AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

«Pour faire illusion aux autres, il faut être capable de se faire illusion à soi-même, et c'est un privilège qui n'est donné qu'au fanatisme et au génie, aux fous et aux poètes.» - Lorely Torn [Gargouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: «Pour faire illusion aux autres, il faut être capable de se faire illusion à soi-même, et c'est un privilège qui n'est donné qu'au fanatisme et au génie, aux fous et aux poètes.» - Lorely Torn [Gargouille] Dim 27 Nov - 19:27

Identité

Nom :
Torn
Prénom :
Lorely
Age :
Vingt ans
Race :
Gargouille
Orientation sexuelle :
Bisexuelle
Métier :
Illusionniste ("magicienne") et danseuse au sein d'une troupe de cirque, auparavant. Dorénavant, elle cherche des petits boulots, et va même parfois jusqu'à quelques travaux jugés "malsains", tels que la prostitution.

Identification

Arme Fétiche :

Lorely glisse toujours dans ses vêtements de petites lames fines, extrêmement tranchantes, qu'elle affectionne particulièrement pour leur côté pratique de l'assassinat discret, mais aussi car elles sont légères et faciles à diriger en les lançant à la main. Mis à part ce "détail", elle porte aussi toujours à sa ceinture ou sur une jarretière prévue à cet effet, une arme à feu.

Description Physique:
Féline. Oui, c'est un mot qui convient à Lorely, synonyme de sensualité, de légèreté, d'aisance. Cette jeune femme possède une démarche assurée, et une silhouette des plus admirable. Ses épaules sont fines, féminines, au dessus d'un dos quelque peu cambré, mettant en valeur sa chute de reins agréablement rebondie. Des jambes longues mais correctement proportionnées, soutenues de deux petits pieds. Malgré cela, Lorely regrette sans doute de n'avoir pas eu une poitrine plus avantageuse; d'une taille correcte mais pas exceptionnelle, elle ne considère pas ceci comme un atout majeur. Au dessus de son décolleté, son cou, et enfin son visage. Un sourire est constamment affiché sur ses lèvres, et lorsque ce n'est pas le cas, ce sont ses yeux, d'un rouge vif, qui demeurent rieurs et espiègles. Un petit nez fin surplombe ses lèvres à la couleur légèrement rosée, découvrant deux rangées de dents blanches et quelque peu pointues, dénonçant son caractère de carnassière. Ses cheveux, relativement courts, sont d'un violet étrange, réagissant aux reflets de la lumière, et lui tombent dans la nuque. Elle fait rarement d'efforts pour élaborer des coiffures spéciales, laissant le vent choisir pour elle, et après tout, cela lui convient très bien.
Dans son dos à la peau immaculée, règnent deux branches plantées légèrement au dessous de ses omoplates: il s'agit bien de ses ailes. D'une matière rocheuse, s'étendant de deux mètres derrières elle, elles sont souples mais s'approchent plus de celles des chauves-souris que de celles des anges, au niveau de la formation. D'un noir terne, les endroits où la membrane devrait être plus fine sont faits d'une pierre plus claire, donnant un effet réel à ces ailes qu'on croirait faites de matière organique, au premier abord. Mais non, il s'agit bien là de la preuve que Lorely appartient à la race de ceux que l'on appelle les Gargouilles.
Lorely aime les bijoux, et en porte souvent, ayant au minimum sur elle une chaîne en argent autour du cou, deux bracelets de la même matière au poignet droit, et une chaînette à la cheville décorée de minuscules clochettes argentées. Oui, lorsqu'elle marche, tout ses bijoux font un bruit impossible: elle aime qu'on la remarque. Notre jeune femme a aussi au poignet gauche un tatouage représentant un bracelet de ronces, finement dessiné.
Pour se vêtir, Lorely opte souvent pour des vêtements très féminins, ou bien très androgynes, elle aime jouer sur son apparence, et de ce fait, change souvent de style, restant plus ou moins dans l'extravagance. Elle a néanmoins un penchant pour les vêtements de l'aristocratie, soit plus gothique, leur trouvant une élégance particulièrement plaisante.

