînée malgré elle.
Mais maintenant qu'elle se souvenait, elle pointa légèrement le jeune homme à ses cotés du doigt, elle l'avait vu ce jour-là, même s'il était habillé très différemment.


- Vous êtes... Requiem Na... Nachtblume ?...

Elle n'était pas certaine de ne pas écorcher le nom si particulier de son interlocuteur.
En tous cas, le jeune homme à ses cotés ne sembla pas prendre offense qu'elle hésite en le reconnaissant, ils ne s'étaient aperçus qu'une fois et n'avaient jamais été présentés.
Mais, revenue de sa surprise, l'Ange constata que la fière jument blanche continuait à taper du sabot furieusement et à fixer Requiem avec hostilité en renâclant.
On ne pouvait pas dire que le nouveau venu semblait dangereux, peut-être taquin mais les recommandations de Gabriel lui revinrent à l'esprit, elle devait se montrer prudente avec tous ceux qu'elle croisait, elle ne pouvait jurer de la nature de celui qui l'avait rejointe sans qu'elle puisse sentir sa présence.
Elle rejoignit la jument et flatta son encolure pour tenter de l'apaiser.


- Calme-toi Dolce, tout va bien...

La fière monture cessa de renâcler et de taper du sabot mais elle continuait à fixer le vampire avec hostilité, comme si elle le mettait au défi de s'en prendre à celle que son maître lui avait confiée.
L'animal apaisé, Serena releva ses pupilles écarlates dans la direction de Requiem, l'interrogeant du regard.
Bien qu'ils ne se connaissent que de vue, ils étaient étrangement similaires au niveau de l'apparence.
Peau au teint de porcelaine, yeux à l'éclat rougeoyant et là où la chevelure du vampire était d'argent, celle de l'Ange avait la pureté de la neige.
Peut-être que le jeune homme avait subi une malédiction similaire à la sienne, peut-être que son apparence avait intégralement changé lorsqu'il avait traversé ?
A cette seule pensée, elle eut soudainement envie de faire plus ample connaissance avec cet être qu'elle n'avait fait qu'apercevoir.


- ...Que faites-vous ici ?...

Elle n'était pas mécontente de cette rencontre au milieu de nulle part mais la tenue de son vis-à-vis, très décontractée, laissait peu de doute quant au fait que lui n'était pas en train de voyager.
Gabriel l'avait suffisamment mise en garde, elle ne devait pas inconsidérément faire confiance à ceux qu'elle croisait sinon elle risquait de très mal finir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Ven 30 Déc - 10:02

Toujours assis dans l'herbe, Requiem observa sans se départir de son sourire enjôleur Serena se retourner brusquement, manifestement très surpris de le voir ici. Sa jument non plus n'avait pas l'air du tout contente de le voir, et elle ne se privait pas de le montrer, renâclant furieusement. Le Vampire était habitué à créer ce genre de réactions chez la plupart des animaux, car étant un prédateur de nature ces derniers le considèrent comme un danger. C'est pourquoi il n'y fit pas plus attention que de coutume, reportant toute son attention sur l"Ange.

Le cheminement de sa pensée était facile à retrouver au vu de la situation: Puisqu'il connaissait son nom, ce Vampire l'avait déjà vu. Il lui suffisait donc de se rappeler le jour de la réunion dans l'une des salles de la cité, où la discussion avait été particulièrement houleuse car faisant allusion à un sujet pour le moins délicat. Le Noble se rappelait même que la jeune femme était arrivée (ou avait été amenée) en retard, et qu'elle s'était éclipsée dès qu'elle l'avait pu. Elle venait sans doute d'arriver de la Terre des Hommes, et ce serait pour cela qu'elle n'était pas encore à sa place dans le Conseil des Anges.

A l'entente de son nom -elle était donc parvenue à s'en souvenir-, Requiem hocha doucement la tête. Il était, d'une certaine façon, honoré qu'elle ai réussi à se souvenir de son nom, si étrange n'est-ce-pas?

-C'est moi, en effet. Enchanté de vous revoir, Mademoiselle Magami.


Requiem c'était exprimé avec une politesse délicieuse, de celle qui plaît à tous. Il avait l'habitude depuis le temps, d'agir de cette façon.
Serena tenta de calmer sa magnifique monture, qui malgré tout ne sembla pas pour autant trouver le Vampire moins dangereux, tant pour elle que pour sa maîtresse. Il fit un geste de la main qui signifiait de laisser tomber, elle ne parviendrait pas à l'apaiser totalement, du moins tant que lui-même serait dans les parages.

Une fois l'attention détourner de la jument, le Stupre se sentit détaillé de la tête aux pieds par le regard rougeoyant de l'Ange. Il fit celui qui ne s'en rendit pas compte, pas le moins du monde gêné par cette inspection. On aurait pourtant presque dit qu'elle cherchait quelque chose de particulier chez lui...Cependant, quand elle lui adressa la parole, il n'y avait pas la moindre trace de méfiance dans sa voix, plutôt une curiosité. Sans se départir de son sourire, Requiem ne se fit pas prier pour répondre à sa question:

-Il se trouve que mon manoir se situe tout près d'ici. J'ai simplement senti quelqu'un entrer sur mon territoire, et je suis venu m’enquérir de ses intentions.


Il n'y avait, bien sûr, pas trace d'hostilité dans sa voix, Requiem se contentait d'expliquer ce qui l'avait mené jusqu'au lac. Il faut dire que lui non plus n'était pas malheureux de cette rencontre, bien au contraire, c'était une distraction tout à fait bienvenue qui s'était présentée à lui sous cette forme d'Ange.

-Pardonnez ma curiosité, elle est peut-être mal placée, et auquel cas ne prenez pas la peine de me répondre, mais...Pour quelles raisons aviez vous fui la réunion, la première fois? Heureusement je pense être le seul à m'en être rendu compte, mais cela aurait pu vous apporter de gros ennuis si vous ne répondez pas à vos obligations de Vertu. Ce n'est bien sûr pas une menace, mais une simple mise en garde, et c'est parce que je connais bien le système que je me permets de vous la faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Ven 30 Déc - 18:38

Requiem ne se départit pas un seul instant de son sourire charmeur comme si la curiosité de l'Ange à son égard était naturelle.

- Il se trouve que mon manoir se situe tout près d'ici. J'ai simplement senti quelqu'un entrer sur mon territoire, et je suis venu m’enquérir de ses intentions.

Son manoir ? Son territoire ?... Serena ne put s'empêcher d'arquer un sourcil à ces mots, cela signifiait-il que le jeune homme face à elle était un propriétaire terrien ou quelque chose du genre ?
Quoiqu'en repensant à la seule et unique fois où elle l'avait aperçu auparavant, il était richement habillé lors de la réunion qu'elle avait esquivée aussi habilement que possible.
Peut-être que Requiem était une sorte de noble en OtherSide, elle foulait ce sol depuis trop peu de temps pour savoir exactement comment fonctionnait la société ici.
Jusqu'à présent, elle s'était plus intéressée à savoir comment survivre sur ce monde inconnu et à essayer de glaner des informations pour tenter de retourner d'où elle venait ou récupérer sa véritable apparence.
Une fois qu'elle serait au Temple, au milieu d'autres Anges comme elle, sans doute lui en apprendrait-on plus sur ce qu'elle devait savoir et ce qu'elle devait faire désormais.
Néanmoins, si le maître des lieux avait pris la peine de se déplacer, c'était sans doute parce qu'il avait pris son passage comme une intrusion, elle devait elle aussi expliquer sa présence ici.


- Je vois... J'ignorais totalement que ces terres vous appartenaient, je ne faisais que passer pour me rendre au Temple...

Cette petite explication ne semblait faire ni chaud ni froid au jeune homme, comme si sa présence ici ne le dérangeait pas plus que ça.
Au contraire et soudainement, elle se mit à ressentir... de l'amusement émaner de son vis-à-vis.
Elle n'était pas habituée à ces sensations, à capter des sentiments qui n'étaient pas les siens, c'était pour le moment plutôt désagréable d'être parasitée par ce que ressentait autrui.
Toutefois, savoir qu'elle amusait Requiem pouvait se montrer à double tranchant : soit il était ravi de la voir ici pour une raison qu'elle ignorait pour le moment, soit il se moquait souverainement d'elle.
D'ailleurs, il ne tarda pas à revenir à la charge, rappelant l'occasion où ils n'avaient fait que s'apercevoir l'un l'autre et où, pourtant, il avait pris bonne note de son identité.


- Pardonnez ma curiosité, elle est peut-être mal placée, et auquel cas ne prenez pas la peine de me répondre, mais... Pour quelles raisons aviez vous fui la réunion, la première fois? Heureusement je pense être le seul à m'en être rendu compte mais cela aurait pu vous apporter de gros ennuis si vous ne répondez pas à vos obligations de Vertu. Ce n'est bien sûr pas une menace mais une simple mise en garde et c'est parce que je connais bien le système que je me permets de vous la faire.

La façon dont le jeune noble tourna les choses retint la surprise que Serena aurait dû montrer devant de telles paroles.
Obligations ? Vertu ?... De quoi parlait-il ?
Elle aurait sans doute posé la question si les recommandations de Gabriel ne lui étaient pas restées en tête de la sorte.
Si elle se montrait trop innocente ou ingénue, par les temps qui couraient, où on traquait les Anges comme de vulgaires tas de plumes, cela pourrait lui coûter la vie.
La blanche demoiselle décida donc de botter en touche avec un air dégagé.


- Disons que c'est une longue histoire... Je ne pouvais malheureusement pas m'attarder lors de cette réunion...

Elle espérait que cela suffirait à Requiem pour le moment mais elle oscillait entre deux décisions à prendre : le planter là et rejoindre le Temple au plus vite était la plus prudente mais l'apparence du jeune maître des lieux continuait à l'intriguer, elle ne pouvait tout de même pas partir d'ici sans poser les questions qui la taraudaient.
Qui savait dans combien de temps elle aurait la chance d'apprendre ce qui lui était réellement arrivé, si cette occasion se présentait encore ?
L'Ange hésita encore quelques instants mais prudemment et très poliment, la question qui la hantait franchit l'enclos de ses lèvres délicates.


- Pardonnez mon indiscrétion et je ne vous en voudrais pas si vous ne répondez pas si ma question vous paraît inconvenante... Mais... Aviez-vous la même apparence... avant de venir en OtherSide ?...

La question paraissait un peu ridicule à Serena, après tout elle ignorait si le jeune homme avait traversé tout comme elle ou bien s'il était tout simplement né dans cet étrange monde ?
Si jamais c'était le deuxième cas, il allait sans doute lui rire au nez et cette seule pensée fit roser les joues de porcelaine délicates de la jeune fille dont le regard écarlate ne quittait plus Requiem, oscillant entre crainte et excitation.
Qu'allait-il lui répondre ?...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Mar 10 Jan - 17:48

Requiem, toujours assit dans l'herbe, regardait encore Serena, ce sourire avenant présent sur ses lèvres. Il n'avait que peu l'occasion de côtoyer les Anges, mis à part les Vertus que ses obligations faisaient rencontrer parfois. Les Anges les moins vertueux n'aimaient, la plupart du temps, s'approcher des Vampires, et particulièrement le Stupre, pécheur en puissance, et fier de l'être.
Le Noble fut agréablement surpris que la belle jeune femme soit parvenue à retenir son nom, et sans l'écorcher. Il était vrai que son patronyme était pour le moins étrange. Il semblait bricolé de toutes parts, et après tout c'était exactement ça: Un nom de prostitué donné par un mac parisien, et comme nom de famille, celui du réseau. Mais aujourd'hui, cette époque et cet homme étaient enterrés, et tout cela n'avait plus d'autre signification que le nom d'un des plus importants Vampires d'OtherSide. C'est pour cela que Requiem chassa tout cela de sa tête pour se consacrer à l'instant présent, celui de sa rencontre avec cette si belle créature.

La question de Serena ne put que le surprendre, car il était vrai qu'elle était étonnante. Auparavant, personne ne lui avait jamais posé cette question, et cela faisait si longtemps, à présent...Prenant quelques instants pour réfléchir, il dut se replonger dans ses souvenirs...
Ce soir-là, il avait environ 19 ans. Il se trouvait torse nu devant le miroir de sa minuscule chambre, les clients n'allaient pas tarder à arriver. Cela avait beau faire des année qu'il faisait ça, il avait toujours aussi peur...
Il se regardait dans le miroir, devant se préparer. Mais il ne pouvait détacher son regard de cet adolescent, un peu maigrichon, aux cheveux blonds en bataille, aux grands yeux bleus foncés souvent emplis de larmes, ce torse pâle et peu musclé...C'était cette bouille d'enfant qui faisait son succès, tout comme cette lueur de désespoir qui embrasait ses yeux quand il venait embrasser ses clients...

Ce jour-là, Requiem s'était retourné pour présenter son dos au miroir, dévoilant sa honte: La marque au fer rouge qui aujourd'hui encore le désignait de la race des esclaves. Le N et le B entrelacés plaisaient souvent aux clients...

Ce n'est que quand Requiem sentit une larme de sang couler sur sa joue qu'il parvint à revenir à l'instant présent. Essuyant la trace d'un geste furtif de la main (comme tous les Vampires, ses larmes étaient faites de sang), et le Noble sourit de nouveau, comme pour s'excuser de cet instant d'égarement de sa part:

-Je n'avais pas tout à fait le physique que vous me voyez aujourd'hui, en effet. J'avais à peu près le même visage et le même corps, cependant mes yeux étaient bleus et mes cheveux blonds. Mais, puis-je vous demander pourquoi cette question?


Cette étrange interrogation, il faut le dire, attisa la curiosité du Noble Vampire.En OtherSide la plupart des êtres s’accommodaient très bien de leur nouvelle existence en OtherSide. Et même Requiem était trop heureux d'avoir échappé à sa misérable existence humaine, esclave dans un bordel de la Renaissance, pour ne pas apprécier sa vie maintenant. Cependant, la question de Serena semblait sous-entendre qu'elle ne se plaisait pas ici. Peut-être qu'elle heureuse sur Terre, et le Voyage lui avait arraché cela...

D'un geste souple, Requiem se leva pour se rapprocher de la belle Ange. Aussitôt, la jument sembla se mettre enc olère, comme si elle refusait qu'un danger approche sa maîtresse. Sans peur ni colère, le Vampire murmura à son adresse:

-Je n'ai pas l'intention de lui faire du mal, tu peux être tranquille...


Ces quelques paroles ne calmèrent pas vraiment la jument, mais comme si elle les avait comprises, son trouble diminua quelque peu. Une fois la monture un peu rassérénée, le jeune homme -qui n'avait de jeune que l'apparence-, s'assit juste à côté de Serena, les yeux résolument fixés vers le lac. L'endroit il était arrivé, nu et affamé, où il avait connu la Soif pour la toute première fois...

-Vous n'êtes pas obligé de m'en parler si tel n'est pas votre souhait. Mais malheureusement, vous ne pourrez pas retourner sur Terre, et reprendre votre ancienne existence. Aujourd'hui et jusqu'à la fin, vous êtes un Ange, Serena...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Sam 14 Jan - 12:35

Sa question avait de quoi déconcerter n'importe qui et Requiem la considéra quelques instants avec surprise avant de se détourner d'elle pour réfléchir.
Il resta silencieux un petit moment comme l'interrogation de l'ange l'obligeait de faire appel à des souvenirs immémoriaux mais soudainement ce fut au tour de Serena d'écarquiller faiblement les yeux.
Quelque chose de brillant se mit à poindre au bord des paupières de Requiem, ç'aurait dû être une larme pure et cristalline mais l'Ange constata avec stupeur qu'il n'en était rien.
Celle-ci était écarlate, plus rouge que le sang et elle s'écoulait si lentement qu'elle semblait irréelle.
Cette étrange manifestation ramena néanmoins le jeune homme auprès d'elle à la réalité et il balaya cette larme sombre et épaisse d'un revers de main.
Aussitôt il lui sourit comme pour se faire pardonner son absence avant d'enfin répondre à son étrange question.


- Je n'avais pas tout à fait le physique que vous me voyez aujourd'hui, en effet. J'avais à peu près le même visage et le même corps, cependant mes yeux étaient bleus et mes cheveux blonds. Mais puis-je vous demander pourquoi cette question ?

La blanche demoiselle constata avec un mélange de soulagement et de regrets qu'elle avait raison, soulagement parce qu'elle comprenait qu'elle n'était pas la seule à avoir subi ce sort mais aussi de regrets à l'encontre du jeune homme qui avait dû dire adieu à son véritable reflet lui aussi.
Mais la question de Requiem la mit mal à l'aise, comment pouvait-elle s'expliquer ?...


- Eh bien... Je...

Avant qu'elle puisse trouver une réponse intelligible, le jeune homme à la chevelure argentée se leva aussi souplement qu'un félin et la réaction de Dolce ne se fit pas attendre.
Elle s'avança d'un pas fier et déterminée, foudroya du regard le vampire qui se cachait derrière cette belle apparence et renâcla, au moindre geste menaçant envers sa cavalière elle lui ferait connaître sa force.
Ce n'était pas le geste négligent de la main de cet être des ténèbres qui allait l'apaiser, la jument se tiendrait sur ses gardes jusqu'à ce qu'elle ait mis cette petite Ange en sûreté, son maître lui avait dit de veiller sur elle et elle le ferait.
Requiem se rassit sur la berge un peu plus près de Serena et il fixa intensément l'onde claire, comme s'il cherchait à y lire quelque chose d'invisible.


- Vous n'êtes pas obligé de m'en parler si tel n'est pas votre souhait. Mais malheureusement, vous ne pourrez pas retourner sur Terre et reprendre votre ancienne existence. Aujourd'hui et jusqu'à la fin, vous êtes un Ange, Serena...

La jeune femme eut l'impression que la foudre la frappait : depuis qu'elle avait mis le pied sur OtherSide, elle avait tout fait pour comprendre ce qui lui était arrivé et aussi comment retourner chez elle au plus tôt.
Et voilà que Requiem, ce presque inconnu pour elle, lui annonçait crûment qu'elle se leurrait, qu'elle ne reverrait jamais son monde ni ne redeviendrait ce qu'elle était !
Le choc fut si grand qu'elle avait l'impression de se briser en mille morceaux, elle vacilla sur ses jambes et il fallut toute sa force de volonté pour ne pas s'effondrer sur place.


- Non... C'est impossible...

Sa voix n'était plus qu'un murmure étouffé comme si elle s'était brisée dans sa gorge.
Elle avait beau retourner les mots de Requiem dans tous les sens, il n'avait aucune raison de lui mentir !...
Lorsqu'elle put détourner les yeux du beau visage du jeune homme qui semblait à la fois surpris et inquiet de sa réaction, elle ne put s'empêcher de les poser sur son reflet immobile à la surface de l'eau.
Elle semblait encore plus diaphane que d'ordinaire, sans doute à cause de la pâleur mortelle qui avait envahi son visage aux pupilles écarlates, auréolée de sa chevelure neigeuse flottant au vent et de ses vêtements blancs.
Brusquement un sentiment de révolte s'empara d'elle, elle n'avait jamais voulu de ce reflet angélique, elle n'avait rien demandé !

D'un geste vif, l'Ange se saisit d'une pierre qui se trouvait de la berge et elle la jeta de toute sa force dans l'onde pour détruire ce reflet.
Quelques gouttes de la gerbe d'éclaboussure l'atteignit, tout comme Requiem d'ailleurs mais elle s'en moquait !
Voir disparaître ce reflet lui fit du bien mais elle savait cruellement qu'il réapparaîtrait dès que l'onde retrouverait son calme.
Toutefois ce n'était pas le cas pour l'instant, la surface peut-être mue inconsciemment par ce pouvoir sur l'eau qu'elle ne maîtrisait pas encore, comme déchaîné par le choc que Requiem lui avait bien involontairement infligé.
Serena se mit à secouer la tête et elle y porta ses deux mains comme si elle voulait en chasser les paroles qu'elle venait d'entendre mais qu'elle ne pouvait assimiler.


- Je ne veux pas rester ici !... Je ne veux pas rester comme ça !... Je veux rentrer chez moi !...

Comment pourrait-elle rester sous cette apparence toute sa vie ?!
Elle ne voulait pas rester une adolescente aux traits angéliques jusqu'à la mort et encore moins dans un tel endroit où la loi du plus fort était la meilleure, où on la traquerait simplement pour les plumes des ailes qu'elle dissimulait.
Serena, entièrement sous le choc de cette révélation qui la secouait jusqu'à l'âme, n'avait même plus conscience de la présence de Dolce qui piaffait et hennissait derrière elle ou de celle de Requiem.
Elle avait l'impression de se briser en mille morceaux !...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Dim 22 Jan - 11:05

En lui expliquant qu'il était impossible de revenir sur Terre, Requiem ne s'était sûrement pas attendu à obtenir une telle réaction de l'Ange. Après quelques paroles, qui devaient être une tentative de réponse, Serena s'était relevée et contemplait dans l'eau du lac ce reflet qu'elle ne reconnaissait pas. Requiem fixait leur deux reflets, se disant qu'il était tellement différent de celui, flou, qu'il avait vu dans l'océan, avant de découvrir celui que pour l'éternité, il serait. Qu'est-ce-qui rassemblait Requiem le jeune parisien, prostitué de 19 ans au regard désespéré, et Requiem le Noble, Vampire de six siècles que plus personne ne dominait? Juste cette surface aquatique qui les avait réunis, et sans qui ils ne se seraient jamais connus...

Requiem se sortir de sa contemplation que quand les gouttes d'eaux vinrent mouiller son visage. Serena, dans un geste de rage désespérée, avait jeté une pierre dans l'eau du lac pour brouiller cette image d'elle qu'elle refusait d'accepter. En boucle, elle disait que c'était impossible, qu'elle voulait rentrer chez elle. Et cela faisait beaucoup de mal au Vampire de voir l'Ange dans un tel état de détresse.
Alors, pris d'un subite impulsion, Requiem se releva et s'approcha de Serena, et après s'être mis en face d'elle, la pris dans ses bras.

La présence du Noble n'était que peu rassurante, ne serait-ce que par sa nature vampirique et ses pulsions d'Incube, mais pour cette fois, ces préoccupations étaient loin. Passant une main négligente dans cette si longue et belle chevelure blanche, il cherchait à l'apaiser, par tout les moyens.

-Je sais que c'est dur à entendre, tu es triste de ne pas retrouver tout ce que tu as laissé sur Terre...Malheureusement, tu ne peux rien y faire...Mais tu sais, un jour tes souvenirs de là-bas s'estomperont, et tu penseras que ta seule vie se trouve ici...Cela te paraît impossible maintenant, je le comprends, mais je te promets qu'un jour tu oublieras...


Ces paroles, bien que peu rassurantes, étaient totalement vraies. Serena, au fil des années et des siècles qui s'écouleraient, oublierai un jour son existence sur Terre. Ou, en tout cas, elle ne lui paraîtrait aussi lointaine qu'une vieille photo qui commence déjà à jaunir...Ce n'était pas arrivé pour Requiem, qui ne pouvait que se remémorer dans le passé à chaque fois qu'il passait devant un miroir, et croisait cette marque qui le désignait comme un esclave. Cependant, il avait parlé à suffisamment de personnes pour savoir que ce phénomène était ultra fréquent chez les OhterSidiens.

-Ne vis pas dans le passé, Serena, sans quoi tu souffriras encore longtemps. Construits-toi une vie ici, car c'est tout ce que tu peux faire. Tourne-toi vers l'avenir, et par tous les moyens, avance sans te retourner. C'est ta seule chance si tu ne veux pas sombre dans la tristesse, une tristesse qui n'aura pas de fin. Je t'en prie, accepte ce que tu ne peux pas changer, personne ici n'est jamais retourné sur Terre. Fais-toi une raison et ce sera plus facile...

Ces mots étaient durs à prononcer pour Requiem, mais il le fallait. Il ne pouvait pas réellement comprendre les sentiments de l'Ange, lui qui avait fui avec bonheur sa misérable existence humaine. Cependant, il n'avait pas envie de voir la perfection de Serena s'assombrir sous un désespoir totalement vain. Il lui était parfaitement impossible de revenir sur Terre, alors à quoi servait-il de se morfondre, mais c'était bien plus facile à dire qu'à faire.

Sans cesser de la serre dans ses bras, Requiem caressait toujours ses cheveux pour tenter de l'apaiser. Il doutait sincèrement qu'il pu lui être de la moindre utilité, mais au moins il faisait ce qui était en son pouvoir. Il était sans défense face à la détresse de Serena, mais le Stupre des Vampires n'avait jamais été doué pour réconforter les autres, lui que l'on avait jamais réconforté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Dim 22 Jan - 13:11

Serena était si choquée par les révélations de Requiem qu'elle ne bougeait plus d'un pouce, comme si elle avait été soudainement changée en statue.
La seule chose qu'elle voyait était le mouvement ondulant de l'onde devant elle, mue par son pouvoir sur l'eau libéré bien malgré elle sous l'effet du choc tandis que les mots du jeune homme résonnaient dans sa tête, comme un concert de paroles cinglantes.
Il lui mentait, ce n'était pas possible, elle devait rentrer chez elle, retrouver sa véritable apparence et les siens !
Une ombre passa soudain devant elle et sans comprendre, elle se retrouva soudain dans les bras de celui qui n'était autre que le Stupre des Vampires, plaquée contre son torse nu tandis que les mains de pianiste qui s'exerçaient encore un peu avant se glissaient dans sa chevelure immaculée comme pour la réconforter.
D'un ton apaisant, il se pencha à son oreille.


- Je sais que c'est dur à entendre, tu es triste de ne pas retrouver tout ce que tu as laissé sur Terre... Malheureusement, tu ne peux rien y faire...Mais tu sais, un jour tes souvenirs de là-bas s'estomperont, et tu penseras que ta seule vie se trouve ici...Cela te paraît impossible maintenant, je le comprends, mais je te promets qu'un jour tu oublieras...

Les pupilles écarlates de l'Ange se dilatèrent d'horreur en entendant ça : si elle restait ici, elle finirait par oublier tout ce qui avait fait sa vie jusqu'alors ?!
Elle perdrait la mémoire sans autre forme de procès et finirait par devenir une créature de ce monde ?...
Comme si de rien n'était, Requiem poursuivit son petit discours sans se rendre compte que des larmes de désespoir se mettaient à poindre au coin des paupières de Serena.


- Ne vis pas dans le passé, Serena, sans quoi tu souffriras encore longtemps. Construis-toi une vie ici, car c'est tout ce que tu peux faire. Tourne-toi vers l'avenir, et par tous les moyens, avance sans te retourner. C'est ta seule chance si tu ne veux pas sombre dans la tristesse, une tristesse qui n'aura pas de fin. Je t'en prie, accepte ce que tu ne peux pas changer, personne ici n'est jamais retourné sur Terre. Fais-toi une raison et ce sera plus facile...

La blanche et frêle créature se mit à secouer la tête de nouveau, comme si elle refusait la moindre des paroles de Requiem.
C'était absurde, inconcevable : elle ne pouvait pas jeter aux orties tout ce qu'elle avait été jusqu'alors et accepter cette apparence d'Ange immaculé, passer sa vie sous la menace de se faire tuer ou arracher ses plumes blanches par le premier malfrat venu et attendre patiemment que le temps et l'usure lui fassent oublier tout ce qu'elle était avant d'être arrachée à sa véritable existence ! C'était impossible !
Péniblement, elle essaya de se défaire de l'étreinte qui se voulait pourtant rassurante du jeune homme à la chevelure d'argent.


- Je... Je ne veux pas !... Laisse-moi !...

Elle constata avec douleur et dépit qu'elle manquait de forces dans ce corps d'adolescente, elle n'arrivait pas à s'arracher comme elle voulait à l'étreinte de Requiem.
Mais c'était sans compter la présence de Dolce, celle-ci, croyant que l'être des ténèbres se montrait enfin sous son vrai jour et attaquait sa petite protégée, s'élança vers eux, obligeant le vampire à lâcher prise s'il ne voulait pas se faire piétiner.
Mais la belle jument blanche ne se s'attendait sûrement pas à la réaction de la petite Ange que Gabriel lui avait demandé de veiller.
Folle de douleur, Serena se laissa tomber dans l'onde où ses larmes cristallines s'écoulaient sans discontinuer, elle y avança comme une somnambule avant que la masse d'eau mue par son pouvoir ne l'engloutisse totalement.
Elle voulait rentrer chez elle ou elle voulait que tout cela cesse, elle ne voulait pas d'un tel monde, pas d'une telle apparence !...
Déchaînée inconsciemment par elle, l'eau l'emprisonnait comme un ruban d'argent et l'entraînait toujours plus profond, prête à exaucer son voeu informulé de mettre un terme à sa propre existence.
La forme immaculée de l'Ange disparaissait peu à peu dans l'onde, elle se noierait sans autre forme de procès si elle ne cessait d'employer son propre pouvoir contre elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Lun 23 Jan - 9:28

Quand Serena tenta de se défaire de son étreinte, Requiem l'en empêcha, craignant que sous l'effet de la détresse, l'Ange n'agisse de manière irréfléchie. Comparé au Vampire, elle n'avait que peu de force physique, et ce ne fut pas très difficile. Il lui murmurait à l'oreille des paroles qui se voulaient rassurantes, tentant de calmer sa colère.
Cependant, la jument était décidément clairement décidée à avoir sa peau, car elle se rua dans sa direction, l'obligeant à lâcher sa maîtresse pour s'écarter vivement. A chaque mouvement d'humeur de la monture, la tristesse dans le coeur de l'Incube ne cessait de grandir. Etait-il donc si monstrueux que cela, pour que cet être tente à tout prix de protéger sa maîtresse...d'un monstre qui ne lui voulait aucun mal...?

Cependant, Requiem n'eut pas le temps de vraiment s'attarder sur la question, car sous ses yeux écarquillés, Serena se laissa tomber dans l'onde, progressant dans les eaux mouvant de manière surnaturelle jusqu'à y disparaître totalement.

Pris de panique soudaine, Requiem ne prit même pas le temps de se défaire de son manteau de cuir ou de ses vêtements, et se jeta dans le lac à sa suite. Il ne nageait pas trop mal, cependant les vagues surnaturelles l'empêchaient d'approcher Serena, dont les yeux se fermaient lentement. Obstiné, il cherchait encore à l'agripper, pestant que ses propres pouvoirs n'aient d'influence que sur l'esprit, et pas sur la matière.
Requiem commençait à manquer d'air, mais il n'avait pas le temps de revenir à la surface, Serena serait alors hors de sa portée s'il faisait cela. Usant de ses dernières forces, il parvint dans un geste presque désespéré à attraper un pan de sa robe du bout des doigts. Utilisant sa force vampirique, il la ramena à lui, et la serrant au niveau de la taille, se dirigea vers la surface.
Même cela, il crut bien ne jamais y arriver. Les masses d'eau semblaient se liguer contre lui, pour l'empêcher d'arracher l'Ange à la mort.

Quand sa tête creva enfin la surface de l'eau, il prit une inspiration très brève, juste de quoi ne pas s'évanouir, et leva ses bras pour sortir Serena de l'eau et lui permettre de respirer à son tour. Prenant bien garde à lui garder la tête hors de l'eau, il se traîna jusqu'au rivage, avant de la poser délicatement dans l'herbe de la rive. Il ôta sa veste de cuir détrempée, dévoilant sa marque sur l'omoplate. Toussant, il cracha un peu d'eau sur le sol, décidément, les Vampires et l'eau n'étaient vraiment pas amis!

Profitant du fait que Serena était encore inconsciente, Requiem fit un aller-retour rapide jusqu'à sa demeure pour aller une serviette et un manteau long. Une fois revenu au chevet de la belle Ange, il lui souleva le buste et commença à la sécher avec des mouvements doux. Le mieux aurait quand même été de lui ôter sa robe détrempée, mais en tant qu'Incube, ce geste serait sans doute mal interprété.Il fit donc de son mieux, et l'enveloppa dans le manteau long qu'il avait trouvé chez lui. Quand il fut certain qu'elle ne risquait plus rien, il se tourna de nouveau vers le lac, présentant son dos et sa marque à l'Ange qui n'avait pas encore vraiment repris conscience. S'adressant plus à lui-même qu'à Serena, Requiem se mit à parler lentement, frictionnant ses bras mouillés. En tant que Vampire, il ressentait tout le temps le froid, et cette baignade ne l'avait pas aidé.

-A quoi cela t'aurait-il servi de mourir? Mourir, c'est déclarer forfait, et cela n'apporte aucune réponse, aucune! C'est juste un énorme gâchis...Ne serait-ce que par respect pour ce que tu as perdu là-bas, vis!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Mer 25 Jan - 19:53

Serena n'avait même pas conscience de ce qui se passait autour d'elle, elle perdait conscience à mesure que l'onde qu'elle déchaînait inconsciemment contre elle l'étouffait.
L'eau autour d'elle ne faisait qu'exaucer son voeu de disparaître de ce monde en se déchaînant de la sorte, elle l'enveloppait amoureusement comme on enlacerait tendrement quelqu'un.
Sauf que la masse liquide et translucide se refermerait comme une tombe aquatique sur l'Ange qui se noierait bien avant que son déchaînement de pouvoir ne cesse d'agiter l'eau qui l'entourait.
Mais c'était sans compter sur le vampire à laquelle la frêle et blanche demoiselle venait d'échapper dans un geste de désespoir : sans la moindre peur, il plongea et affronta l'eau déchaînée avant d'arracher tant bien que mal la jeune femme à l'onde déchaînée.
Heureusement la petite Ange n'était pas bien lourde et elle retomba molle comme une poupée de chiffons sur la végétation environnante.
Alors que Serena demeurait sans connaissance - elle n'avait pas eu le temps d'avaler suffisamment d'eau pour se noyer - et que Requiem, après s'être débarrassé de son manteau de cuir qui lui collait au corps, retournait à son manoir quatre à quatre pour trouver de quoi sécher celle qu'il venait de sauver, Dolce s'approcha timidement.

La brave jument aurait été prête à tout sur terre mais son instinct animal l'avait empêchée de pénétrer dans l'onde déchaînée par la jeune femme désespérée qui avait retourné sans le savoir son propre pouvoir contre elle.
Doucement, du bout des naseaux, elle toucha la tête de l'Ange, la secouant doucement.
Le retour à la réalité fut difficile pour Serena : presque aussitôt, elle recracha toute l'eau qu'elle avait ingérée en toussant à s'en décrocher les poumons qui en restèrent brûlants de douleur.
Elle resta étendue sur le côté, respirant péniblement quand Requiem revint avec de quoi la sécher un peu, bien que ce soit quelque peu dérisoire vu l'état dans lequel elle se trouvait.
Sa blanche et longue chevelure était gorgée d'eau tout comme ses vêtements d'ailleurs, elle était trempée jusqu'aux os.
Le froid ramena un peu plus la jeune femme à la vie et elle se mit à frissonner en dépit du manteau que le vampire avait refermé sur elle.
Péniblement elle parvint à se redresser légèrement puis à s'asseoir, ce n'est qu'alors qu'elle prit conscience que Requiem parlait à voix haute, face à l'étendue d'eau qui avait failli la noyer.
Encore engourdie après une telle expérience, elle ne comprit pas bien le sens de ses paroles mais elle se souvint peu à peu du désespoir qui l'avait envahie à ses paroles, qu'elle avait fui son étreinte qui se voulait réconfortante et qu'elle avait bien failli mourir devant ses yeux.
Instinctivement elle baissa ses yeux écarlates, serrant le tissu qui l'enveloppait contre elle pour se réchauffer tant bien que mal.


- Je suis désolée...

Sa voix était faible et rauque, preuve du mauvais traitement qu'elle s'était bien involontairement infligée sous le choc des révélations du jeune homme à la chevelure d'argent et le désespoir qui l'avait dévorée.
Peu à peu, ses souvenirs se remirent en place et elle sentit le rouge de la honte redonner quelques couleurs à son visage encore plus pâle que d'ordinaire.
Requiem avait dû la prendre pour une folle suicidaire vu la réaction de rejet total qu'elle avait eue lorsqu'il avait voulu simplement la raisonner sur son sort en OtherSide.
Le jeune homme qu'elle connaissait à peine venait littéralement de la sauver d'une noyade certaine vu l'état dans lequel elle se trouvait.
Au moins, on pouvait dire que ce bain forcé lui avait remis les idées en place, elle se mit à trembler, autant de honte que de froid, elle ne comprenait pas ce qui lui était arrivé.
Peut-être était-ce une conséquence du don d'empathie qu'elle ne faisait que découvrir ?
Ses propres sentiments étaient peut-être exacerbés quand ils devenaient intenses, tel le désespoir qui l'avait envahi aux paroles du Stupre ?...


- Pardon... Je... Je ne sais pas ce qui m'a pris...

Serena essaya de se relever mais ses jambes flageolaient toujours sous elle et elle fut contrainte de se rasseoir.
D'ailleurs cela valait peut-être mieux, ses poumons et sa gorge restaient douloureux du traitement qu'ils avaient subi, en plus elle commençait sérieusement à grelotter dans ses vêtements trempés.
Malheureusement elle n'avait que peu de rechange pour l'instant et aucun endroit où se réchauffer qu'elle connaisse, elle ne pouvait qu'attendre de sécher au soleil dans l'immédiat.
Requiem en avait sûrement plus qu'assez de s'occuper d'un poids mort comme elle après ce qu'elle venait de faire.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Jeu 26 Jan - 15:14

Manifestement, Serena n'allait pas trop mal, car elle repris conscience assez rapidement, tandis que Requiem s'adressait à elle sans la regarder. Aussitôt qu'il entendit sa voix, le Vampire se retourna pour la regarder, secouant la tête tandis qu'elle tentait de présenter ses excuses. Il allait se lever pour la rejoindre, mais l'Ange tenta de se lever, avant de retomber en arrière. Usant de sa vitesse surnaturelle, Requiem se jeta sur elle et la pris sous l'épaule pour l'empêcher de se faire mal en tombant. Il la reposa avec toute la douceur du monde sur l'herbe de la rive, passant sa main sur son épaule à travers son manteau et frotta un peu pour la réchauffer. Il cessa aussitôt son geste quand il comprit qu'il pouvait être mal pris par la Vertu, et prit place à côté d'elle -à une distance respectueuse cependant.

-Je ne t'en veux pas, j'espère simplement que tu ne regrettes pas mon plongeon dans le lac pour te sauver...


Requiem n'était pas capable de la regarder dans les yeux, après tout, c'était lui, qui, en lui expliquant qu'elle ne pourrait pas revenir sur Terre, avait créé le désespoir qui l'avait poussé dans les eaux tumultueuses. Et puis, lui le Vampire de la Luxure, l'être que toujours le péché avait souillé, comment pourrait-il regarder une Ange dont le désir le plus cher était de retrouver sa vie terrestre? ...Comment? Alors, il regardait le paysage derrière la jeune femme, le regard quartz assombri.

-Je suis sincèrement désolée. C'est de ma faute si tu as été si triste. J'aurais dû trouver les mots pour te le dire de manière de plus douce, je te prie de bien vouloir me pardonner.
Mais, malheureusement, c'est la pure vérité. Personne à ce jour n'est parvenu à quitter OtherSide, même par les reflets dans l'eau. Il faut croire que le...chemin, le portail, appelle cela comme tu le souhaites, ne marche que dans le sens Terre-OtherSide.


Et, bien qu'il ne l'ajouta pas à haute voix, il se dit que pour rien au monde, il ne referai le voyage vers la Terre. Ici, il était l'un des plus importants Vampires de ce monde, un Noble riche, respecté par toute la communauté vampirique, créant à la fois crainte et fascination de la part des autres races. Sur Terre, il n'avait été qu'un être de rien, joujou d'une nuit au corps de rêve. Et s'il revenait là-bas, que serait-il? Le clan NachtBlume était enterré depuis maintenant des siècles, et il ne serait plus obligé de vendre son corps, qui d'ailleurs n'aurait pas changé d'un pouce depuis son départ. Cependant, lui qui ici était Noble, là-bas ne serait plus rien. Et cela, Requiem ne le voulait à aucun prix. Il avait souffert durant toute son existence humaine, ces vingt années gravées dans sa peau au fer rouge, tout comme sa marque, à présent il voulait jouir de ce que son statut lui octroyait. Pour rien au monde, Requiem ne se laisserait prendre sa place.

Revenu un instant plus tard à la réalité, le Stupre de la Noblesse se releva, tendant une main à Serena afin qu'elle puisse en faire de même. Il lui dit, d'une voix qui n'exprimait nul ressentiment:

-Viens, je t'emmène chez moi, tu pourras boire quelque chose de chaud, et aussi prendre une douche chaude, cela ne te feras pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Sam 28 Jan - 17:07

Alors qu'elle faisait encore une tentative méritoire pour se relever et qu'elle se sentait retomber bien malgré elle, elle écarquilla les yeux.
Elle vit fondre Requiem vers elle et en un clin d'oeil il la soutenait par l'épaule, l'empêchant de retomber rudement sur son séant à même la berge.
Il se mit à la frictionner gentiment et fermement, la réchauffant un peu malgré ses vêtements trempés, mais il cessa bien vite avant de se rasseoir auprès d'elle.


- Je ne t'en veux pas, j'espère simplement que tu ne regrettes pas mon plongeon dans le lac pour te sauver...

L'Ange baissa doucement les yeux et secoua doucement la tête en guise de réponse : elle ne comprenait pas sa propre réaction, comment avait-elle pu se laisser envahir par le désespoir à ce point ?
Quand elle était encore sur Terre, elle en avait vues de dures avec son apparence de métis dans un pays asiatique, l'absence de sa mère, le fait d'être livrée à elle-même, son père obnubilé par son travail et ce en dépit de la présence de quelques domestiques...
Jamais l'idée de mourir ne lui avait traversé l'esprit, alors pourquoi avait-elle soudainement voulu tout abandonner ?
Mais le jeune homme à ses cotés ne semblait pas vouloir lui reprocher son geste stupide, apparemment il s'en voulait plutôt.


- Je suis sincèrement désolé. C'est de ma faute si tu as été si triste. J'aurais dû trouver les mots pour te le dire de manière de plus douce, je te prie de bien vouloir me pardonner.
Mais, malheureusement, c'est la pure vérité. Personne à ce jour n'est parvenu à quitter OtherSide, même par les reflets dans l'eau. Il faut croire que le...chemin, le portail, appelle cela comme tu le souhaites, ne marche que dans le sens Terre-OtherSide.


Serena retint péniblement de nouvelles larmes en entendant celui qu'elle ignorait être un vampire confirmer ce qu'il lui avait dit avant qu'elle ne laisse le désespoir la dévorer.
Elle secoua à nouveau doucement la tête avant de parler de sa voix douce, plus faible que d'ordinaire après sa tentative de noyade manquée.


- Tu n'as rien à te faire pardonner Requiem... C'est moi qui ai été stupide !... Je dois simplement... accepter les choses telles qu'elles sont !...

Instinctivement, l'Ange resserra le manteau déjà gorgé d'humidité, frissonnante des pieds à la tête.
Admettre ce que lui disait le jeune homme à la chevelure d'argent était des plus difficiles : cela signifiait qu'elle était piégée dans ce monde, de cette apparence, aussi longtemps que sa vie durerait.
Elle ne pouvait pas le concevoir : cela voulait dire qu'elle ne retrouverait jamais son véritable corps, qu'elle ne reverrait jamais son fiancé, son père, son monde...
Non, elle ne voulait pas rester ici, elle devait trouver un moyen de rentrer chez elle, il y en avait forcément un, une porte de sortie que personne n'avait pu trouver jusqu'alors.
En la voyant fermer les yeux et frissonner de la sorte, nul doute que le vampire crut qu'elle se sentait mal, trempée ainsi et ce n'était pas tout à fait faux, gentiment il lui tendit la main.

- Viens, je t'emmène chez moi, tu pourras boire quelque chose de chaud, et aussi prendre une douche chaude, cela ne te feras pas de mal.

Serena lui adressa un faible sourire reconnaissant, elle avait fait preuve d'une stupidité sans bornes devant lui et pourtant il voulait encore prendre soin d'elle.
Doucement elle tendit sa main blanche vers celle que Requiem lui offrait et elle la déposa sans crainte.


- Merci beaucoup !...

Avec l'aide du vampire, elle se releva sans trop de peine en dépit du fait qu'elle frissonnait à cause de sa chevelure et de ses vêtements trempés d'eau froide, sans doute toujours sous le choc de ce qu'elle venait d'encaisser et elle lui emboîta le pas vers le rideau d'arbres plusieurs fois centenaires qui dissimulait sa demeure à la vue des importuns.
Dolce, pour la première fois depuis qu'elle avait posé les yeux sur Requiem, les suivit sagement, sans le moindre mouvement d'humeur.
Après tout, elle avait vu l'être des ténèbres se jeter dans les flots déchaînés pour sauver sa petite protégée et il n'avait pas fait un geste menaçant - ni même déplacé - à son encontre.

Serena, les jambes tremblantes, fixait le sol pour s'assurer de ne pas tomber mais elle les releva bien vite en constatant qu'ils franchissaient soudain une grille de fer forgé d'une grande élégance.
Aussitôt ses pupilles écarlates s'écarquillèrent d'incrédulité, ce n'était pas vers un quelconque manoir que l'entraînait son chevalier-servant mais vers un véritable petit bijou d'architecture niché dans ce coin de nature, une construction luxueuse et bien entretenue en dépit de son caractère solitaire.
Quand il lui fit franchir la porte, elle se fit toute petite, elle avait vraiment la sensation de ne pas être à sa place dans un tel décor, encore moins dans cet état, plus proche de la serpillière que d'un être humain.


- M-Merci !...

Tout dans cet endroit était très luxueux, des rideaux et des tapis précieux, du marbre au sol, des lustres de cristal, des peintures et des sculptures élégantes.
Elle avait vraiment l'impression de n'être qu'une sorte de tache blanche au milieu de ce cadre élégant et ce n'est pas son éternuement qui allait arranger les choses.
Il fallait vraiment qu'elle se réchauffe rapidement sinon elle allait attraper froid, elle ne tenait pas à ce que Requiem doive jouer les garde-malades.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem] Dim 29 Jan - 10:35

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PV Requiem]

Revenir en haut Aller en bas

Au détour d'une clairière [PV Requiem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit