AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le contraire du contraire, de mon contraire. [Dragon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Le contraire du contraire, de mon contraire. [Dragon] Ven 2 Déc - 0:16

Identité

Image hébergée par servimg.com
Nom :
Vince
Prénom :
Heine Kraig
Age :
Vingt ans en apparence et bien 67 ans en age réel
Race :
Dragon ; L'Imprévisibilité
Orientation sexuelle :
Bisexuelle
Métier :
Homme à tout faire, il travail quand il en a besoin et fait de tout.

Identification

Arme Fétiche :
Ses poings sont souvent sa seule arme, même s'il les utilises peu. Mais malheureusement ça ne suffit pas toujours, il a donc toujours sur lui son flingue. Un Magnum Desert Eagle qui possède un chargeur de 9 cartouches. Il mesure de 26 cm et pèse 1715 gr. Il a donc pas mal de force pour le retenir quand il tire. Son arme est entièrement noir mise à par le canon. Sur le dessus il y a une tête de mort en argent. Autrement il est un Dragon il n’a donc besoin de rien d’autre. Mais s’il est dans le besoin il ramassera le premier objet contondant qu’il aura sous la main. Ou dans le pire des cas, ne réagira même pas, et s'utilisera lui même comme bouclier pour protéger une autre personne si l'envie lui prend.

Description Physique:

Heine est de taille, normal, ni trop petit, ni trop grand, il mesure pile poile 1m77. Il ne met mal à l’aise, ni les femmes trop petites, ni les hommes trop grands. Il a la carrure idéale que certaine personne décrive comme la perfection. Mais ce ne sont pas toujours ses alliés qui le disent, ce sont surtout des hommes effrayer par sa nature de Dragon. Mais il est vrai qu’il est beau, mais ceci pour lui reste un détail, car beaucoup de personne à Otherside sont belles. Surement bien plus que dans l’autre monde. Et puis tout le monde n’est-il pas séduisant à sa façon ? Enfin bref, revenons à Heine. Son visage est fin, presque angélique, trop angélique pour ce qu’il est. Et ça a toujours été ainsi, on l’a toujours prit pour un naïf timide, et c’est pourtant tout le contraire. Même s’il sourit peu et qu’il n’est pas très expressif dans les moments où il se maitrise et qu’il est humain, il entend beaucoup de chose, et en voit d’autre. Il sait à qui il peut faire confiance, alors ne vous fiez pas à son air désabusé. Il a des cheveux noirs qui sont souvent en bataille, mais parfaitement en bataille. Toujours bien placé sur sa tête pour qu'ils ne cachent pas trop ses yeux mais juste assez. Ces derniers sont parsemés de mèches blanches et lisses. Il ne sait pas d’où elles viennent, il ne les avait pas dans l’autre monde, mais ça ne le gêne absolument pas car ça lui donne un air exotique. Il a la peau lisse et pâle quand il est en humain, sans aucune imperfection et pourtant… il en avait des tonnes avant son arrivée à Otherside, comme tout être. Ses yeux sont d’un jaune quasi transparent dont les pupilles se fendent en deux quand ses émotions prennent le dessus. Autrement ils sont vifs et ardent. L’on peut lire en eux sa sagesse, sa vieillesse et son expérience. Mais malgré ça il n’est pas si mature que ça puisqu’il ne se contrôle pas.