Pouvoir Secondaire :

"Contrôle de la douleur." : une idée vague portant multiples interprétations, n'est-ce pas? Pour Lorely, il s'agit tout simplement de provoquer des sensations de douleur intense chez les autres, en les regardant avec une insistance particulière. L'expression "fusiller du regard" prend alors tout son sens... Mais puisqu'il faut une limite à ce genre de pouvoir qui peut sérieusement handicaper un adversaire, si ce pouvoir est utilisé au delà de vingt minutes sans arrêt, il est fort possible que Lorely se retrouve avec une migraine, et si malgré les maux de tête elle décidait de continuer, elle risque fort de tomber dans l'inconscience au bout d'un certain temps.

Description Psychologique :

Avant le passage de l'autre côté, la jeune-femme était quelqu'un qui paraissait normal, légèrement hypocrite, aimant à sourire pour dissimuler sa haine, elle a toujours préservé au fond d'elle ce goût pour le jeu et le meurtre.
Au premier abord, Lorely est facilement qualifiable de personne Superficielle, mais qui ne l'est pas? Elle aime les choses belles, mais admettons que sa conception de la beauté est assez spéciale; les excès de violence accélèrent le sang dans ses veines, les cris de douleur la font sourire : le carnage la fait vivre, ressentir, la volonté de voir le sang couler reste sans doute l'émotion la plus forte que Lorely puisse connaître, actuellement.
Excessivement souriante, très légère et paraissant dansante dans ses gestes, elle peut presque être considérée comme sociable: son goût pour le jeu la poussant toujours à chercher de nouveaux partenaires à expérimenter. Oh, et sa vision du jeu est bien large! Notre demoiselle accumule aussi le vice lié au sexe, certains pourront la traiter de nymphomane libertine, c'est ainsi. Elle est attirante, elle le sait, et elle en joue!
On pourrait croire que sa seule motivation est de semer la zizanie partout où elle passe, évidemment, sa seule motivation dans la vie réside là. Insensé, diriez-vous? Pour elle, il n'existe d'autre bonheur que celui qui baigne dans le sang. C'est tuer, ou être tué, et elle ne compte pas se laisser marcher dessus.
Elle est aussi du genre à observer quelque peu, de façon à pouvoir blesser moralement avant d'achever physiquement. Loin d'être idiote, Lorely est cependant souvent victime de son impulsivité, la glissant parfois dans des situations délicates. D'un tempérament fort, elle refuse la défaite, et est très mauvais perdante, sans parler de son côté têtu infernal: si elle veut quelque chose, elle l'aura. Capricieuse? Oui. Après tout, Lorely est une femme!
Egoïste, la moindre de ses démarches sera faite dans le seul but de lui apporter quelque chose, très personnellement. Elle ne connait pas la signification de certains sentiments comme la compassion, la gentillesse, l'amour. Tout ce qui est partagé doit l'être dans le but de lui revenir en valeur plus grande dans le futur, elle est quelque peu manipulatrice, mais seulement dans certains cas. Disons qu'elle sait jouer de ses charmes pour obtenir ce qu'elle veut.

Lorely est finalement quelqu'un d'assez lunatique, elle agit suivant ses émotions, ses envies, se laisse porter par ce que la vie lui amène, semant sur son passage haine, mépris, et combat: le quotidien d'une gargouille, finalement! Elle sait amener la confiance de certaines personnes, mais n'est cependant pas du genre à avoir des amis. Ses seuls amis sont ceux qui l'accompagnent dans sa quête du sang et du carnage, et il faut dire qu'à part les démons, il n'y en a pas énormément... Et peut-elle dire qu'ils sont ses amis, alors que la trahison fait partie en tout point de son caractère comme du leur?
Bref, vous l'aurrez compris, Lorely n'est pas vraiment une personne "fréquentable".
Cependant, il lui arrive d'avoir des moments de neutralité, où elle ne cherchera pas forcément le meurtre. On pourrait presque la qualifier de personne aimable... Presque.


Antécédents


Angleterre. Une nuit orageuse du mois d'Aout, dans une maternité Britannique. Une petite fille naît. Une petite fille comme toutes les autres, qui grandit dans une famille comme toutes les autres, ou presque. Son père, gérant d'une société importante, n'est pas souvent présent, et sa mère est, à l'inverse, excessivement présente. Lorely vit une enfance où ses petits caprices de gamines furent exaucés. L'école? Elle n'aimait pas ça, mais y allait pour le plaisir de se bagarrer avec ses camarades. Oui, notre petite fille était un garçon manqué, qui aimait déjà depuis toute petite causer des conflits, et sans aucun doute, les gagner.
Grandissant, elle s'assagit plus ou moins, rangeant ses poings dans ses poches pour frapper plutôt avec les mots. L'entrée au lycée marque ses "premiers" tout, première cigarette (qui ne fut pas la dernière...) premier joint, première fois. Non, pas de premier amour. Étonnant, diriez vous? Je vous l'accorde. Gardant un côté garçonne, sauvage, insolent, les professeurs ne la supportent plus et lui assurent d'aller droit dans le mur. Pourtant, non. Elle décide de poursuivre quelque peu ses études, au grand bonheur de sa chère mère, et à la grande indifférence de son père. Insolente, mais pas idiote, la gamine!
Passons. Après le lycée, elle intègre une école des arts du spectacle, sans trop savoir pourquoi. Une passion pour la danse, la musique, et puis, peut-être parce que rien d'autre ne l'intrigue? Son orientation professionnelle s'affine, et elle trouve sa vocation en tant qu’illusionniste au sein d'une future troupe de cirque constituée de quelques camarades de son école.

Ainsi, la voilà, notre Lorely, de son physique d'ordinaire si banal, affublée d'un costume de scène s'avérant être destiné aux hommes. Elle salue, se retourne vivement, et quitte la scène pour la énième fois.
Soupirant, elle se retire dans une petite salle qu'on pourrait appeler sa "loge". Elle et ses amis, ou au moins ses collègues vivent d'un spectacle vu et revu, qu'ils refont partout. Elle s'avoue chanceuse, mais, finalement, ne supporte pas cette vie. Elle s'était promit de ne pas tomber dans le quotidien, et, malgré tout, c'est ce qui lui arrive! Elle bat les cartes, coupe, triche, joue avec le regard des autres. Oui, ce métier lui plait. Mais, l'adolescente rebelle en elle n'a pas tout à fait terminé d'exprimer sa haine...
Soupirant encore, elle relève les yeux vers le miroir de sa "chambre", éclairé d'une lampe à faible luminosité. Lorely ouvrit de grands yeux en voyant son reflet en posséder de si rouges, à la fois magnifiques et maléfiques. Sans parler de cette grande paire d'ailes qu'elle voyait surplomber son dos, et ses cheveux habituellement châtains qui se voyaient prendre une teinte violine. Intriguée, elle se retourna d'abord pour être certaine qu'elle ne rêvait pas. Mais rien. La réalité était toujours là. Son regard se tourna à nouveau vers la matière réfléchissante, puis elle tendit la main, jusqu'à poser ses doigts... Et arriver de l'autre côté.

Un réveil quelque peu douloureux, de nouvelles sensations, impressions, envies. La jeune femme cherche à tout prix à constater qui elle est devenue, ne se rappelant de rien d'autre que son propre regard rougeâtre dans le miroir. Elle déambule dans la ville, et passe devant une vitrine. Son propre reflet lui revient à nouveau. Un sourire, quelques mouvements de ses ailes rocheuses... Et la vie continue. Ou bien recommence...


Vous

Votre pseudo:
Reverie
Quel âge avez-vous ?:
16ans
Comment trouvez-vous le forum ?:
Intriguant, contexte bien écrit, et design sympa quoiqu'un peu sombre x)
Comment avez-vous trouvé le forum ?:
Topsite
Selon vous, une amélioration doit-elle être apportée ? Si oui, où ?:
Je n'ai pas de revendication particulière...
... Et ce règlement, l'avez-vous lu ?:
[Code Validé]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: «Pour faire illusion aux autres, il faut être capable de se faire illusion à soi-même, et c'est un privilège qui n'est donné qu'au fanatisme et au génie, aux fous et aux poètes.» - Lorely Torn [Gargouille] Mer 30 Nov - 18:53

Eh bien je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous, Lorely.
Ta fiche m'a l'air complète et je ne vois pas d'erreur alors je t'annonce que tu es validée o/

Bon jeu parmi nous et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas

«Pour faire illusion aux autres, il faut être capable de se faire illusion à soi-même, et c'est un privilège qui n'est donné qu'au fanatisme et au génie, aux fous et aux poètes.» - Lorely Torn [Gargouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Hors Jeu :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Autres sujets