Effectivement il n’arrive pas tout à fait a décider de ses transformations et devient dragon sans s’en rendre compte. Ou passe pour un Métamorphe quand il est semi transformé et qu’il n’arrive pas a retirer ses écailles ou ses griffes. Et c’est quelque chose qui l’agace énormément. Sous sa forme de dragon il est bien sur immense. Ses membres ont la taille de plusieurs hommes. Il ne fait pas tout à fait la taille d’une maison mais presque. C’est pour ça que c’est embêtant pour lui de se transformer n’importe quand. Et c’est aussi pour ça qu’il évite d’aller dans des bâtiments de peur de les détruire. Ses écailles sont aussi dur que du titane, voir plus. Elles sont d’un noir brillant, luisant sous le soleil. Mais dans cette sombre carapace résident des points lumineux. Plusieurs écailles d’un blanc pur contraste avec le reste. Ses yeux sont toujours aussi jaunes et perçant. Ses ailes sont immenses, bien qu’il n’ait jamais mesuré leur envergure. Elles sont tout aussi sombres que le reste de son corps bien que la membrane parte dans les gris. Cette dernière est déchirée à quelque endroit bien que ça ne l’empêche pas de voler. Ces déchirures se répercutent sur ses bras devenant de grandes cicatrices. Sur son avant bras droit il a une série de numéros tatoué (48793), déchiré par les cicatrices et cachée par un large bracelet de cuir.
Il s’habille toujours et continuellement de noir. C’est devenu comme une seconde nature chez lui. Il met la plupart du temps des longues manches pour cacher ses cicatrices n’aimant pas les montrer. Et étant pudique il est rare qu’il se déshabille devant les gens, qu’ils les connaissent bien ou non. Il met aussi constamment des pantalons, jamais de short ou d’habits plus légers. Il aime avoir chaud et son éducation lui interdit de montrer la moindre parcelle de peau en dehors du visage et des mains. A moins qu’il soit très intime avec la personne ou lié à celle-ci par le cœur.

Pouvoir Secondaire :

Vous avez surement déjà entendu parler de la boîte de pandore qui contient tous les maux de l'univers: la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l'Espérance. Et bien le pouvoir d'Heine est presque pareil. Son corps est comparable à celui de la boite de pandore, il est lui même cette boite. Mise à par que ce ne sont pas ces maux qu'il donne, mais des sentiments. La plupart du temps ils sont négatifs, haineux, agressif et coléreux. Il peut faire germer en vous la jalousie. Ouvrez-lui votre esprit et il ferra ce qu'il veut de ce dernier. Mais comme tout pouvoir il a une faiblesse. Heine doit être en contacte physique avec la personne pour qu'il fonctionne. Et quand il touche quelqu'un il ressent ses émotions comme si elles étaient les siennes. Il est envahit constamment par ces dernière, ce qui le rend légèrement fou et agressif sans qu'il ne le contrôle. C’est aussi pour ça qu’il représente, l’imprévisibilité chez les Dragons, car il ne peut même pas prévoir ses propres réactions. S'il doit toucher quelqu'un pour lui transmettre une émotion, ceci est inutile pour qu'il ressente celles des autres. Elles s'agrippent à lui et le possède sans qu'il ne demande rien. C'est un sentiment fugace qui passe vite, mais qui peut faire mal. Il s’amplifie au contacte physique.

Physiquement on ne le voit que très peu, mais il est représenté par de petit filament bleu brillant qui se créer après le contacte avec lui. Il peut aussi les faire naitre au creux de sa main pour transmettre ces sentiments. Mais peu à peu il arrive, quand il est sous sa forme humaine a donner les bons sentiments qu’il a en lui. A faire comprendre aux gens ce qu’il ressent. Sous sa forme de Dragon il n’a pas besoin de toucher les gens pour utiliser son pouvoir sur eux. Il crache un feu bleu et froid, qui est la matérialisation de son pouvoir. Si ça vous touche, il vous envahira. Il peut bien sur aussi cracher du feu normal... enfin pour un dragon.

Description Psychologique :

Il fut un temps où il était quelqu’un de posé, de compréhensif et de très calme. Il arrivait à contrôler ses émotions malgré la colère et la haine qui nourrissait son cœur. Il n’a jamais su l’exprimer ou le dire. Il a toujours laissé tombé ou laissé faire. Mais depuis qu’il a basculé à Otherside il a complètement changé et la cause est son pouvoir. Il ne le contrôle pas et prend constamment possession des sentiments des autres. Quand il est seul ou peu entouré il est calme, fermé au monde et posé, bien que des élans émotifs ou agressifs le prennent sans qu’il ne se rend compte, ceci vient surement d’un sentiment qui passait dans l’air. Car oui les sentiments ne sont pas propre au gens, les animaux, les plantes, l’eau, tous les éléments ressentent quelque chose. La rivière est calme, le feu lui est vif et agressif. La terre est endormie, bien que des fois elle explose. Quant-au vent, c’est le plus changeant. Tout dépends d’où il vient, de ce qu’il transporte avec lui.

Heine est quelqu’un de très convivial, ça ne le gêne pas que vous soyez familier avec lui, mais pas trop quand même. Il faut savoir garder les bonnes distances. Il ferra tout pour que vous soyez en paix avec vous-même et bien quand vous lui parlez. Pas seulement pour vous, mais surtout pour lui, pour ne pas perdre le contrôle. La boite de Pandore s’ouvre comme elle veut, sa conscience, il l’appel justement pas ce nom défendu, Pandore, la belle Pandore qui lui cause tant de soucis. Cette jeune chose innocente qui ne veut pas faire de mal, si inconsciente du mal qu’elle fait. Ne connaissant pas les bons sentiments, juste l’espoir de temps en temps. Il ne sait pas pourquoi il ce pouvoir, il sait juste que ça ne lui facilite pas les contactes. Mais au moins sous sa forme humaine il arrive à se gérer un minimum. Mais, quand il est transformé en Dragon plus rien ne contrôle son esprit. Il devient sauvage et agressif, seul l’instinct de survie le guide. Si vous vous trouvez sur son passage à ce moment là, il ferra tout pour vous déchiqueter entre ses puissantes mâchoires. Que vous soyez un proche ou un simple inconnu qui passait par là. Dans ce moment là, rien ne l’apaise. On ne peut le maitriser que par la force.

S’il est souvent silencieux quand il est avec d’autre personne, ce n’est pas par timidité, c’est qu’il ne peut pas parler. Et oui il est muet. Les médecins lui disaient que ses cordes vocales fonctionnait correctement et que c’était psychologique. Mais il ne se manifeste quand même pas dans une conversation, c’est pour ne pas empoisonner le dialogue et ravager les cœurs par des mots blessants. Ils ne sont pas forcément de lui, ce ne sont pas forcément ses pensées, mais c’est Pandore, qui lui murmure ces mots, qui les lui fait écrire ou comprendre aux autres. Il ne communiquera donc pas sans être sur que la jeune femme ne vienne pas y ajouter son grain de sel. Il préfère garder son pouvoir secret, bien que quelque fois, trop sur de lui, il l'évoque sans vraiment de raisons. Si quelqu’un est au courant de quelque chose c’est Raphael Crimson, l’Alpha des dragons et quelque curieux, mais personne d’autre pour le moment.


Antécédents

Il était une fois… Il était toujours une fois, où l’on pense que tout va pour le mieux. L’on ne s’imagine pas quand on est gosse, qu’un jour on sera entièrement seul, qu’on devra s’assumer. L’on imagine être toujours dans les bras de sa mère pour calmer nos chagrins. On rêve que papa nous apprenne éternellement des choses. On se pense immortel, éternel… Sans savoir qu’un jour ça arrivera vraiment. L’on veut être heureux, sans cesse, être avec sa famille, ne plus grandir.

Mais les choses changent et la vie d’Heine fut bouleversée en 1944, il avait alors 9 ans et apprenait à travailler la terre avec sa mère, son père était partit combattre les Allemands. Il était mort au combat son deuxième jour de service, mais on le lui cacha pour son bien. Il pensait chaque jour le voir revenir en héros pour lui dire que tout était finit, que la guerre s’était arrêtée, que les Allemands avaient perdu et s’étaient rendu. Mais ce ne fut pas son père qui revint en habit de militaire, fier et brave. Non ce fut les ennemis, les Nazis comme on lest appelait. Ils envahirent la ferme et accusèrent sa mère et lui-même d’être des gens à éliminer, des ennemis. Hélas oui, ils étaient juifs. Ils vivaient en France, non loin de la frontière Suisse et Allemande. Ils vivaient reclus de la société, loin de tout, n'étant pas très connu et pauvres, ils avaient espéré être épargné. Le garçon brun et sa mère furent emmener, ils ne résistèrent pas, il avait encore l’espoir de survivre. Ils avaient peu entendu parler des camps et ne les craignait pas encore. Heine ne comprenait pas, il ne comprenait rien.

Il suivit la troupe de militaire, pensant qu’il reverrait son père, mais tout ne devint que cauchemar. Il fut emmené dans un camp de concentration. Nous ne citerons pas les horribles traitements qu’il a subit avec les autres gens qui étaient comme lui. On précisera juste qu’il s’est fait tatoué et que sa mère est morte d'une maladie qui lui était inconnue la même année, elle était son dernier repère. La dernière personne qu’il aimait dans ce monde. Tout le reste devint trouble pour lui, il ne se rappelait que de la souffrance, de la douleur, de la perte de sa mère. Puis les Américains arrivèrent. Le libérant, lui et les autres. On le soigna, on prit soin de lui. Mais comme il n’avait plus de famille il fut placé dans un orphelinat allemand, mais qui voudrait de lui ? Un gosse détruit mentalement et physiquement, il ne servirait à rien dans une ferme ou pour aider à la maison. Il ne comprenait presque pas l'allemand et pour couronner le tout il ne parlait pas. C’était psychologique d’après les médecins. Et c’était réel, toujours silencieux pas un mot ne sortait de sa bouche. Et la gouvernante de l’orphelinat avait essayé de le faire parler à plusieurs reprises, le torturant sans s’en rendre compte. Elle n’était pas méchante et voulait l’aider, mais ce n’était pas la bonne manière. Elle ne lui donnait à manger que s’il demandait, le laissait aller à la douche, s’il l’exprimait verbalement, mais il ne pouvait pas. Pour finir elle arrêta d’insister, ne voulant pas le tuer ou lui faire encore plus de mal. Elle lui apprit a rester distant avec les autres, le considérant comme dangereux et imprévisible. Elle lui expliqua bien qu’il devait cacher ses numéros tatoués sur le bras et lui confectionna un bracelet en cuir. Elle le modela légèrement, pour ne pas avoir de problème et comme elle était son seul point de repère il obéit. Elle lui apprit à lire et à écrire l'allemand et le français, étant elle même bilingue.

Heine continua de grandir ainsi, mais les autres enfants le craignaient et il le ressentait. Mais il laissait tomber, la colère bouillonnant dans son corps. Il continua de grandir et à 16 ans il fut mit dehors de l’orphelinat, trop grand pour y être. Il chercha du boulot, mais rien. Il chercha encore et encore, changeant de ville, de pays. Il retourna en France. Mais comme toujours il fut rejeté à cause de son "Handicape", son manque de parole. Il se dirigea vers les ports du nord, où il fut enfin engagé comme matelots. Pas besoin de parler, juste de travailler. Il avait alors 19 ans, et avait le cœur à l’ouvrage, il faisait de son mieux, toujours de son mieux. Son surnom Kraig revint, il ne comprit pas pourquoi. Il n’osait pas demander.

Un jour, un nouveau matelot fut engagé, Chriss,il avait 23 ans. C’était un homme massif, costaud et solide. Il essayait de se rapprocher d’Heine pour faire connaissance, mais le jeune homme gardait ses distances comme on lui avait apprit. Mais ce fut un soir, alors qu’il n’arrivait pas à dormir que tout bascula à nouveau. Il avait 20 ans à présent, il était calme, mais n’avait pas oublié la haine et la colère qui était en lui, mais quelque chose bloquait son agressivité et con envie d'hurler au monde sa douleur. Il regardait les numéros sur son bras, le fixant tristement, ne disant rien. Laissant son cœur se faire ronger par les regrets. Soudain la voix de Chriss parvint jusqu’à ses oreilles, lui demandant si ça allait. Il avait vu… ses numéros, Heine les cacha rapidement, remettant son bracelet et se leva. Il voulu s’éloigner mais l’autre le retint. Il le regarda si tendrement, avec tant d’amour que le jeune homme fut troublé. Ils passèrent un moment ensemble à converser. Heine écrivait, Chriss répondait. Il apprit pourquoi on le surnommait Kraig, ça voulait dire rocher en Irlandais, et il était ainsi. Froid, distant, inscernable. Son cœur était aussi dur et impénétrable que de la pierre, car il ne montrait aucun sentiment. Que ça soit de joie ou de colère. Il était aussi silencieux que cette dernière. La roche le représentait bien... à un détail près, où était son imprévisibilité?

Puis le temps passa, Chriss réussit à faire de Heine son amant, les motivations du premier étaient plutôt animal, et un besoin masculin, mais le second lui ressentait vraiment quelque chose. Mais il ne savait pas quoi, il n’arrivait pas à l’identifier. Mais malheureusement un soir les deux hommes furent découvert par leurs collègues. Le capitaine n’acceptant pas ça de la part de ses matelots attendit un soir de tempête et les jeta par-dessus bord. Les vagues étaient hautes et gigantesque. Heine chercha Chriss du regard, mais il était déjà trop loin, le bateau aussi. Il essaya de se débattre dans l’eau salée quand une vague qui lui semblait aussi large que l'horizon et d’une trentaine de mètre de haut surgit. Une étrange lumière apparut et une ombre traversait l’eau rapidement... était-ce une baleine... ici?Soudain la forme repassa en grognant, cette instant lui paru durer plusieurs minutes, comme si la vague refusait de tomber. Puis un énorme reptile apparaissait en ombre. Un cri s'échappa de l'eau, lui agressant les oreilles. Il vit l’énorme bête dans la vague, très distinctement cette fois. Le monstre qu'il croyait marin ouvrit la gueule et se jeta sur lui. Puis plus rien. Il se réveilla plusieurs heures plus tard au milieu d’arbre arraché, et de terre retournée par quelque chose d’énorme. Il avait les bras en sang, et un gout de fer dans la bouche, il se redressa et cracha à coté de lui le liquide rouge qui envahissait sa bouche. Autour de lui il y avait des gens… plein de gens inconnu. Il se leva et on lui demanda des explications. Mais il ne savait que dire, il ne savait pas ce qui c’était passé. Il ressentit la colère des habitants et essaya de se calmer intérieurement. Puis tout lui revint en tête. Et il fit la seule chose nécessaire, il prit la fuite.

Il partit loin de ce lieu et couru pendant des heures pour arriver aux pieds de falaises. Il s’y posa réfléchissant. Les arbres, la terre, tout ce qui avait été dévasté c’était lui, sous cette forme de monstre, de Dragon. Il le savait, il le ressentait. Tout ce qu’il avait contenu depuis qu’il avait été emmené avec sa mère, tout ça était ressortit en partie aujourd’hui. Le pire c’est que ça lui avait fait du bien. Ça l’avait apaisé quelque peu. Mais il ne devait pas recommencer.

Quarante-sept ans déjà engloutit par le temps. Heine se montra enfin au monde. Il s’était entrainé il s’était apaisé, mais l’imprévisibilité était toujours en lui. Il était elle, elle était lui. Il a apprit à la connaitre. A vivre avec elle. Il fit la connaissance de l’alpha des Dragons. Il se confia à lui, lui révélant son passé, son pouvoir. Il voulait un nouveau point de repère solide et stable. Mais depuis il ne se montre pas beaucoup, juste pour récupérer des vivres. Il vit dans les falaises, il s’est aménagé une grotte confortable afin d’être loin de tous. Mais dès qu’il voit des gens, son pouvoir prend le dessus. Comme toujours. Il n'a pas vraiment de travail et fait des petits boulots pour survivre. Il s'est également acheté une arme, un pistolet, ce genre d'objet l'a toujours un peu fasciné. Il ne se sépare plus de son Un Magnum Desert Eagle.


Vous

Votre pseudo
Alen =3 et oui DC
Quel âge avez-vous ?
20 ans.
Comment trouvez-vous le forum ?
Bien =3
Comment avez-vous trouvé le forum ?
heu en allant à droite puis à gauche et tout droit.
Selon vous, une amélioration doit-elle être apportée ? Si oui, où ?
ben heu mise en page j'ai remarqué que le texte dans les bordures noir était aussi en noir, je ne sais pas si c'est fait exprès.
... Et ce règlement, l'avez-vous lu ?
Code Validé




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Le contraire du contraire, de mon contraire. [Dragon] Dim 4 Déc - 13:26

Bienvenue Kraig o/

Tous les éléments de ta fiche ont l'air d'être bons et le nombre de lignes est là donc tu peux te considérer comme validé.

à plus et bon rp parmi nous

Revenir en haut Aller en bas

Le contraire du contraire, de mon contraire. [Dragon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Hors Jeu :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit